Chantage (2)


Chantage (2)
Texte paru le 2011-04-12 par Kiffeur   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 16 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 12920 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Kiffeur.


Template-Books.pngSérie : Chantage

Quand je me réveillai, j'étais au milieu d'un autre parc de drague que je connaissais bien. J'y avais passé de jolies parties de jambes en l'air avec un nombre incalculable de mecs. Ce sont en général les mecs en couple et qui sont en manque de cul avec leurs meufs qui viennent sauter un p'tit pédé sans vraiment le ménager. Mais c'est ce que je kiffe aussi !

Je suis attaché à un banc de telle manière que mon cul est accessible et ma bouche aussi, je suis en fait assis avec les jambes bien écartées, je remarque également que sur mon torse est inscrit avec un marqueur noir et de manière à ce que tout le monde le remarque à 50 mètres à la ronde "LOPSA A DISPO". Je pense que j'allais être servi, je voyais déjà une dizaine de mecs devant moi, mais je pense que d'autres seront attirés par mes gémissements, et d'autres encore appelés par les mecs présents qu'une lope est à dispo au parc.

Là, l'un des deux mecs cagoulés, auxquels seulement la bouche était apparente, retira sa cagoule, je reconnus bien sûr Esteban et quelle n'en fut pas ma surprise ! Esteban est le fils de Julien, je ne sais même pas si il est majeur mais je l'avais croisé il y'a quelques années avec mon hétéro. Il a bien changé, il a une bonne gueule de petite frappe qui me fait grave kiffer ! Et c'est lui le fameux 6cm de large, il doit tenir ça du padre ! Il prit donc la parole et dit "Voilà une grosse pute ! Il vous servira de vide-couilles, de chiottes, de souffre douleur même si vous voulez durant les 3 prochaines heures ! Je ne vous donne aucune limite sur cette pute, juste le fait que vous ne lui frappez pas le visage, on ne veut pas lui abimer son minois, on a besoin de le reconnaître. Ah oui, nous allons filmer cette scène ! Donc pour des raisons de confidentialité, nous avons prévu des masques et des cagoules pour ceux qui en auraient besoin...Pas de ménagement, profitez bien les mecs ! On se fout à quelques mètres pour bien filmer !" Puis il remit sa cagoule et se dirigea vers sont pote qui avait installé la caméra !

Le stress monta en moi. Pourquoi ils voulaient me filmer ? Je ne comprenais pas, bien que ce film pourrait grave se vendre, je n'en vois pas l'intérêt, ils ont déjà des photos compromettantes, pourquoi faire des vidéos ? De toute façon, je n'avais pas le temps de comprendre que j'avais déjà l'odeur d'un p'tit minot de dix-sept ans qui me montait au nez. Les mecs avaient la décence de me niquer un par un à tour de rôle. Le premier puait donc grave la merde, la pisse et le foutre, c'était un mélange étonnamment excitant ! Je compris qu'ils avaient un temps réglementaire chacun, environ 5 minutes. Le premier me présenta donc sa queue fumante et odorante que je commençais à sniffer avant qu'il me la cale bien en fond de gorge. J'étais déçu, mais j'aimais le fait qu'il me domine ainsi. Je dus avaler totalement sa pisse, et bouffer son jus. Puis il parti. Les queues se succédaient, plus puantes les unes que les autres, mais qu'est ce que j'aimais ça ! Plein de mecs me donnaient des trucs à faire plus humiliants les uns que les autres.

Un mec m'a filé son cul à bouffer pendant qu'il larguait des grosses bombes, j'avais jamais fait ça, mais on peut guère faire plus humiliant. Une dizaine de mecs m'ont enculé bien hard en jutant à chaque fois dans mon cul. Ce dernier dégoulinait grave à la fin des trois heures. D'autres mecs m'ont insulté grave en me mollardant et en matant bien si j'avalais leur crachats. Puis ils se branlaient comme des fous et me jutaient dans la bouche. Un mec commença son temps règlementaire par me faire bouffer ses aisselles puantes et poilues. Comme j'aimais me faire rabaisser de la sorte ! Et vu la façon dont je bouffais ses dessous-de-bras suintants, les mecs qui étaient derrière lui me les ont fait bouffer pendant que je me prenais leur queue dans le cul. Un autre m'a fait bouffer sa teub, pendant ce temps, il sorti un paquet de chips qu'il se mit à bouffer. je trouvais ça trop bizarre. Je compris lorsqu'il me retira sa queue de la bouche et me disant "Ouvre grand !", il me recracha tout le contenu de sa bouche dans la mienne. C'était grave humiliant de devoir bouffer des trucs déjà mâchés... Un mec m'a aussi donné des coups sur la queue, le torse et les jambes avec sa ceinture. Pendant ce temps, il se branlait frénétiquement en m'entendant gémir de douleur. Il frappait de plus en plus fort quand sa jute atteint mon visage. Les coups cessèrent, j'avais une jambe en sang de tous les coups qu'il m'avaient donné. Certains autres me donnaient quelques bifles (gifles avec la bite pour les incultes^^) et quelques coups sur la gueule mais sans grande force. Certains me firent même bouffer leur morve...

Quand le soleil pointa le bout de son nez, il devait être 5h30, il restait encore 5 ou 6 mecs qui étaient arrivés entre temps et dont je ne m'étais encore pas occupé. Esteban leur a donc dit de se placer autour de moi, et de m'envoyer leur foutre sur ma tronche ! Son pote se plaça au dessus de moi pour filmer la scène en hauteur, le rendu sera je pense magnifique ! Il jouirent tour à tour dans ma bouche et sur ma face. A chaque éjac, je récurais la queue du mec qui remballait le tout dans son calbut et filait niquer sa femme à la maison. Quand tout le monde fut parti, Esteban et son pote filmèrent ma sale gueule dégoulinant de foutre et de mollards, ils en rajoutèrent d'ailleurs quelques uns. Ils prirent ensuite en gros plan mon corps meurtri et mon cul suintant de foutre et ouvert comme un tunnel. Ils coupèrent la caméra et me dirent que tout était dans la boite.

Pendant qu'Esteban avait déballé sa queue pour me pisser sur le corps pour soit disant me nettoyer, son pote s'insinua dans mon cul afin d'y pisser dedans ! "Faut bien le nettoyer aussi ! T'a pas toujours rêvé de ça ?" qu'il me lâcha. Des bonnes rasades de pisse me parcoururent donc à l'extérieur comme à l'intérieur. Ils me donnèrent ensuite chacun une petite claque sur la joue comme pour me remercier. Ils me détachèrent ensuite et m'ordonnèrent de pisser comme une nana. Dernière humiliation de la journée, je me mis donc accroupi comme une meuf et mon cul pissait comme les nanas. Ils se mirent à rire comme des tordus ces deux p'tit salauds. J'étais vraiment qu'une grosse merde. Après avoir fini, ils me passèrent un bas de jogging, mes pompes et mes clés de bagnole et dirent "Allé, rentre chez toi grognasse, ta voiture est garée à peine plus haut".

J'avais encore l'inscription sur mon torse, j'étais totalement couvert et mouillé de jus et de pisse, mon cul était tel un choux fleur, j'avais le corps meurtri des coups infligés, et devinez quoi, je bandais ! Je suis vraiment qu'une chienne. Je fus surpris de trouver ma voiture totalement intacte, je mis un T-shirt que j'avais dans mon coffre et je rentrai tranquillement chez moi, grave excité par ce plan qui venait de m'arriver...Malgré tout, j'avais la peur au ventre pour la suite.

Je rentrai donc tranquillement chez moi...Après avoir servi de pute à des dizaines de mecs...J'avais le cul encore rempli de foutre malgré le fait que j'en ai pas mal évacué avec la pisse, je puais la mort, tous ces mecs avaient laissés sur moi un peu de leur odeur. Imaginez donc l'odeur de vingt mecs bien pourraves que vous avez en vous. Mais ça me faisait triquer ! Je me suis mis à me branler comme un porc avec 4 ou 5 doigts dans mon cul. Ma branle fût interrompue par un SMS qui me donnait l'adresse d'un site internet : www.jaredputeajus.fr

J'ai donc cessé ma branle pour aller voir sur ce site ! Bien sûr, ça venait des deux mecs qui venaient de grave me larver ! J'ouvris donc la page, j'y trouvai alors quelques captations de mes exploits de la soirée dernière. Elles étaient floutées au niveau de mon visage et était inscrit en lettres grasses : "Pour Jared : Tu as 48h à partir de maintenant pour contacter tous les mecs que tu as larvé depuis un an et les supplier de te doser le cul au jus, avec photos à l'appui ! Sinon on met en ligne les photos et vidéos prises hier. Et les premiers destinataires, tu sais qui ils sont... Compris bâtard ? Et n'en n'oublie pas ! On a la liste espèce de sac à foutre !"


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!