De hétéro à adorateur de grosses bites (06)


De hétéro à adorateur de grosses bites (06)
Texte paru le 2022-05-17 par Ianfee   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.



Cet auteur vous présente 7 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 2023 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Ianfee.


Cela fait 1 an et demi que j'ai découvert mon homosexualité et surtout mon adoration pour les grosses bites. Rien n'a changé de mon côté, je côtoie toujours Marc, j'ai changé d'appartement pour en prendre un plus petit et moins cher, mais sinon je vie avec lui. J'ai gardé un petit appart lorsqu'il a la garde de ses enfants, un week-end sur deux. Nous sommes toujours discret, sous le même toit, mais ne prenons aucun risque pour continuer à vivre notre passion tout en gardant cette image d'hétéro. Notre sexualité a aussi énormément changé. Quand je regarde en arrière, jamais j'aurai pensé en arriver là aujourd'hui mais en y repensant, c'était un cheminement tout a fait naturel pour moi.

Je suis toujours autant accro à la queue de mon mec, je ne le vois pas autrement maintenant. Après tout, je passe plusieurs heures par jour à lui sucer la bite donc on a dépassé le cadre du plan cul. Nous réservons la sodomie pour d'autres activités dont je parlerai un peu plus tard.

Notre relation a énormément évoluée dans nos rapports, nous étions les gentils hétéros qui découvraient une passion commune et maintenant nous vivons cette passion différemment, plus intense, plus de soumissions. Les journées se ressemblent globalement mais nous avons très très souvent des moments d'évasion où nous avons pu évoluer dans notre homosexualité. Marc est militaire et est aujourd'hui un consultant externe dans l'armement. Il a la chance d'être souvent à la maison et surtout d'avoir des horaires assez cool. Je suis toujours étudiant dans mon école d'ingénieur en 2ème année, avec des horaires cool aussi. Je reste souvent à l'école pour faire mes devoirs ou préparer mes partiels, comme ça je sais qu'une fois à la maison, je suis libre de mon temps.

Comme à mon habitude, je me réveille le matin un peu avant lui sans mettre le réveil. Nous dormons totalement nus et j'aime le toucher au réveil. Sa bite est au repos mais toujours d'une taille impressionnante (16 cm). Il ne me faut pas longtemps pour que l'envie monte et que je me mette à le sucer, ce qui le réveille assez rapidement. Il adore que je le réveille comme ça. Il met toujours ses mains derrière la tête, enlève totalement la couverture et écarte totalement les jambes. Le matin, il se laisse totalement faire et j'aime ces réveils tonique. C'est un peu la course car j'ai l'école et lui le boulot, j'aime démarrer la journée de la meilleure manière et souvent, j'arrive à le finir en 30 min. Je me donne toujours à fond et use de toutes mes techniques pour lui vider les couilles. Couilles qui étaient vides hier soir, mais qui se sont vite remplies pendant la nuit. Sa bite est toujours aussi immense, 21,5cm de long et 6,5 de large. Il m'impressionne toujours autant mais maintenant, il ne me fait plus peur. Je le prend en gorge profonde sans broncher, il peut me baiser la bouche jusqu'au fond sans se poser de questions et surtout, je peux vraiment tenir des heures sur lui. Je le finis ce matin comme à mon habitude, par de gros jets de sperme sur ma bouche et son ventre. J'ai pris l'habitude de tout lécher et de ne rien perdre, comme il dit, un petit déjeuner bien protéiné c'est important.

Nous nous douchons ensemble, je m'occupe de lui et lui lave bien la bite à la main. Il aime cette position de dominant où je dois m'occuper de lui, le laver et surtout m'occuper de sa bite. Je lui tiens la bite quand il va pisser quand je suis dans les parages, je lui essuies la bite très soigneusement. Je suis totalement à son service et j'aime vraiment ça. Je suis devenu sa petite femme avec le temps, enfin la femme dont il a toujours rêvé. Je me prépare pour l'école et ma journée d'étudiant peut enfin commencer.

Rien de bien excitant cette journée, des cours, des amis avec qui je déconne bien, mais je pense constamment à ma soirée, soirée dont je connais déjà le déroulement. Nous sommes mardi, rien de particulier ce soir là alors on va passer une soirée très classique. Marc fini sa journée vers 16h et il va ensuite au sport. Je rentre sur les coups de 17h30, il est déjà là, en short devant la télé. Je me dépêche de le rejoindre, je lui retire son short, m'allonge sur le ventre face lui, mes deux mains sur sa bite et nous passons une petite heure à discuter de nos journées tout en lui léchant la bite. Par moment je le suce plus intensément, d'autres où je le branle tout simplement, et enfin je passe surtout mon temps à lui lécher la bite en le regardant et en l'écoutant. On adore ces petits moments, ce n'est pas du sexe pour nous, comme si on prenait l'apéro à deux, lui une petite bière et moi ma bite comme j'aime.

Nous arrivons vite à cours de sujet car avons énuméré toute notre journée, les choses deviennent plus sérieuse et il prend les devants. Il m'attrape par la tête, me baise la bouche avant de me mettre à genou devant lui. Il m'ordonne, me guide, me dit quoi faire et comment, quand je dois faire des gorge profonde, quand je dois faire sans les mains, quand je dois être sensuel, ou alors affamé. Bref, je suis son esclave et se sert de ma bouche comme un véritable bout de viande. Il ne tient qu'un petit quart d'heure comme ça et me fou ma dose au fond de la gorge. J'adore toujours autant son sperme et c'est ma vraie récompense quand je le finis de la sorte.

Une petite douche pendant qu'il s'occupe du repas, on aime se mater un petit film pendant qu'on mange. Ca ne dure pas très longtemps car il aime se plonger un peu dans sa lecture pendant que je vais m'évader un peu sur mes jeux vidéos. Moment de courte durée car rapidement, l'envie remonte et je le connais, je sais qu'il a aussi envie.

Nouvelle habitude que j'ai, je vais enfiler toute ma panoplie de petite salope, bas, porte-jarretelle, string, soutien gorge, talons ... Oui, je me travesti pour mon homme car il adore ça. Il a un côté assez rancunier envers les femmes, mais adore toujours ces belles courbes. Et je sais que quand je me travesti pour lui, la soirée est toujours très très chaude. Je me maquille, met une belle perruque, je choisi la perruque blonde pour ce soir, je sais qu'il adore se lacher avec une blonde, l'image de la bimbo, bout de viande qui accepte tout. Un beau rouge à lèvres ... Je me regarde dans la glace et je me surprend toujours, je suis une vraie femme, méconnaissable. Il faut dire que j'en ai suivi des tutos, des régimes pour être bien fine. Je me souviens encore de ces heures de sports pour muscler mon cul. Bref, perché sur mes talons, en string et bas avec ce maquillage qui n'est pas forcé, je pourrais tromper beaucoup d'hommes. Je suis entièrement épilé et je sais qu'il adore ça.

Je le rejoins dans le salon et je retrouve son regard plein d'étoiles. Il est aux anges et je prends mon temps pour faire monter la température. Bon, comme tout bon macho, il ne lui faut qu'une minute pour m'attraper et me faire tout ce qui lui passe par la tête. J'ai le droit à toute les insultes, toutes plus avilissantes les unes que les autres. Il me traine dans toutes les pièces de l'appartement, me fait pomper assez sévèrement, tantôt en me baisant la bouche, tantôt en m'ordonnant un astiquage de bite frénétique. Il m'a bien formé, je ne faiblis pas et j'adore bouffer sa queue de la sorte. Je sens de la violence en lui et ses coups de queue me rappelle qui est l'homme et qui est la pute. Je suis toujours cambré, en talon, il adore me voir comme ça et s'imaginer vraiment avec une femme, femme qu'il sait pertinemment qu'elle ne pourrait faire ce que je lui fait. Cela dure 2h30, j'ai le mascara qui coule, le rouge à levre sur sa bite, le visage plein de bave et il se branle devant mon visage pour m'offrir encore une fois son sperme. Il m'asperge la gueule et la racle avec sa bite pour me faire avaler. Je suis une moins que rien, totalement salope à ses désirs et sa grosse bite agit sur moi comme une vraie déesse, je ne lui refuse rien ... littéralement.

On fini toujours la soirée par se poser au lit, prêt à aller se coucher, je lui suce toujours la bite bien évidemment, je suis démaquillé et propre pour aller dormir. Une fois sur deux j'arrive à le finir une fois de plus juste avant de dodo mais ce n'est pas le cas ce soir là et l'heure tardive aura raison de nous. 3 doses de sperme dans cette journée, journée assez classique je dirais, moi j'ai joui quand j'étais en fille et comme à mon habitude, sans me toucher. Il faut dire que quand je me sens totalement salope, ma bouche agit comme un organe sexuel et j'arrive à jouir ainsi. Ma bouche va bien, mon année d'entrainement et de sévice ont parfaitement joué dans ma faculté à être une parfaite suceuse. Marc me dit d'ailleurs que ce week-end, il a organisé un plan avec nos potes Fred et Dominique, une longue histoire avec eux mais j'aime toujours autant les voir.

Il faut dire que ces deux hommes sont devenus des amis que nous avons rencontré sur le net. A l'époque, on voulait tout tester et Marc voulait que je suce beaucoup pour parfaire mes techniques, notamment avec des hommes qui se faisait souvent sucer. Il me faisait passer pour une travestie qu'il connaissait et qu'il recevait chez lui de temps en temps. Ça allait être la 15ème fois que j'allais les voir. Deux hommes la cinquantaine, très bien monté tout les deux, des bites de 20 cm assez épaisse et surtout très endurant. Il faut dire qu'on a passé pas mal de soirées sur des sites gays pour sélectionner ces deux étalons, et maintenant qu'on les a trouvé, on ne change plus. On a lié une vraie amitié et c'est vrai que passer une soirée avec un mec assez jeune, qui se travesti et qui n'a pas de tabou, pour eux c'était l'extase.

Cela commençaient toujours de la même manière, ils arrivent vers 18 h 30 et on passe quelques heures, assis sur le canapé. Enfin, eux sont assis sur le canapé et moi je me balade à 4 pattes à les sucer chacun leur tours. Ils discutent, boivent des verres pendant que moi je me donne à fond sur eux. Après 2 h de pipes intenses, nous passons à la deuxième partie de soirée, partie que j'affectionne le plus. Il faut dire que nous avons peaufiner nos relations, apporté quelques idées et sommes tombé sur la soirée type que nous aimons faire. Comment se passe cette deuxième moitié de soirée, je dois aller m'isoler 30 min avec chacun à tour de rôle. L'idée, c'est de partager quelque chose de plus intime, qui restera entre nous sans forcément le partager aux autres. On peut se lacher différemment et être focus sur le plaisir de chacun. Je commence toujours par Marc et comme à son habitude, je prends cher. Il me bourrine la bouche, m'insulte et me force à pomper. Il regarde le chrono et sait que plus il se rapproche de la limite, plus il me la fait bouffer. Il fini toujours par me mettre sur le dos et me faire baiser la bouche, il sait que j'aime ça et que ça glisse totalement au fond de la gorge.

Une petite toilette, me remaquille et je passe à Fred. Fred est un homme pas spécialement beau garçon, avec un peu de ventre et je sais qu'il n'a pas forcément beaucoup de relation. Je le connais, je sais ce qu'il aime et lui, il veut s'assoir au bord du lit, moi a 4 pattes devant lui, le cul bien cambré et que je lui avale la bite en le regardant dans les yeux. Je fais très femme, il est assez macho mais quand on est seul, il aime la sensualité. Il aime que je gémisse en lui suçant la bite, que je lui montre que sa bite c'est la meilleure et que je prends mon pied à lui être soumise. Il aime me parler en princesse, comme si sa bite était une vraie récompense pour moi. Il regarde mon cul, me caresse et aime que je lui bouffe goulument la bite toujours en gardant le regard.

Viens le tour de Dominique ... Ah Dominique, sacré personnage. Il m'a appris certains penchant de ma sexualité et cache très bien son jeu. J'ai d'ailleurs gardé pour moi nos petits moments car je les trouve particulier et c'est vrai que c'est différent de Marc. Ca m'est même arrivé de le voir en dehors, quand Marc part en voyage d'affaire ou est tout simplement absent, mais bon ça c'est entre nous. Il est très macho, pour ne pas dire trop. Il adore l'humiliation et avec lui, je dois me faire très très chienne, il adore me voir assumer. Je lui leche les pieds, lui suce les doigts et lui bouffe le cul. Je n'ai aucune limite avec lui et il le sait. Il adore m'insulter, me gifler, me cracher au visage. Je suis son défouloir. Il crache un gros morceau au sol, m'ordonne d'aller nettoyer, chose que je fais sans hésiter et retourne vite le sucer. Il adore me voir répondre au moindre de ses désirs et pousse toujours le bouchons à la limite de l'acceptable. Cette fois ci, il me fait mettre a genou sur le lit devant lui, il me demande de le branler à deux mains bien à fond pendant que d'une main, il me tient la tête et que je l'autre il me donne une gifle. Les gifles s'enchainent, elles sont de plus en plus intenses et je réagis en conséquence en lui branlant la bite encore plus fort. Il aime ma réaction, voir que je suis une bonne pute et que j'assume. Je ne compte plus les gifles mais je garde la tête haute face à cet homme qui aime montrer qui commande. Cela se termine par un bon crachat dans la bouche tout en me baissant la tête pour que je le suce sur les dernières minutes.

Ces moments se terminent, je retourne me préparer pour le bouquet final. Les 3 en même temps et cette fois, la sodomie est au menu. Je ne suis pas spécialement fan de la pratique mais bon, je suis leur pute et ils ont besoin de casser du cul. Marc n'aiment pas ça non plus, lui se contentera de mes pipes comparé aux autres. Comme d'habitude, un m'encule pendant que je suce les deux autres. Avec le temps j'ai appris à me cambrer et bien donner mon cul. Avec ma taille de guêpe, Fred et Dominique ne tiennent pas longtemps et alterne pour au moins tenir une heure. J'enchaine les sodomies à 4 pattes, suce bite après bite tout en ne lachant jamais Marc. Je passe une heure dans cette position sans me plaindre en subissant les coups de reins de 20 cm et en continuant à faire gorge profonde, sur gorge profonde. Les 3 finissent finalement par me jouir dans la bouche à tour de rôle. Je les avales, n'en laisse aucune goutte et ai le cul totalement ouvert.

Je m'assois enfin sur le canapé, les 3 sont nus avec la bite pendante et pleine de bave. Je suis habillée en pute, string, soutif et porte jarretelle. Je regarde l'heure, il est 22 h 30 et cette fois ci, le plan a duré 4 h 30. C'est la normale avec eux 3. Faut dire qu'une fois Fred avait organiser un week-end pour nous 4 dans sa maison de campagne, et j'ai littéralement servi de vide couilles pendant 2 jours non stop. J'ai du dormir 3 h et ai passé tout mon temps a les servir. A 3, ils avaient le temps de se remplacer et en rentrant, j'ai du posé un arrêt maladie, tellement j'avais plus de force !

Je les suce une dernière fois pour leur dire au revoir et surtout à la prochaine. Marc adore me voir comme ça, il voit que j'adore me sentir salope et surtout servir des mecs plus âgés et bien monté. Il sait surtout que je suis reconnaissant et que le lendemain, je vais le pomper toute la journée pour m'avoir offert une soirée de soumission.

J'aime ma nouvelle vie, je n'ai plus aucune pensée négative sur mon comportement et surtout ma sexualité. Personne n'est au courant et c'est mieux ainsi. Cependant, une chose me trotte toujours dans la tête. Il me reste un an d'école, qu'allons nous faire à l'avenir ? Cette relation est exceptionnelle mais elle fonctionne car il a un boulot dans la région et moi suis bloqué 3 ans pour mon école. Je risque fatalement d'aller à Paris pour le travail. J'ai toujours ça dans un coin de ma tête même si pour le moment, être une grosse pute me rend clairement heureux.

... Dites moi si ce récit vous plais et si vous voulez connaitre la suite.