Hammam (3)


Hammam (3)
Texte paru le 2013-04-23 par Jules1291   Drapeau-ch.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur

M.jpg

Cet auteur vous présente 350 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 8493 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Jules1291.


Template-Books.pngSérie : Hammam

NDA: On reprend tout depuis le début, mais c'est Sven qui raconte.

Je m'appelle Sven, j'ai 18 ans, je suis peut-être gay, mais certainement toujours puceau.

Je me branle rapidement, me massant avec la serviette. J'ai un peu peur que quelqu'un me surprenne.

Je suis dans le TGV en direction de la Suisse, nous venons de passer Dijon. Depuis mon enfance, j'aime les voyages en train. Je n'ai jamais parlé de cette passion avec mes camarades d'école, ils ne s'intéressent qu'au sport, aux jeux vidéos et aux filles, surtout aux filles. Moi pas, je préfère regarder les photos d'hommes sur internet. Je me suis même filmé en train de me branler et j'ai posté la vidéo sur un site gay, elle a eu 5 étoiles.

Je ne sais pas si c'était une bonne idée de faire ce voyage. J'avais travaillé au cabinet de mon père médecin pour le payer. Je devais trier des dossiers poussiéreux. Si le patient avait eu une maladie grave et n'avait plus donné signe de vie, il était surement retourné à la poussière et le dossier subissait le même sort. Sinon, je scannais les pages dans le nouveau système informatique.

Les autres participants au voyage ont plus de 40 ans, à part le guide et un rouquin. Ces deux parlent allemand ensemble, mais je comprends ce qu'ils disent, ma mère est allemande. La plupart des autres se connaissent déjà et racontent leurs souvenirs comme des anciens combattants. Je reste seul et profite de mon iPhone pendant que le forfait est encore valable, ce ne sera plus le cas en Suisse.

...

Nous sommes maintenant à l'hôtel et le guide distribue les clefs. C'est un hôtel économique, le cours du franc suisse ne nous est pas favorable. Je pense tout à coup que nous n'aurons qu'un seul lit. Comment vais-je faire pour me branler? Sous la douche, mais je n'aime pas beaucoup. Il ne reste que le rouquin et c'est avec lui que je dormirai, c'est logique, nous sommes les plus jeunes. Je me rapproche pour prendre la carte et je surprends leur conversation. Ils ont donc déjà couché ensemble et le rouquin aimerait bien me baiser. Je suis choqué, puisque c'est ainsi, il ne verra pas un centimètre carré de ma peau nue.

...

Le troisième jour, le rouquin m'invite au harem, pardon au hammam. À propos, il s'appelle Pierre. J'accepte assez rapidement, je ne voulais pourtant pas me déshabiller devant lui, mais la curiosité l'emporte. Bon, nous ne serons pas tout nus, ce sera comme à la plage. Il pourra voir mon tatouage, je l'ai fait pour faire comme tout le monde, mais il me plaît beaucoup.

...

Nous sommes à la deuxième station et Pierre enlève sa serviette. Je suis surpris et j'hésite, mais bon, il a gagné la première manche, il me verra nu. J'avoue que je regarde aussi sa bite circoncise. Il a la peau claire et les poils roux. Je n'avais jamais vu de rouquin sous la douche à l'école.

...

J'ai bien envie de gagner la deuxième manche lorsque nous nous retrouvons seuls. Je lui dis que je comprends l'allemand et que j'ai deviné ses intentions. Mais je suis coincé, que faire maintenant? Retourner à l'hôtel et prendre une autre chambre? Ou lui avouer que je suis peut-être gay? Je choisis la deuxième solution et il reprend l'avantage. C'est la mi-temps, je pense soudain au massage qui va suivre et mon cœur commence à battre plus fort.

...

Nous sommes dans le local de massage, il y a deux tables. Le masseur prend ma serviette et je me couche sur le ventre. L'huile chaude qui coule sur mes jambes et mon dos est une sensation très agréable. Le masseur me demande de me détendre. Je sens aussi le sang affluer vers mon pénis. Après 20 minutes, le masseur demande de me coucher sur dos. Je suis très ennuyé, j'ai déjà presque une érection. Mais le masseur ne me voit pas, il a mis la serviette à la hauteur de son visage. Il recouvre ensuite ma bite avec la serviette, mais je pense qu'il a quand même remarqué que je bandais. À la fin, il me dit avec un clin d'œil:

— Je ne te demande pas si ça t'a plu, j'ai vu que tu as beaucoup apprécié le massage.

...

Nous sommes maintenant couchés dans le local de repos, c'est sombre et il n'y a pas beaucoup de monde. Je me tourne sur le côté, Pierre va penser que je boude. Mais ce n'est pas ça, je bande de nouveau. Je me branle rapidement, me massant avec la serviette. J'ai un peu peur que quelqu'un me surprenne. Je jouis très longtemps. Ensuite, nous allons encore boire un thé au bar. J'ai l'impression que tout le monde regarde ma serviette souillée et j'ai honte, mais ils ne regardent que mon corps.


Asuivre.png