Anton (09)

Anton Ep 9 Altos le fiancé du gouverneur Pour la première fois depuis le big bang, sur une idée de Junior, voici la suite des aventures de Anton ( Tooni ) . L'idée originale est de Junior, les cascades et la chorégraphie sont de Charly … ( toute similitude ou ressemblance avec des personnes existant ou ayant existe est absolument fortuite )


C'était la vie qui continuait, un nouveau couple allait se créer, un nouveau mariage d'amour allait conduire deux amants vers le chemin du bonheur, de l'amour et du sexe … Même si sur ce dernier point, aucun n'avait attendu jusque là.

Bon là je deviens romantique … Il va falloir que je fasse attention à ce que je raconte moi ( Note de L'Auteur ).

Bref un nouveau mariage qui obligerai une nouvelle grosse enculade … Bein oui, selon la tradition le parrain du mariage se devait d'essayer l'époux qui porterait le dispositif de chasteté … Les deux parrains avaient essayé Toony, il s'en souvenait bien le petit Tooni. Là ça serait pareil et comme son époux serait le parrain et qu'aucun des deux époux ne porteraient un dispositif de chasteté, Gus, après avoir essayé Altos allait essayer Atla … Ça ne serait certainement pas la première fois qu'il allaient s'enculer ces deux là, il ne faudrait pas oublier qu'ils avaient fait leurs classes ensemble !

C'est une pensée qui amusait Tooni, il n'avait même pas peur le petit Tooni. A ça non, il n'avait plus peur de se faire défoncer le cul maintenant. Et ça n'a pas traîne.

Le lendemain il se réveillait tard, Guss n'était pas là, Tooni se réveillait seul dans son lit. Le soleil était déjà haut dans le ciel. Il se levait et sans prendre la peine de s'habiller partait voir ce qui se passait dans la maison. Un serviteur lui proposait le repas du matin, il était rejoint par Altos.

– Salut Tooni tu as bien dormi ?

Tooni répondait en hochant la tête.

– Atla n'est pas là ? Je ne comprend pas ce qui se passe ce matin, Guss n'était pas là non plus . – Ils sont ensemble, ils sont à la caserne. Alors comment tu as trouvé hier ? – Hier ? – Bein oui hier, tu t'es pris la grosse bite d'un gouverneur dans le cul. Remarque moi j'ai bien aimé Guss, il a une grosse bite aussi. Maintenant ça va être à moi de t'essayer. Pas trop peur ? – Moi ? Même pas peur. S'exclamait Tooni.

Voilà une manière de présenter les choses qui avait au moins l'avantage d'être directe et claire ...

Ils étaient là dans la salle à manger, tout les deux entièrement nus. Tooni ne portait que le petit truc qu'il ne pouvait pas retirer, ce petit bijou en ivoire de Dentozaure, ( non mais vous vous rendez compte, en ivoire de … Ça va je l'ai déjà faite celle là ! … Note de L'Auteur ). Il n'empêche que ce truc avait un succès, il n'était pas seulement très beau, il était très luxueux . ( Ce qui explique que j'ai encore du mal à m'y faire … toujours Note de L'Auteur ). Avec, il ne pouvait plus bander, il ne pouvait plus qu'être passif, l'objet avait de la gueule mais pas seulement, il était confortable, il était toujours à la température du corps, très léger, très solide, et tout le monde le trouvait terriblement sexy.

Il bandais dans son dispositif de chasteté le petit Tooni, il bandant en regardant Altos, surtout que précisément … Altos aussi bandait, mais là ça se voyait. Sa queue, qui déjà au repos n'était pas une petite chose, se relevait devenait plus grosse, plus dure et devenait une chose énorme. Elle était plus petite que celle de Guss, celle que Tooni se prenait dans le cul régulièrement mais ça pouvait impressionner. Enfin Tooni ne se laissait pas impressionner.

Il admirait le spectacle, Altos était très beau, très bien musclé et le savait, il bandait ses muscles, les uns après les autres en regardant Tooni d'un coin de l’œil. Voyant cela Tooni faisait la même chose, il ne faudrait pas oublier que le petit Tooni était très bien bâti lui aussi, il avait des muscles un peu partout lui aussi, il avait seulement une petite bite mais elle était en cage.

Altos s'allongeait sur le dos au milieu de la salle, il y avait un tapis bien épais, sa queue s'allongeait bien en long sur son ventre. Elle continuait à durcir et à ce moment elle ne touchait plus son ventre. C'est à ce moment que Tooni décidait d'intervenir. Il venait s'installer sur les genoux de Altos, il le chevauchait, ses genoux posés à l'extérieur de cuisses d'Altos il se penchait sur lui et le caressait, il couvrait son ventre de baisers.

Altos attrapait un coussin qu'il glissait sous sa tête, ainsi il relevait la tête il avait un grand sourire ravi. Il se contentait de regarder Tooni qui lui faisait un gros câlin.

Tooni promenait son visage sur tout le corps d'Altos, il y déposait un baiser. Il était parti du torse et progressivement il descendait vers le ventre, vers le nombril d'Altos. Il arrivait enfin au niveau du sexe. Là tranquillement sans aucune hésitation, il prenait la queue de son invité dans la bouche, il pompait son partenaire avec une grande habileté et Altos se laissait aller. Il passait les mains derrière la tête et se contentait de regarder et de gémir de plaisir de temps en temps.

Tooni avait été bien formé avec Guss, il savait maintenant sucer une grosse queue avec une étonnante facilité. Il l'avait déjà montré à Atla maintenant il pouvait en faire la démonstration à son futur époux.

Quand Altos réagissait, c'était pour appuyer avec force sur la tête de Tooni et sa queue lui rentrait alors profondément dans la gorge. Tooni suffoquait, il voulait résister, relever la tête mais il manquait d'appuis et il restait coincé dans cette position, il ne pouvait même plus respirer mais Altos ne voulait pas le tuer, il ne lui voulait aucun mal et le relâchait.

Tooni relevait la tête, il était tout rouge et reprenait son souffle.

– Tu abuses là Altos je trouve !

Tooni pouvait se permettre de parler d'égal à égal avec cet officier, il le faisait déjà avec son époux. Alto rigolait …

– Si on ne peut plus rigoler maintenant ! Alors qu'est-ce que tu vas dire quand je vais t'enculer ?

Il faisait quelques signes à Tooni, pour qu'il se mette à quatre pattes. Tooni peut parler d'égal à égal avec un officier mais quand il s'agit de sexe, quant les choses deviennent sérieuses, c'est un peu différent. Là, Tooni se penche en avant et propose son cul.

Et en plus il adore ça !

Alto s'approchait, il caressait doucement le dos de Tooni, il lui massait les épaules, une main s'égarait sur son ventre, elle s'égarait sur sa cage, elle la tripotait et la secouait avec force.

Alto s'appuyait sur le dos de Tooni, l'embrassait dans le cou, sur l'épaule et le serrait fort dans ses bras. Il continuait à s'amuser avec son dispositif de chasteté. Tooni s'en amusait aussi et ne savait pas ou Alto voulait en venir jusqu'au moment ou il a senti sa queue énorme s'enfoncer dans son cul.

Alto y allait avec une certaine douceur mais il y allait avec force tout de même. Bien lubrifiée, il enfonçait sa queue en poussant lentement mais fermement. Ça ne résistait pas, avec Tooni ça ne résiste plus, et cette grosse bite disparaissait entre les fesses de Tooni. Oh je vous rassure, elle ne disparaissait pas bien longtemps. Quelques instants plus tard elle réapparaissait puis disparaissait de nouveau, plus vite, encore plus vite. Alto limait vigoureusement Tooni qui ne cachait pas son plaisir et râlait et gueulait de plaisir.

Alto se retirait totalement, c'était pour remettre un peu de lubrifiant et y retourner. D'un coup violent il enfonçait sa queue bien à fond, son ventre claquait sur les fesses Tooni qui se contractait, il encaissait mais il avait du mal par moment.

Alto passait son bras autour du cou de Tooni et le relevait, il se retrouvait alors à genoux, le dos cambré, cette position n'est pas la plus confortable pour se prendre une grosse bite dans le cul, et Tooni avait donc encore un peu plus de mal. Alto continuait à enfoncer sa queue et à la retirer avec encore plus de force.

Il était concentré Alto, il montrait un front volontaire. Tooni lui, faisait une grimace qui lui déformait le visage. Souffrait-il ou jouissait-il ? Quelquefois ce n'est pas facile de faire la différence. Il est vrai aussi que l'orgasme n'est pas toujours très loin de la douleur, en tout cas par l'expression qu'il provoque. Ce qui était sûr c'est que Tooni la sentait passer cette grosse bite, il la sentait lui écarter les fesses et lui défoncer le cul, son visage était horrible à voir mais comme il ne tentait même pas de se dégager on pouvait supposer qu'il devait aimer, il devait jouir même.

Alto donnait des coups toujours très violent, il ne retirait que très peu, la position verticale, à genoux mais verticale, ne le lui permettait pas. Mais quand il revenait, quand sa queue s'enfonçait dans les entrailles de Tooni, il poussait son ventre contre les fesses de Tooni, il poussait de toutes ses forces.

Tooni finissait par laisser tomber sa tête en arrière, elle s'appuyait sur l'épaule de Alto qui l'embrassait alors dans le cou, avec beaucoup de tendresse et de douceur. Ses lèvres étaient toute douceur, sa queue était totale violence …

Un serviteur entrait dans la salle, il venait sans doute faire du rangement. Tooni le regardait avec un œil vide, ne disait rien. Le serviteur voyant la situation faisait demi tour et repartait sans rien dire, sans se faire remarquer. C'est ainsi que marchaient les choses dans la maison du chef de la caserne.

Tout se passait normalement.

C'est Alto qui gémissait maintenant, Tooni le sentait trembler et son souffle s'accélérait, devenait plus fort. C'est là qu'il a crié de plaisir, plusieurs fois en éjaculant dans le cul de Tooni, les derniers coup de bassin étaient particulièrement violents et Tooni aussi à crié. Puis tout le monde se calmait. Leurs muscles se détendaient, la queue de Alto ressortait et pendait lourdement juste sous les fesses de Tooni qui se mettait à juter avec une grande abondance. Il jutait, il n'éjaculait pas, c'était un flot ininterrompu qui coulait de sa cage en ivoire de dentozaure, il avait encore quelques convulsions, quelques tremblement puis se laissait retomber sur le sol.

En se relevant Alto lui donnait une claque sur la fesse.

Tu es un bon coup toi ! Je comprends pourquoi Guss t'as choisi, et tel que je le connais, il a du t'essayer avant … Non ?

Tooni ne répondait pas mais rigolait à ce dernier commentaire.

Alto était en sueur, il allait se tremper dans la baignoire ou Tooni le retrouvait un peu plus tard. Quand ils en sortait tout avait été rangé, il ne restait plus aucune trace de leur petite sauterie.

Alto partait vers la caserne, après s'être habillé je vous rassure, il avait passé un harnais en lanière de cuir cloutées, une ceinture qui portait son glaive et une cape. Il n'allait quand même pas sortir à poil.

Tonni enfilait une tunique très courte et se rendait au champ, il fallait bien qu'il s'en occupe un peu, c'était quand même lui le patron.

La journée se passait tranquillement. Addji passait voir Tooni pour le repas du midi.

– Nos deux époux ont décidé de manger à la caserne mon pauvre Tooni, on nous oublie, on nous délaisse …

– Tu noircis la situation là Addji.

– Profitons en ! Je t'invite à la taverne du Coq Au Vin, on va manger entre nous, en célibataires.

Tooni rigolait à ce commentaire mais acceptait avec plaisir. Ils s'y rendaient, on leur proposait une table très bien placée.

– J'ai entendu tout à l'heure à la caserne, un courrier vient d'arriver, c'était la liste des nouveau pères éligibles.

– Intéressant. Mais tu sais ce n'est pas le moment pour faire la demande, Gus en parlait l'autre jour …

– Oui je sais mais rien que d'y penser, surtout qu'on m'a demandé d'accompagner le convois, je sais que ce n'est pas le moment mais un jour mon tour viendra.

– Je suis sûr que tu seras un très bon père le jour ou tu seras éligible.

– Guss aussi y sera, et il voudrait que tu nous accompagne.

Dans la tête de Tooni le message était clair. Maaro et Addji étaient tous les deux éligibles et sans le savoir Addji l'informait que lui et Guss aussi.

Il allait être père, il cachait son bonheur, il avait promis de ne rien dire à Addji, mais il était terriblement content.

– Tu m'as l'air plus souriant Tooni.

– C'est ce merveilleux repas ! Répondait Tooni.

– Ce ne serait pas plutôt ce merveilleux vin … Il n'est pas de la région ?

– Vigne princière. Annonçait avec force le serveur du restaurant qui était juste derrière eux. Je suis heureux de voir que vous savez apprécier messieurs !


N'hésitez surtout pas à me laisser une commentaire et à me retrouver sur Twitter … @CharlyChast