HellSexe (3): L'orgie Infernale


HellSexe (3): L'orgie Infernale
Texte paru le 2015-03-26 par Cheshire   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MMM+.jpg

Cet auteur vous présente 7 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 12001 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Cheshire.



Template-Books.pngSérie : HellSexe


Puis le carnage commença.

L’un des démons, assez baraqué, s’approcha de lui. La bite en érection.

— Suce ! ordonna t-il.

Bertrand n’ayant pas d’autres choix, avala d’une traite la bite de la créature. Pendant ce temps, les autres démons s’approchèrent, l’un d’eux se plaça derrière lui, prit avec violence son cul et commença à le pénétrer sauvagement. La queue de la créature, assez énorme, paraissait de plus en plus gonflée dans la gueule de Bertrand. Celui-ci avait compris qu’il allait y passer, il allait se faire enfiler par 10 mecs et certainement devoir avaler environs 1 litre de sperme.

Le démon qui le sodomisait entrait d’une traite sa queue. Quand la queue de la bête lui pénétra le cul, Bertrand poussa un cri étouffé. Il sentait la grosse bite appuyer sur sa rondelle et s’enfoncer en lui au plus profond. Sous l’excitation et l’encouragement des autres, le tortionnaire labourait les reins de l’ado. Celui-ci n’avait qu’une idée en tête. Celle d’en finir au plus vite car il avait de plus en plus mal. Le mec continuait à le pilonner sans aucune pitié. Pendant ce temps, les autres démons se caressaient leurs engins, impatient de passer sur le corps du jeune homme.

Les 2 bêtes occupés à le limer faisaient des râles de plaisir. Le démon qui s’amusait avec la bouche du garçon commença à jouir en lui. Bertrand reçut donc une bonne rasade de sperme dans sa bouche.

— Mmm, ce petit est trop hot, disait le démon satisfait. Avale et occupe-toi de mes amis ! Et ne fais pas cette tête, t'es passé sur le sperminator. Estime toi heureux, au lieu d’être nourri sur une machine, t'es nourri a la source.

Il pointait son doigt sur sa bite encore dégoulinante de sperme et de salive. Ses amis démoniaques riaient, puis l’un d’eux passa devant Bertrand et lui mis son dard dans sa gueule. Pendant ce temps, la créature qui lui limait le cul se cambra et lâcha une flopée de sperme dans son fion.

— Aaaah, ce trou est trop top. Tu es une bien belle lope ! Les gars essayaient le.

La bête sortit sa queue du cul de l’adolescent mais il fut vite remplacé par un autre de ces démons qui n’en pouvaient plus d’attendre son tour. Au final, l’orgie infernale dura aux environs de 2 bonnes heures. Bertrand c’était transformé en garage à bite. Son trou ainsi que sa bouche étaient tout le temps pris. Ces mains étaient utilisées pour branler les démons qui se reposaient de tous ces efforts. A chaque fois que quelqu’un lui giclait dans la bouche, il avalait. Ce n’était pas comme s'il n’avait pas l’habitude. Mais cette fois, entre la bite métallique du sperminator et la bite de ces démons, il y avait une différence. Il buvait directement à la source.

Son cul se faisait dévasté par les coups répété des mâles de la pièce. Et quand ce n’était pas une bite qui le prenait, c’était 2 doigt, puis 4. Jusqu'à ce qu’il reçoive une main entière dans son fion. Le bourreau l’avait déjà fisté et ça lui avait fais mal, mais pendant 7 mois où il était sur le sperminator, son trou c’était presque totalement refermer. Au début de la séance d’orgie, Bertrand avait souffert : la douleur de la pénétration, le sperme démoniaque qui coulait à flot dans son œsophage n’aidait en rien.

Puis au bout d’un certain temps, certainement à cause des insultes qui fusaient, des insultes tels que « sale pute », « sale chienne » ou encore « salope ». Il avait commencé à aimé ça. Son trou largement écarté demandait encore de la bite. Ses tortionnaires avaient finis par le remarquer. Déjà car ses gémissements de plaisir certes étouffés commençait à s’entendre. Mais aussi grâce à l’énorme trique qu’il commençait à avoir.

— Regarder moi ça, la lope adore ce qu’on lui fais subir, disais un des démons.

— Mais c'est qu’il commence à bander le cochon.

—Il aime ça hein ? T’en veux encore ?

Bertrand eut le droit après la découverte des démons, à plus de bite en retour dans ses trous, il prit encore plus de plaisir quand les démons qui l’enculaient commencèrent à lui caresser la bite, à le branler jusqu’à la jouissance. Il fut même pris dans une double pénétration qui lui écarta le cul à son maximum. Il aimait sentir la musculature de ces bêtes sur ses épaules pendant que ces dernières lui détruisaient ce qu’il lui restait de cul. Après 2 longues heures, les démons s’en allèrent. Tous souriaient, laissant Bertrand allongé sur le ventre, en pleine extase.

Cheshire apparut sur le bord de la porte.

— Eh bah mon coco, à voir le sourire sur tes lèvres, je vois que t'as aimé ça !

Bertrand souriait, après cette orgie infernale, il souriait. Il avait aimé tout ce que ces démons lui avaient infligé. Ces choses lui avaient fais subir différent sévices sexuels mais pourtant, l’adolescent avait aimé ça, avait aimé être considéré comme une pute. Après tout s’il devait passer l’éternité ici, il faudrait mieux aimer les tortures de ce monde, non ?

Cheshire s’approcha, fourra ses doigts dans le cul du jeune adolescent et les ressortit avec quelque goutte de sperme, il lécha ses doigts.

— Tu aimes te faire défoncer, mon petit buveur de foutre. Comme je te comprends, c’est la meilleure chose que l’on peut ressentir. Je suis peut être un salopard mais sache que je suis généreux avec les gens de ma condition, ceux qui aime le sexe gay, dit-il avec un sourire. Repose-toi désormais, avant de rencontrer d’autres démons affamés de cul. Je te promets que tu auras plein d’autres bites à sucer, pour l’éternité. Après tout, tu es dans mon monde, tu es dans le HellSexe.