Aurélien et Benoît (9): Dépucelages


Aurélien et Benoît (9): Dépucelages
Texte paru le 2006-07-31 par Aurelien   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur

MMM+.jpg

Cet auteur vous présente 30 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 21597 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Aurelien.


Ivry, mardi 28 août, 02h00

Stef et Gaël se raidissent dans leur refus de s’embrasser, ils se secouent dans tous les sens mais comprennent vite qu’ils ne peuvent pas grand-chose. Dom vient leur parler tranquillement :

— Embrassez-vous ou vous allez le regretter, je vais vous faire mal, très mal... pour votre bien !

— Non !

— Tant pis pour vous ! Je vais vous chauffer les couilles, un peu plus que vous ne le souhaitez.

Ralf allume une bougie et l'approche des couilles réunies. Quelques poils grésillent.

— Embrassez-vous, roulez-vous une pelle, ou je vous grille les couilles.

Ralf prend une bouteille de poppers, monte sur un tabouret et place la petite bouteille brune à côté des deux nez rapprochés par les liens. Les deux mecs se détendent un peu. La flamme de la bougie allumée par Dom caresse la peau des couilles. Après un instant d'hésitation Gaël lance sa langue dans la bouche de Stef qui accepte, de la salive apparaît.

— Mieux que ça, avec passion ! Bougez-vous un peu les lèvres, petites putes ! Salopes à bite ! Tétez-vous la langue ! Entraînez-vous à votre nouveau métier !

Les deux mecs s'embrassent goulûment et ne semblent plus savoir ce qu'ils font. Seb retire le plug et enfonce trois doigts dans le cul de Stef et Ralf fait de même dans le cul de Gaël. Les doigts rentrent à fond et dilatent les culs déjà bien ouverts. La deuxième partie peut commencer.

Les deux mecs se roulent une pelle d’enfer. Yann caresse les quatre couilles réunies et tâte les queues qui sont légèrement gonflées et d’un volume convenable, dans les 18 cm pour Stef et 20 pour Gaël. Ils commencent à obéir et à se laisser faire. Et le poppers auquel ils ne sont pas habitués joue son rôle de décontractant.

— Les deux salopes commencent à bander, on peut passer à la suite.

Ralf continue à garder la maîtrise des opérations et, avec l’aide de Dom, il détache Stef et Gaël l’un après l’autre. Stef est détaché le premier. Il flageole un peu sur ses jambes, il est fixé tout de suite à plat ventre sur une sorte de table matelassée noire inclinée vers l’avant que je n’avais pas encore vue au garage. La hauteur et la position sont idéales pour baiser le soumis, le cul est proéminent, les cuisses bien écartées, les jambes attachées aux pieds de la table. Gaël suit le même itinéraire sur une autre table : il est lui aussi attaché par le cou, les poignets et les cuisses. La fixation est assez serrée pour les bras mais plus souples pour les jambes, ils ont ainsi une certaine position de liberté.

— Maintenant, vous allez gentiment nous donner chacun votre cul. Mettez-vous en position en tendant un peu mieux vos culs ! Allez, tendez vos culs, salopes !

Les deux mecs ne bougent pas.

— Vous voulez vraiment nous énerver ? Aurélien et Benoît, dégagez leur les couilles et la bite. On va s’occuper sérieusement de leur cas.

Benoît passe sa caméra à Seb et vient s’occuper de Gaël et moi je me charge de Stef, nous prenons les deux paquets bien charnus et les étirons vers l'arrière, les deux mecs cambrent leur cul pour éviter d’avoir mal. Yann nous tend des lanières pour les attacher et ainsi mieux tirer les couilles. Dom vient me remplacer pour s'occuper du gendarme et Ralf se met derrière le pompier. Ils prennent chacun une chaîne reliée aux couilles dans une main et se branlent pour mettre en état de service leurs très grosses queues. Pour un dépucelage, ça va être du hard malgré les plugs de tout à l’heure.

— Vous allez nous donner vos culs tout de suite ! Dites que vous êtes accro à la bite, à moins que vous ne teniez pas à vos couilles ! Dites-nous que vous voulez être enculés ! Que vous voulez perdre votre pucelage anal, que ça vous démange depuis longtemps de vous donner à un mec bien monté.

— Ça ne va pas la tête ? Pas question !

— C'est la dernière fois qu'on est gentil !

Les deux mecs ne cèdent pas encore. Dom et Ralf tirent très fort sur les couilles, les deux mecs hurlent et peu à peu rectifient la position, prêts à l'enculage. Ralf allume une cigarette et la promène alternativement sur les couilles des deux mecs qui sentent bien la chaleur, en insistant un peu plus sur Stef qui semble plus facile à faire craquer.

— Dites que voulez une grosse bite bien dure dans votre trou de salope ou je l'écrase le mégot sur vos couilles !

— Non !!!

— Alors, dis ce que tu dois dire ! Dis que tu veux être un enculé ! Une pute bien offerte à tous les mecs !

— Non !!!

La cigarette frôle maintenant la peau des couilles de Stef. Ça sent le roussi.

— Encule-moi ! Je préfère, j'en peux plus ! ça me fait trop mal.

— Mieux que ça !

— Baisez-moi, j’en peux plus !

C'est Stef qui craque le premier. Dom place sa grosse queue sur le petit trou serré, graisse un peu et commence à le pénétrer peu à peu mais totalement. Stef pousse un cri déchirant quand le gland de Dom passe la porte étroite. La grosse bite de Dom n’est pas de taille à assurer un dépucelage en douceur. Dom commence à baiser doucement Stef qui chiale de douleur. Mais il semble comprendre qu’il doit se détendre pour que tout se passe bien et peu à peu, il se fait à la dimension de l’engin qui le perfore. De son côté, Ralf tire en force mais de façon continue sur les couilles de Gaël. La cigarette est à quelques millimètres des couilles de Gaël qui commence à paniquer.

— Allez Gaël, supplie-moi de t'enculer ou je te brûle les couilles... Donne-moi ton cul comme l’autre ! Ou je te les brûle et les arrache.

Gaël tremble quand la pointe rouge de la cigarette lui brûle les poils des couilles.

— NON ! Pas ça ! Encule-moi !

— Demande mieux que ça !

— Je t'en supplie, baise-moi ! Prends-moi le cul !

— Mieux que cela, salope ! Dis que tu le veux, et qu’ensuite tu vas nous sucer à fond et que tu aimes la bite !

— Encule-moi, je le veux ! J’aime les bites ! Faites ce que vous voulez mais arrêtez avec mes couilles !

— Aurélien, tu leur détaches les mains et le cou. Il faut qu’ils nous montrent qu’ils sont deux enculés volontaires. Répète, Gaël ! Que tu veux que je te baise. Au fait, tu préfères un dépucelage en douceur genre jeune fille ou je fais ça à la virile ?

Gaël ne répond pas et semble se préparer à l’assaut qu’il va subir. Je délie les mains des deux mecs de la table et délie les colliers d’attache mais les cuisses restent fixées par précaution mais avec une certaine souplesse.

Dom continue à baiser sans précaution un Stef gémissant et Ralf pose sa queue sur le trou de Gaël.

— Ouvre-toi mieux que cela ! Écarte tes fesses avec tes mains, comme une pute qui se donne à fond. T’es gâté pour ton dépucelage, c’est un bon calibre !

— Et toi aussi Stef, exécution ! Écarte les bien, tes petites fesses, que je sois bien au fond de toi !

Les deux mecs s'exécutent, soumis. Gaël se fait pénétrer par sa première queue et cette première bite est énorme, mais Ralf y a va lentement comme s’il voulait faire apprécier le moment à son enculé. Dom se renfonce dans Stef sur toute sa longueur. Cette fois-ci, l’enculage est d’une extrême violence. Stef et Gaël chialent mais ils ont compris qu'ils n'avaient pas le choix. Au bout d’une dizaine de minutes, après que les deux enculeurs aient varié la sodomie plusieurs fois, il faut en finir et les deux culs sont remplis ensemble à fond, au milieu de cris déchirants.

— Il y a deux mâles de moins ce soir et deux salopes en plus. Profitez-en... les plus jeunes pour commencer. On les reprendra après pour parfaire leur initiation.

Dom et Ralf déculent et s'écartent. Fabien, entre-temps, s’est mis à poil et démaquillé, il est tout de même mieux en mec. Les culs des deux mecs sont offerts à Fabien et Benoît qui bandent comme des fous. Ils passent leur caméra à Ralf et Dom. Fabien se positionne devant le gendarme qu’il a séduit et sucé. Il entre facilement à fond, d’un seul coup. Benoît s’occupe du pompier, lui aussi il est beaucoup moins épais que son prédécesseur et il peut le baiser sans forcer. Les deux jeunes baisent vite et jouissent bruyamment et rapidement, directement sous l’œil des caméras.

— C’est votre première série d’enculage, les petites putes, maintenant il ne faut pas vous refermer. Poussez sur vos culs, vous aurez moins mal ! Aurélien et Yann, à vous !

Ivry, mardi 28 août, 02h45

C'est à mon tour et à celui de Yann d’honorer les belles fesses avec au milieu une rosette désormais épanouie. Le cul de Stef est vraiment très bon, serré et chaud mais docile. Yann me fait comprendre que Gaël est aussi un bon cul. On se les échange au bout de quelques minutes. Nos queues baisent l’un ou l’autre. Les caméras de Dom et Ralf ne perdent pas une seconde de la séquence. On leur jouit tous deux dedans, je regarde le trou de Stef bien dilaté et qui reste ouvert après mon passage, formant un anneau épais. Puis c’est au tour de Seb de prendre le gendarme et le pompier, il les termine alternativement. Dom nous fait signe de détacher les deux prisonniers. Gaël et Stef se redressent, un peu sonnés. Dom allonge Gaël à terre sur le ventre et fait s’allonger Stef sur Gaël dans la même position. Il les met couchés l’un sur l’autre avec leurs deux culs superposés. Puis Dom fait se mettre en position Gaël qui soulève Stef par la même occasion. Dom, qui récupère très vite, baise les deux culs superposés l’un après l’autre et finit par jouir un peu dans les deux. Gaël et Stef se redressent à nouveau. Gaël regarde, étonné, la queue de Stef à moitié bandée.

— Après ces quatre premières sodomies, vous êtes prêts pour autre chose. Vous allez vous enculer mutuellement. Stef, puisque la séance te fait bander, tu vas enculer Gaël.

Celui-ci fait mine de se révolter mais un coup de fouet de Ralf le ramène à la raison.

— Allons, mets-toi en position et présente lui ton trou. Sois gentil, tu sais bien que cela ne sert à rien de résister sauf à nous faire un peu plus plaisir quand tu cèdes. Tu pousses bien, tu es son tout premier cul de mec, j’ai l’impression, alors il faut lui donner du plaisir.

Gaël se soumet, se positionne à quatre pattes et des deux mains, il écarte ses fesses pour montrer sa rondelle éclatée. Les lèvres gonflées et bleuies forment un anneau plus dodu que celui de Stef. Je vais caresser doucement les bords du cratère brûlant. Je m’écarte et Stef plonge aussitôt et la violence surprend Gaël, on a l'impression qu'il veut se venger de ce qu'il a subi.

Ralf fait signe à Benoît qu'il veut le baiser aussi. Benoît se positionne à côté de Gaël et son cul, bien rodé maintenant, avale sans problème et sans trop de précautions l'énorme bite. J’invite Fabien à faire comme Benoît et je le baise sans retenue. Seb fait signe à Yann d’imiter les deux ados. Ça baise dur : quatre enculages côte à côte sous l’œil de la caméra de Dom. Cela dure plus de 10 minutes, Stef finit par jouir dans le cul de Gaël. Dom joue les maîtres de cérémonie en bandant comme un malade malgré ses deux jouissances précédentes :

— Allez ! On change de position, Gaël venge-toi sur Stef. Aurélien, vient remplacer Benoît qui fatigue !

Je viens me faire sauter par Ralf. Il a vraiment une grosse queue mais avec l’excitation, ça passe sans problème. Benoît me remplace dans le cul de Fabien. Dom fait signe à Yann de rester bien en position et vient l’enculer. C'est ainsi que quatre enculages se font à nouveau côte à côte sous le regard de Seb qui reprend la caméra. Très vite, il vient inspecter les bites des enculés. Il branle Stef qui n'éprouve apparemment plus guère de plaisir et il vient se rendre compte si ma bite et celle de Yann sont bien dressées pendant qu'on se fait mettre. De ce côté-là, pas de problème. Ça jouit bruyamment. Dom s'adresse à nous tous :

— Bon, après ces dépucelages, on va passer aux choses sérieuses. Benoît, tu vas assister à un larvage en règle, tu n’as pas encore vu ça mais il faut dresser un peu nos deux putes, si l’on veut en tirer quelque chose... Après, on s’occupera de toi. Ralf t’as fait une promesse, il paraît ? Seb, tu décroches tous les gros godes et les plugs. Avant, on va faire une petite pause, mettez Stef et Gaël en 69.

Aussitôt dit, aussitôt fait, nos deux jeunes mecs sont placés tête-bêche.

— Sucez-vous les mecs !

Les deux mecs ne bougent pas, ils semblent sonnés. Ralf branle un peu le gendarme et enfonce la bite épaisse dans la bouche du pompier. Mais Gaël ne bande pas assez pour faire l’opération inverse. Puis il lui prend la tête et lui fait faire des aller-retours. Le gendarme bande dur maintenant et baise la bouche de Gaël, visiblement il aime se faire sucer. Il ne va pas tarder à jouir. Ralf bloque la tête du pompier pour qu’il prenne en fond de gorge le sperme de Stef qui jouit très vite en poussant des râles. Gaël essaie de se retirer.

— Avale, salope ! Garde tout et prépare-toi à te venger. Mets ta queue dans sa bouche et bande un peu mieux que ça ! Stef, fais le grossir un peu.

Stef semble dans un état second, il prend la queue dans sa bouche et suce comme un bonbon le gland épais sans parvenir vraiment à faire raidir l’engin.

À suivre...













Dernier courriel connu de l'auteur : aurelienvogt494@hotmail.com