Aurélien et Benoît (10): Dressages


Aurélien et Benoît (10): Dressages
Texte paru le 2006-08-08 par Aurelien   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur

MMM+.jpg

Cet auteur vous présente 30 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 17330 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Aurelien.


Ivry, mardi 28 août, 03h45

Gaël semble fatigué, incapable de bander vraiment, mais si je comprends ce qui se prépare, ce n’est vraiment pas le plus important. C’est une dure séance qui va commencer pour Stef et Gaël. Ils sont transférés l’un après l’autre sur la sorte de sling de caoutchouc qui est attaché sur les poulies. Leurs culs sont d’abord nettoyés à l’eau chaude en profondeur avec la machine habituelle puis, ils sont dilatés et travaillés au doigt. Ralf place à côté d’eux cinq godes par taille croissante, le dernier est énorme. Ralf prend d’abord le plus petit qui a la taille de sa queue et pénètre d’un coup Stef qui pleure doucement sous l’attaque mais qui prend le gode dans toute sa longueur. Benoît a repris la caméra et ne perd pas une miette du spectacle qui lui est offert à quelques centimètres de son objectif.

— T’es vraiment une bonne salope, Stef. Beau cul bien ouvert et profond ! Une belle carrière de pute t’attend !

Stef ne répond pas mais Dom s’approche de lui avec le modèle d’une taille supérieure, caoutchouc noir lisse et évasé. Ralf est passé avec le premier modèle dans le cul de Gaël. Commence une demi-heure de travail intense. Ils sont ouverts tous les deux au maximum avec l’utilisation d’un énorme gode gonflable : ils gémissent sous la pression mais j’ai l’impression que ce n’est pas seulement de douleur. Leurs rondelles sont désormais épanouies et j’ai bien compris où Dom et Ralf veulent en venir ; c’est ce qui explique aussi la présence de Fabien.

Stef et Gaël sont alors attachés, bien offerts, cuisses très écartées tirées vers le haut, légèrement en arrière, torse à l’horizontal, bras tirés vers le haut. Ainsi leurs culs et leurs sexes sont bien en évidence. Dom fait signe à Benoît de sucer Gaël puis il s’empare de pinces fines pour les seins. La pose ne se fait pas sans cris mais les pinces sont finalement en place. Dom commence le travail des seins : d’une main il tire sur la chaîne, de l’autre il place du poppers sous le nez de Gaël. C’est le blond qui va y passer en premier sans trop savoir ce qui va lui arriver. Dans un coin, Fabien se graisse la main et le poignet, notre petit spécialiste va à l’évidence le fister. J’ai déjà pu voir comment il s’y prenait : doucement mais fermement, les lèvres gonflées du cul cèdent assez rapidement. Fabien force au moment où le poppers repasse sous le nez du blond et où Dom étire la pointe des tétons d’un coup sec.

Le poignet passe accompagné de hurlements de frayeur plus que de douleur car la main n’est pas très grosse. Benoît revient sucer Gaël. Dom, qui tire toujours sur la chaîne qui relie les deux pinces, me fait signe de remplacer Fabien. Je me graisse les mains et pénètre d’un coup trois doigts. Gaël essaie de serrer sans parvenir à reprendre le contrôle de son cul. Dom replace le poppers sous le nez du fisté. Quelques secondes après, c’est le bon moment, il faut tourner un peu et forcer. Gaël hurle à nouveau mais je suis à mon tour dans ce cul soyeux. Je tourne et retourne ma main jusqu’à obtenir des grognements qui peuvent passer pour du plaisir quand le poignet est happé par le cul.

Fabien est parti fister Stef, notre jeune brun, qui a compris, ne se laisse pas faire, mais attaché serré comme il est, il ne peut pas empêcher grand chose. C’est Ralf qui s’occupe de ses seins, il est encore plus dur que Dom. Le petit fisteur expérimenté parvient à ses fins en faisant un vrai passage en force. Yann, qui semble avoir un faible pour lui, vient sucer Stef qui durcit. Il semble peu à peu prendre du plaisir dans le viol de son cul. Yann insiste et la belle queue de Stef se dresse luisante de salive. Brusquement Stef jouit à nouveau dans la bouche de Yann. Décidemment, il ne peut pas résister à une bouche mais cette fois-ci, l’hétéro a joui sous l’effet du fist, du suçage et du travail des seins. De son côté, Gaël n’a toujours pas joui. Benoît s’adresse à Dom :

— Je peux les fister tous les deux ensemble ?

— Oui bien sûr mais attends quelques minutes que Stef récupère. Je vais rapprocher les palans de façon à ce que tu puisses opérer.

Benoît se graisse copieusement les deux mains. Il place d’abord trois doigts dans l’axe des culs, pénètre un peu pour élargir puis pousse d’un coup sur les deux culs en même temps. Les deux mains passent et seuls les poignets restent visibles. Nos deux fistés gueulent mais ça passe vite. Benoît travaille en force et en profondeur. Les deux culs répondent bien à la sollicitation. Le poppers fait son effet. Au bout d’un quart d’heure, Benoît, qui prend visiblement beaucoup de plaisir, a dépassé les poignets et commence un fist plus profond.

Fabien a encore envie des deux culs et fait signe à Benoît qu’il veut jouer avec lui. C’est d’abord sur le cul de Stef que les deux jeunes se décident à passer à l’action. Benoît enfonce sans problème son poing serré dans le cul maintenant très dilaté. Fabien vient y ajouter deux doigts. Dom vient écarter le cul de Stef des deux mains écartant au maximum le trou. Fabien essaie de placer sa main à côté de celle de Benoît. Mais ce n’est pas la bonne technique. Ralf leur explique qu’il faut d’abord mettre tous les doigts puis ensuite pousser en force si on veut défoncer un cul. Le gendarme hurle mais le poppers aidant, les deux jeunes parviennent presque à leurs fins. Les deux mains passent mais ne parviennent pas à un double fist complet. Stef semble maintenant bien cassé. Je vais le détacher un peu et lui fais signe que je veux le baiser ; docilement, il cambre le cul et écarte des deux mains son superbe fessier dégageant une chatte humide et gonflée. Je m’enfonce en lui avec délice pour jouir en quelques minutes.

Déçus de l’absence de résistance désormais de Stef, les deux jeunes se retournent vers Gaël en graissant leurs mains avec soin. Je découvre un Benoît dominateur, pour Fabien, je savais déjà ! Benoît enfonce son poing d’un coup dans le cul. Le blond essaie de bouger pour se déprendre mais rien à faire. Fabien s’approche et plonge ses doigts à côté de ceux de Benoît. Le pompier semble avoir un cul qui ne réagit plus beaucoup. D’un seul coup, les deux mains passent et cette fois-ci Gaël réagit en criant qu’il a trop mal, ce qui excite plutôt les deux jeunes. Le travail du cul dure un petit moment et l’ex-puceau du cul a finalement le trou littéralement défoncé.

Ivry, mardi 28 août, 04h45

Le téléphone sonne, Dom décroche et je comprends que c’est le Chef, qu’il est très satisfait et que la nuit n’est pas finie pour nos deux «esclaves». Dom regarde le gendarme et le pompier :

— Les dernières scènes ont été filmées et il est inutile d'aller se plaindre à qui que ce soit plus tard, vu que vous vous êtes fait baiser et fister sans lien et à plusieurs reprises. Pour la fin de la soirée, une surprise vous attend.

Dom s’adresse maintenant à nous à mi-voix :

— Ils vont être essayés chacun par un expert différent qui saura les mener plus loin. En attendant, il ne faut pas qu’ils se refroidissent.

Reprenant un ton plus haut, il poursuit :

— Fabien et Benoît ! Occupez-vous gentiment de Stef ; Yann et Aurélien, prenez bien soin de Gaël...

En entendant ces propos, j’ai la surprise de voir Stef soulever ses fesses et les écarter de ses deux mains.

— On a réussi pour un, il est cassé, on peut sûrement en faire une bonne pute prête à tout pour quelques temps.

Puis s’adressant à Stef :

— T’es bien docile maintenant, alors on va te faire jouir du cul pour te récompenser !

Benoît et Fabien caressent doucement le corps de Stef, Fabien lui embrasse le cul et commence à lui enfoncer une langue agile dans la rondelle, tandis que Benoît se met en position pour le sucer. Stef bande dur une nouvelle fois ; quelle résistance ! Et Benoît ne va tarder à récupérer le fruit de son travail. Je vais vers Gaël avec Yann, le fait qu’il résiste encore m’excite au plus au point et je le baise à petits coups rapides, son cul est très dilaté et il n’oppose aucune résistance. Yann me remplace et pendant de longues minutes, nous le baisons tous les deux en alternance. C’est vraiment bon de prendre ainsi le cul bien ouvert d’un aussi beau mec. À côté, les deux jeunes essaient de faire jouir Stef une deuxième fois d’affilée. Ils y sont presque parvenus. Quand une voiture klaxonne devant la porte du garage, Dom la fait entrer, c’est un 4x4 Nissan dernier cri...

À suivre...













Dernier courriel connu de l'auteur : aurelienvogt494@hotmail.com