Deux ados musclés (03)


Deux ados musclés (03)
Texte paru le 2016-01-17 par Musclsm   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg/ MMM.jpg

Cet auteur vous présente 20 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 12115 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Musclsm.



Template-Books.pngSérie : Deux ados musclés

EPISODE 9 : LE COMBAT AU FOUET

La semaine se passe, nous nous sommes entraînés en soirée, 4 jours comme prévu. Phil et Christophe étant dispos le samedi, le combat au fouet est donc fixé le samedi après-midi.

J'arrive chez Rémi vers 14h00, Phil et Christophe sont déjà arrivés, Rémi a déjà tracé le terrain sur la pelouse le matin même. On profite un peu du soleil encore bien agréable, vers 15h00 on décide de commencer le combat.

Rémi rappelle les règles pour Phil et Christophe, règles que je leur avais déjà expliquées en les contactant.

— Bon, lequel des deux veut faire l'arbitre ?

Les deux se proposant, Rémi va chercher une pièce dans le cabanon :

— Pile Christophe, face Phil. Pile, c'est pour toi Christophe.

Rémi sort d'un sac, où les fouets sont rangés, les 2 fouets longs à 1 lanière, pour le combat, puis plusieurs fouets pour sanctionner les fautes.

— Tu choisis celui que tu veux, lui dit Rémi.

Après un moment d'hésitation, Christophe empoigne un fouet à 1 lanière assez fine de 1,50 m environ.

— Celui-ci devrait bien faire l'affaire, il vous laissera de belles zébrures et je pourrai vous fouetter sur tout le corps avec, sans problème...

Rémi le félicite de son choix et me fait signe de le suivre pour nous « habiller » dans le cabanon.

Nous enfilons un string, un slip de bain, un boxer d'entraînement, un jean et un débardeur et on se dirige vers le terrain. Rémi indique à Christophe que les sanctions se feront attaché à la chaîne entre les 2 arbres, poignets au-dessus de la tête ; et il pose les 2 bracelets de cuir par terre, destinés à attacher le « condamné ». Il lui précise également que le combat se déroule en rounds de 20 minutes, avec 5 minutes de repos entre chaque round. Nous prenons chacun un fouet et allons nous placer chacun à un angle diagonalement opposé. Christophe se place sur un côté du terrain, à l'extérieur, Phil est aussi chargé de jouer le rôle de « juge de touche », si un de nous 2 venait à mordre sur la ligne, et chronomètre le temps. Christophe lance le combat, Rémi et moi nous rapprochons du centre du terrain et les fouets commencent à s'activer.

Je m'attache à essayer de le faire reculer en faisant claquer le fouet devant lui, par contre lui essaie de me fouetter sur le dos et d'intercepter mon fouet, semble-t-il. Ma technique semble marcher, il recule insensiblement vers un angle du terrain, je lance mon fouet de temps en temps très bas sur ses jambes, il se penche pour tenter de l'attraper et recule toujours un peu, il est près de la ligne et ne s'en rend pas compte visiblement. Il se saisit de la lanière de mon fouet, je sais qu'il va tirer de toutes ses forces pour me l'arracher de la main, au moment même où il tire, je m'avance ; déséquilibré, croyant à une résistance, il part en arrière et sort du terrain, sans m'avoir désarmé.

Phil et Christophe annoncent « faute » en même temps et le combat s'arrête.

Christophe nous fait poser les fouets au sol et annonce :

— Rémi, première faute.

Il lui fait signe de le suivre entre les deux arbres. Rémi enlève son débardeur et Christophe lui fixe les bracelets de cuir aux poignets qu'il attache ensuite à la chaîne. Il ramasse le fouet à 1 lanière et se place à bonne distance face à Rémi, légèrement sur le côté. Phil compte les coups ; 5 coups très secs sur la poitrine, puis Christophe se déplace de l'autre côté et à nouveau, 5 coups croisés. Chaque coup a laissé une belle marque et Rémi a dû se retenir pour ne pas crier.

Christophe détache Rémi et nous reprenons le combat pour un court instant, le 1er round de 20 minutes étant achevé, nous avons droit à 5 minutes de pause.J'utilise cette pose pour réfléchir à la stratégie que je vais adopter pour le 2ème round et déjà Phil nous appelle pour le 2ème round. Ce sera en fait un peu un round d'observation, chacun de nous deux fait très attention à ne pas se faire prendre son fouet et à rester dans les limites du terrain. Je réussis à infliger quelques coups bien placés sur le dos nu de Rémi, mais j'en ai reçu aussi quelques un, et bien que je ne sois pas torse nu, j'ai senti une bonne brûlure à chaque fois.

Le 3ème round me portera chance au bout d'une dizaine de minutes, Rémi lance son fouet en visant mes jambes pour essayer de me déséquilibrer, mon fouet part aussitôt et vient s'abattre très fort sur son dos, alors même que je saisissais la lanière de son fouet et je profite de l'instant pour lui arracher le fouet des mains en tirant de toutes mes forces de ma main gauche. Il est désarmé.

Christophe arrête le combat et lui demande son choix. Rémi préfère continuer sans fouet (en espérant le récupérer rapidement). Le combat continue, je fais claquer le fouet à toutes volées devant lui, il essaie d'esquiver, un coup sur le dos, puis à nouveau devant, il recule, à nouveau sur le dos, puis devant, il est dans l'angle du terrain et finalement sort de celui-ci.

— Deuxième faute, annonce Phil.

Le combat est arrêté et Rémi va se placer entre les 2 arbres,

Christophe dégrafe son jean et lui enlève, puis l'attache à la chaîne. Les 20 coups sur son dos vont lui laisser de belles zébrures, mais il tiendra bien le coup. Le combat recommence pour un court instant, c'est la fin du round, mais Rémi parviendra néanmoins à récupérer son fouet. Cinq minutes de pause à nouveau et le round suivant démarre.

Je commence à fatiguer un peu, Rémi lui, semble plein d'énergie et ne tarde pas à me désarmer. Je choisis de récupérer mon fouet, et par conséquent je signe ma première faute. Je reçois mes 10 coups sur la poitrine, torse nu, chaque coup provoque une vive douleur qui irradie dans mon corps. Le 4ème round redémarre, malgré la douleur encore présente sur ma poitrine, je suis comme « boosté » et mon fouet cingle l'air à toutes volées, venant claquer sur le dos, les cuisses de Rémi qui a du mal à suivre le rythme. Je dirige pas mal le jeu, mais malheureusement pour moi, alors que Rémi se baisse pour essayer d'attraper ma lanière, l'extrémité de mon fouet vient s'enrouler sur son cou.

— Faute, annonce Christophe.

Et c'est à mon tour d'enlever mon jean et de recevoir 20 coups de fouet sur le dos.

Furieux, je reprends le combat encore plus déterminé et réussis à faire reculer Rémi hors des limites. C'est sa troisième faute, il se retrouve en slip de bain pour recevoir ses 30 coups de fouet, son dos est zébré de toutes parts et quelques gouttes de sang commencent à perler un peu partout. J'ai l'avantage, Rémi, visiblement, accuse le coup des 30 coups de fouet et je mets à nouveau la pression, mes coups portés sur son dos et sa poitrine le font souffrir, il essaie d'esquiver, mais recule et c'est sa 4ème faute.

Il doit maintenant enlever son slip et se retrouve en string attaché entre les 2 arbres, 40 coups de fouet qui vont lui mettre ses fesses à vif avec quelques coups sur son dos déjà bien zébré, il ne peut pas se retenir d'émettre des râles de douleur à chaque coup. Le combat reprend pour quelques instant, c'est la fin du round. Le 5ème sera acharné, mais je n'éviterai pas de me trouver hors limites à mon tour et je recevrai donc 30 coups de fouet sur mon dos qui me brûle atrocement. C'est au début du 6ème round que je parviens très vite à pousser Rémi à une 5ème faute.

Le voici donc à poil attaché et il choisit les 50 coups qui seront terribles pour lui. Le combat reprendra, et il me désarmera une nouvelle fois, presque aussitôt. Que faire ? continuer sans fouet ou accepter une 4ème faute ? Je tente le tout pour le tout et choisis de continuer sans fouet et c'est dans les dernières secondes du round que j'arrive à désarmer Rémi.

Nous reprendrons le 7ème round, chacun armé, je sais que Rémi a pu récupérer, je lance mon fouet à toutes volées pour le faire reculer et arrive à intercepter le sien, un peu par chance, mais ne le désarme pas, il tient bon, je lui claque un coup magistral sur le dos, alors qu'il essaie de me faire lâcher prise en tirant très fort et je lâche son fouet, il bascule un peu en arrière, se rattrape, mais son pied à mordu la ligne.

— Faute Rémi, annonce Phil.

Nous arrêtons le combat... Rémi attaché à la chaîne choisis les 10 coups sur le sexe, ne se sentant pas capable de supporter 60 nouveaux coups, vraisemblablement. Christophe se place devant lui, « règle » sa distance, le 1er coup n'atteindra pas vraiment son but, mais les suivant lui arracheront un cri énorme de douleur. Au 6ème coup il abandonnera, exténué. J'ai gagné le combat. Christophe le détache rapidement, il se tient les parties tellement ça lui fait mal, me félicite, je lui serre la main. Nous nous faisons soigner longuement par nos amis et nous nous quittons.

— À mardi, me dit Rémi, pour l'entraînement…

— Ok.


(à suivre)