Accro au sexe d'homme - 7. Dans le bois


Accro au sexe d'homme - 7. Dans le bois
Texte paru le 2009-10-24 par Lolo2   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 23 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 24690 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Lolo2.


Je veux avoir une chatte ouverte. Comme tout bon vide-couilles. Mon cul est ouvert en deux par le plug de 7 cm mais la douleur devient plaisir à l’idée qu’il transforme mon cul en chatte. Je repense à la main de Thierry et le plaisir que j’avais de la sentir en moi. Mon cul doit s’ouvrir, peu importe la douleur.

Parrain gare la voiture dans une allée. Il y a d’autres voitures. On descend de la voiture. J’ai un peu de mal à marcher. Parrain me dit :

— Pense aux bites que tu vas sucer, au sperme qui va couler dans ta bouche.

Et d’y penser, je bande. Mais ma bite scotchée me fait mal, mais elle pousse le plug en moi, et ça, ça fait du bien.

On avance dans une allée. Il fait de plus en plus sombre. Plusieurs mecs sont sur le bord de l’allée, appuyés contre des arbres. Certains se masturbent. Parrain continue d’avancer, il me dit que l’on va à la clairière. On arrive par un petit chemin dans une éclaircie dans les arbres. Plus loin, il y a visiblement un attroupement.

On va vers le groupe. Il y a deux mecs en train de se faire sucer et beaucoup de mecs autour la queue à la main. Parrain me fait enlever mon blouson et mon teeshirt et me dit de me mettre à genoux devant les mecs qui se branlent.

Je me mets lentement à genoux, le plug me gênant. À peine posé, je suis entouré de mecs qui se branlent. J’ouvre la bouche et immédiatement j’ai une bite dans la bouche. Les autres frottent leur bite sur mes épaules. C’est super agréable. Le premier jouit dans ma bouche. Je prends une autre bite dans la bouche et un mec jouit sur ma joue. Les bites qui se frottent à moi sont humides et je sens des mecs qui jouissent sur ma tête, mes épaules. J’arrête de sucer pour ramasser le sperme qui coule sur ma joue, et suce mes doigts. Le mec qui est devant moi me dit de pencher la tête en arrière et d’ouvrir ma bouche en grand. Et là, les mecs viennent pour se vider dans ma bouche. Certains ratent ma bouche et j’en ai plein le visage et plein les yeux. Ça pique. J’ai la bouche pleine de sperme. Parrain me dit d’avaler et de ramasser tout le sperme qui est sur mon visage. J’avale et avec mes doigts, je ramène le sperme qui est sur mon visage dans ma bouche. Les mecs me traitent de vide-couilles, parrain leur dit que je suis une chienne. Un mec demande si on peut m’enculer. Parrain lui dit que sa chatte est remplie par un énorme gode, mais qu’il me ramènera dans quelques jours, quand ma chatte sera bien ouverte.

Je regarde à côté un mec qui est à quatre pattes, à poil en train de se faire enculer. D’autres lui jouissent sur le dos. Un mec dit à parrain :

— Dis à ta chienne de le nettoyer.

Parrain me dit d’aller lécher le sperme qu’il a sur le dos. J’avance à quatre pattes et commence à lécher le dos du mec. Sensation étrange. L’homme qui l’encule jouit bruyamment dans son cul et se retire. Il me dit :

— La chienne, son cul est plein de foutre, va lui lécher le cul, aspire.

Là, je ne sais pas quoi faire. Sucer un cul, ça ne m’est jamais arrivé. Parrain s’approche de moi et me dit :

— Tu es une vraie chienne. Les chiens se lèchent le cul. Le sien est plein de sperme. Tu adores ça. Remplis ta bouche avec le sperme qu’il a dans le cul.

Je suis un peu dégoûté mais je m’approche de ce cul. Il sent le sperme. Je lèche les fesses, puis l’anus de l’homme. Il pousse visiblement et du sperme coule ; j’aspire. Ça semble ne jamais vouloir s’arrêter. J’entends un homme qui dit :

— Il s’est fait enculer par quinze mecs, elle a de quoi boire la petite chienne.

Le mec vide son cul dans ma bouche. J’en avale une partie, il y en a trop. Je me redresse et montre ma bouche pleine à ras-bord. Parrain me dit de ne pas bouger. Deux mecs viennent jouir dans ma bouche. Il me dit d’avaler puis de finir de lécher le cul. J’avale et me remets à lécher le cul. Ma langue entre dans son cul et l’homme a l’air d’apprécier. Quand j’ai fini, je me redresse. Parrain me dit de me relever. Je me relève. Parrain me dit :

— Tiens, tu vas mieux que tout à l’heure.

Je lui demande pourquoi. Il me dit :

— Tu ne sens plus le plug ?

Et c’est vrai. Je ne sens plus aucune douleur. Mon cul s’est habitué à ce gros plug. C’est donc que mon cul est devenu une chatte. Parrain lit dans mes pensées. Il me dit :

— Oui, ton cul s’est ouvert. Mais il faut laisser le plug encore longtemps, sinon, il va se refermer.

Je lui dis que ça ne me gêne pas, je me sens aussi bien qu’avec le plug plus petit. Parrain me fait remettre mon teeshirt et mon blouson, et l’on repart à la voiture. J’ai du sperme collé sur tout le visage, dans les cheveux. Je sens le sperme. Je me sens bien.

À suivre...