Féminisé et asservi par un hétéro


Féminisé et asservi par un hétéro
Texte paru le 2022-05-09 par Submissivegayfrenchboy   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 10 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 1969 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Submissivegayfrenchboy.


FÉMINISÉ ET ASSERVI PAR UN HETERO

En vieil homosexuel frustré, je rêvais de sortir avec un beau garçon qui prendrait soin de moi. J'ai cru rêver quand un sublime beau jeune homme m'a dit qu'il me trouvait beau pour un vieil homme rond et poilu. Il m'a invité à dîner chez lui, mais quand je lui ai rendu l'invitation, il a décidé que ce serait maintenant chez moi qu'aurait lieu nos rendez-vous. J'étais plus à l'aise financièrement et j'avais du temps pour moi en tant que patron. J'ignorais qu'il se servait en réalité de moi, me demandant de l'argent et ramenant chez moi son linge sale pour que je le nettoie moi-même. Il me disait en blaguant qu'il voulait me tester pour notre vie de couple, alors que j'espérais qu'il soit plutôt aux petits soins avec moi.

Un jour, il me demanda :

- "Est-ce qu'un massage des pieds te ferait plaisir ?".

Quand j'ai répondu oui et que je lui ai tendu mes pieds, il les repoussa avec dégoût et me dit

- "Tu fais quoi avec tes pieds pourris là ?".

- "Je croyais que tu allais me masser les pieds", dis-je, attristé.

- "Non, je parlais de moi, masse mes pieds maintenant".

J'ai compris que j'étais son serviteur, puisqu'il m'invitait chez lui juste pour me contraindre à nettoyer son appartement. Il m'a mis au régime, et pour s'amuser, me forçait à porter un uniforme de soubrette avec des faux seins en plastique. Le masque en latex me gênait aussi, mais je ne comprenais pas la raison jusqu'à ce jour où je lui ai apporté son goûter composé de gâteaux que j'avais cuisiné pour lui avec amour, alors que j'espérais que ce soit lui qui cuisine pour moi de bons petits plats.

- "C'est très bien, pédale soumise. Je préfère t'avoir féminisé comme ça pour oublier qu'un sale pédé est tellement amoureux de moi qu'il accepte que je le traite en servante. Le masque en latex me fait oublier ta laideur et les faux seins que tu es en fait un mec. Sers-moi donc un verre de champagne, pédé, et après tu pourras te régaler de la poussière de mes pieds. S'ils sont parfaitement nettoyés tu auras le droit de manger ma merde quand j'aurai chié les bons gâteaux que tu m'as préparés, et mon sperme, tout à l'heure, quand j'aurai baisé la meuf. Oui, celle avec qui je te trompe depuis le début. D'ailleurs elle va venir s'installer chez toi, et tu l'appelleras Maîtresse, compris sale merde ?"

J'embrassais alors ses pieds avec tristesse.