Je fais la pute à 15 ans (02)


Je fais la pute à 15 ans (02)
Texte paru le 2022-08-27 par Nico88   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 19 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 2227 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Nico88.


Chapitre 2 – Bryan se fait dépuceler !

Voilà 6 mois que j’ai commencé à vendre mes charmes. Vous savez comment tout cela est arrivé, mes parent m’ayant grillé en train de me branler devant un porno gay, la grosse colère de mon père qui m’a banni à vie en me foutant dehors. En moins de deux, j’étais à la rue sans savoir où aller ni quoi faire ! C’est Benoit, un bénévole d’une association LGBT qui m'a recueilli et m'a persuadé que ma belle petite gueule d’ado pourrait faire l’affaire de certains messieurs lubriques et avides de chair fraiche. A 15 ans, j’ai tout ce qu’il faut pour attirer les regards et attiser de violentes envies de me sauter, ce que Benoit n’avait pas manqué de faire le soir de notre rencontre !

Après des débuts un peu gauches et mal assurés, j’avais pris gout à faire le trottoir… et ça paye bien ! Certains soirs, je peux me faire 800 à 1000 €. Mais je ne bosse pas tout le temps, faut mettre la machine au repos… Depuis 2 mois, je loue un duplex dans le 16ème. J’ai arrangé la niveau supérieur pour recevoir les clients. Le RDC étant privé. C’est pratique car c’est tout prêt pour racoler sur la place Pigalle. Avant, Benoit m’hébergeait mais il a un nouveau mec hyper jaloux. J’ai préféré partir mais on reste en contact. Il lui arrive parfois de débarquer en pleine nuit car il a envie de mon petit cul.

Pour les passes, c’est selon le client. Si c’est la première fois, on reste dans sa bagnole. Pour les habitués et les corrects, je les ramène chez moi.  Y a aussi le petit motel de la rue saint Cyr en derniers recours. Marco, c’est le patron. Il est sympa mais très collant… il voudrait me culbuter avec ses allusions salaces mais j’ai le boulot qui passe avant…
 

Depuis mon enfance, j’ai été habitué à avoir une hygiène irréprochable. Question de respect envers le client à qui je demande la même chose. Certains sont vraiment dégueux, faire une pipe avec un arrière-gout d’urine, impossible ! Cependant, en cas de fantasme extrême ou de trip perso, je peux faire une entorse au règlement mais le tarif est doublé. Le type des mecs qui paient pour baiser est très variable. Y a de tout, du bon père de famille discret au papy qui s’emmerde chez lui en passant par des jeunes qui se cherchent, des riches, des pauvres. Il y a surtout des homos et pas mal d’hétéros à la sexualité refoulée. Pour finir, j’ai des nanas qui m’appellent pour se taper un minet. C’est rare mais ça peut arriver… Dans ce cas, je refuse ! J’ai eu aussi un père qui voulait faire dépuceler son fils de 15 ans car il ne voulait pas le toucher tout en voulant jouer le voyeur pervers. Là aussi, la passe est spéciale avec tarif majoré. Dans l’immense majorité des demandes, les mecs sont actifs. Je suis donc plutôt passif. Mon physique de grand ado est ma meilleure carte de visite et c’est ce que recherchent les mecs. J’entretiens mon physique par le sport et une alimentation saine. Il faut que je garde mon profil de minet mince et bandant. Je n’ai pas besoin de faire des UV, ma peau est naturellement halée de par mes origines Tunisiennes. Par contre, l’épilation est nécessaire tous les mois. Mon côté imberbe est recherché. Sauf une petite moustache que je garde parfois. Y en a qui aiment ça.

J’adapte la passe et le tarif selon les attentes du client …

3 formules :

1) - Classique. Je pipe et me fais sodo. Rien de plus.

2) - Classique améliorée avec ambiance strip, pipe, sodo, en passif ou actif.

3) - Spéciale qui peut comprendre un jeu de rôle, du SM léger, du fétiche, en trio, dépucelage.

Jamais de trucs crades (scato, uro, torture). Pour ça, j’ai des adresses et des potes qui le gèrent.

Mercredi – 21h. A peine arrivé sur le boulevard, un mec assez jeune arriva vers moi à pied et m’accosta…

- Bonjour. Tu es Razane ?

- Oui. Tu veux quoi ?

- On m’a parlé de toi. Tu serais d’accord de faire un plan à trois ?

- Ça dépend ! Avec toi ?

- Oui. Et le troisième il est où ?

- Il attend dans ma voiture.

- Il a déjà baisé avec un mec ?

- Justement ! Il est paumé. Il pense qu’il est gay. Il a essayé avec une nana mais il a pas été jusqu’au bout. Alors j’ai pensé l’amener voir une pute comme toi. Comme ça , il verra bien si…

- A son âge, il doit bien se connaitre non ?

- Ben tu sais, à 16 ans, il se cherche.

Voilà le genre de client qui est rare. Je sens un bon dépucelage arriver et le mec qui l’envoie est pas mal !

- Tu es qui pour lui ?

- Je suis son oncle. C’est mon neveu Bryan.

- Mais toi, tu es gay non ? Tu peux pas t’en occuper ?

- Je lui ai proposé mais il veut pas. Et toi t’es plus jeune !

- Et tu veux participer aussi ? Une passe à 3 c’est plus cher… T’as quel âge toi ? Et ton prénom ?

- Moi c’est Jordan et j’ai 25 ans.

- OK. Mais pas ce soir. J’attends un mec pour 21 H. Tiens… Voilà mon adresse. Viens avec ton neveu samedi prochain. Et pas de lapin hein…

- Super ! Au fait, je suis adepte des sapes de sport pour baiser. Tu serais d’accord pour…

- J’ai une tenue de foot. Ça te va ?

- Super ! Je dirai à Bryan de mettre la sienne. Ça le mettra à l’aise !

- Salut.

- A samedi alors.

Je déambule sur mon trottoir depuis 30 mn et je vois pas arriver le client. Bordel. Encore un plan qui foire. En plus, il fait froid et je me les gèle. J’ai envie de rentrer chez moi pour prendre un bon bain ! Tout à coup, un coup de klaxon me fais sursauter… Je vais l’engueuler le Jimmy ! Il ouvre sa portière et descend de sa tire..

- Excuse Razane. Ma chieuse de femme a invité son patron pour l’apéro et j’ai pas réussi à me barrer avant !

- Tu déconnes ou quoi… J’ai pas que ça à faire, merde… Et t’aurais pu m’appeler non ?

- Eh ! Je me suis excusé non ?

- Ouais… C’est la dernière fois OK ? Si non tu peux chercher à tirer ton coup ailleurs…

- Tu sais bien que t’es le meilleur ! Allez monte… En plus J’ai trop envie.

Jimmy est un habitué de la première heure. Il s’est marié pour avoir le fric de sa femme, mais il est homo. Et un homo qui a de gros besoins. Je ne compte plus les passes avec lui. Il est fou de mon corps avec un net penchant pour les jeune aux allures androgynes. Mais il doit conserver la réputation de son couple et ne pas faire de connerie en se faisant choper avec un boy. Alors, je suis là pour calmer sa libido. Avec moi, il peut assouvir ses penchants et comme il est généreux, je tolère son absence de ponctualité.

En montant dans sa tire, comme d’hab., il me fout une main au cul. Un manie ! C’est le signe qu’il a les couilles pleines et que j’ai intérêt à être à la hauteur…

- Hummm ! Ce p'tit cul…. Et toujours ton vieux 501. J’en suis dingue !

- Je sais ! C’est ton gros kif hein ? C’est pour toi que je le porte.

- Oh mais crois-moi, tu vas pas le garder longtemps !

A peine assis à l’avant, il me pelote les cuisses et me care une main au paquet… Ça suffit pour me chauffer le jonc…

- Merde ! T’es toujours aussi bandant… Ta petite gueule de minet, y pas mieux tu sais ?

- Tu veux quoi ce soir…

- Commence par me piper ! Et grouille, j’ai pas beaucoup de temps…

Jimmy avait sorti son pieu. Un morceau de 22 cm tout veiné et bouillant. C’est l’un de mes habitués les mieux montés. Je me l’engouffre direct… Je le regarde comme un petit chiot pour l’exciter pendant qu’il me perfore la glotte. Pas tendre le Jimmy. Trop bonne sa bite ! J’adore la sucer malgré sa longueur. Je lui gobe les couilles qui sont chargées de foutre.

- Oh la vache, tu pipes toujours aussi bien merde ! Vas-y continue. Accélère un peu ! Ouiiiiiii….. C’est boonnnn… Hey ! j’ai trop envie te ton petit derche de pute, Ta une capote ? Dégage ton jeans…

Heureusement, il a descendu mon siège. Je suis quasiment couché, le cul à l’air et prêt à la saillie. Sa bite est toujours aussi tendue… Un vrai barreau de chaise mais j’ai un cul qui a de la place. A force d’encaisser… Il m’envoie un gros glaviot après avoir mis son préso et sans aucune douceur, me fout sa pine dans le cul. Un vrai délice ! Il me bourre comme un malade et éructe ses insultes mille fois répétées…

- T’aimes ça hein te faire péter le cul …. T’es qu’une pute ! Bordel, ton p'tit cul, c’est le top…

- Oui, continue, vas plus vite, hummm, la vache…. Elle est bonne…. Plus vite…. Je suis ta pute…

On est déchainés ! Au plus fort de notre plan, j’avais pas vu un mec à côté de la tire en train de se palucher. Un gros voyeur qui en profite pour mater ! Celui-là, je devrais aussi le faire payer ! Il a pas mis 10 mn pour juter avant de se barrer en courant… Y a de tout je vous dit !

Pendant que Jimmy m’envoyait de gros coups de queue, je m’astiquais le bout tellement il me chauffait ! Soudain, il décula, bazarda sa capote et se mit à califourchon sur moi. Je repris sa matraque à pleine bouche et terminai le job. Il poussa une gueulante en m’envoyant son foutre par saccades sur ma bouille de minet. La faciale, c’est son truc ! Et j’adore ça… Il me prit le manche et me palucha, juste le temps de lâcher la crème qu’il avala… Il retomba sur moi comme un pantin et me galocha tendrement en partageant mon foutre…

- Génial ! Razane… C’était génial ! Encore mieux que la dernière fois….

- Ouais, c’était trop bon. T’es pas trop en retard pour rentrer chez ta femme ?

- Non. Oh et pis je m’en fou ! Quelle attende… On se revois quand ?

- Ben c’est toi le client ! C’est quand tu veux… Mais fais gaffe d’être à l’heure. T’es pas tout seul ! Le prochain va groler. Je vais y aller. Il est à cheval sur l’horaire et je veux pas le perdre. Un député, c’est toujours bon pour mon fichier…

- Tiens, voilà les billets ! Salut mon minou. A une prochaine !

- Bye Jimmy. Embrasse ta femme pour moi…

Jimmy démarra en rigolant ! Je partis vite fais chez moi ou m’attendait le député M… dans sa voiture devant mon immeuble. Avec lui, c’est toujours vite fait et je m’emmerde à chaque fois. Je le suce et après il m’encule. En 15 mn, c’est plié ! Il ne dit rien et se barre tout de suite après. Mais il paye cash et je ne crache pas sur l’oseille…

Journée terminée. Une bonne douche et dodo ! Je le mérite…

Samedi - 20h30. J’entends la sonnette. C’est le mec avec son neveu. Ils sont pas en retard ! J’ai juste terminé de mettre ma tenue de footeux. C’est un trip qu’il m’a demandé. J’ouvre ma porte et je reconnais le mec, suivi d’un boy. Un joli minou d’à peine 16 ans, un peu gringalet et timide. Il me regarde à peine avec sa tignasse brune. Ses yeux verts sont envoutants. Il a son short foot sur le cul, des grandes chaussettes et le maillot. Son oncle m’a l’air bien chaud dans son jogging qu’il porte serré. Surement la situation qui l’excite de voir son neveu se faire dépuceler… Enfin, si le môme est dispo !

- Voilà Bryan ! Il est un peu coincé mais ça va le faire !

- Salut Bryan…

- Jour ! Répond le môme en évitant de me regarder.

- Tu sais pourquoi tu es là ?

- Oui. Mais finalement, je suis pu trop sûr de…

- Allons Bryan. Tu vas pas reculer… Il faut que tu saches si oui ou non tu es gay !

- Non. Je veux partir. Je suis pas prêt. Répond le gosse. Il est au pied du mur et se doute de ce qui va vivre !

Tout ça commence à me gonfler ! J’ai pas envie de rater ma passe ! Je décide de prendre les choses en main et d’en avoir le cœur net. Pas envie de perdre mon temps… Je le pousse vers Jordan et les oblige à se rouler une pelle. L’un contre l’autre, ils commencent à se galocher. Ma fois, le test à l’air de passer ! Le gamin tremble un peu mais il se laisse faire et il participe sans reculer. J’en profite pour aller voir plus bas en mettant ma main dans son short. Ben pour un gosse qui se cherche, y a pas photo ! Je sens son braquemard doux et chaud qui prend de l’altitude ! Pas de doute, ce gosse est homo. J’adore le contact de sa bite. Elle est pas très grosse mais longue… Il bande de plaisir !

Je pousse Jordan et descends le short de Bryan à mi-cuisses…. Il est hypnotisé par la trique de son neveu !

- Et ben voilà ! Ton Bryan, maintenant, il sait où il en est ! C’est un gay. Un vrai…

- Putain… il en tient une bonne. Je le savais que c’est un bon petit PD ! Hummm, tu le trouves pas bandant comme ça ? Moi, c’est clair, je suis chaud ! Répond Jordan à sa massant le chibre à travers son jogg..

- Bon on a fini maintenant ? Demande Bryan de sa voix éraillée par la mue…

- Fini ? Tu rigoles pas un peu… On est là pour en profiter non ?

- Je veux partir !

La résistance du boy m’excite un max ! J’en envie de le pousser à réagir. De voir ses limites…

- Ouais ! Moi je bosse et toi t’en profites ! Et je suis sûr que ton oncle, il en veut pour son pognon…

Je sors une cordelette et lui attache les mains dans le dos. Je le prends par la nuque et le pousse contre mon short qui est tendu à mort…

- Lèche ma trique ! Tu la sens bien là ? Elle te plait ? C’est bien ! Et regarde-moi putain !

Je donne des petits coups de bassin en avant pendant que Jordan soulève son maillot et lui caresse son ventre plat… Hummm…. Je suis en train de déniaiser un boy qui a mon âge ! Son tonton lui mordille l’oreille…

- C’est bon hein ? Je savais que tu allais aimer… Maintenant, tu vas pomper Razane. Tu sais comment on fait ? Avec ta petite gueule de minet, tu vas adorer !

Puisque Jordan l’a décidé… Je tire sur l’élastique de mon short et sors mon zob du jockstrap. Le gosse est scotché et ne bouge pas.

- Dis tu vas le sucer oui ? Jordan prend un ton nerveux.

- T’inquiètes ! Je les connais bien les mômes. Ils rechignent et après, ils en redemandent.. Il faut juste les aider un peu !

Jordan force Bryan à ouvrir la bouche et le pousse à me la prendre. Je tiens une telle trique que j’ai peur de jouir tellement ce gosse me chauffe ! Mais je suis un pro et je me retiens ! Le boy est maladroit mais il finit par trouver le rythme. Il se démerde pas mal et on voit qu’il s’applique. Il passe sa petite langue le long de mon pieu, reprend sa suce, tête le gland… J’accélère mes coups de queue. Son regard est celui d’un petit chiot apeuré.

Jordan ne reste pas passif…

- C’est une vrai petite chienne le Bryan. Depuis tout petit, il est coincé, peureux, trouillard. Mais maintenant, c’est un homme !

- Sur… Putain, tu tiens une trique de dingue… Vas-y mec, sors-la avant qu’elle étouffe ! On va se la prendre en duo cette tapette !

Jordan tire sur son jogging ! Un morceau veiné, raide et tendu d’excitation… Plus bouillant, on fait pas ! Je tends la main pour attraper son zob et le branlotte un peu.

- Ça c’est de la bite ! De la vraie… Hein Bryan ? Regarde un peu…

- C’est une première pour ce PD ! Depuis le temps que je rêve de l’enfiler ! Quand je le mate dans sa tenue de footeux ou dans son speedo à la piscine, j’ai grave envie de l’enculer !

- Eh ben te gêne pas ! Il doit avoir un bon p'tit cul tout chaud et profond..

- Tout neuf tu veux dire ! Il a jamais servi alors c’est le moment de le faire danser !

C’est super bandant de voir ce mec, bien foutu avec sa trique de bourrin, caresser le cul du gosse. Combien de temps je vais pouvoir tenir avec ça... Surtout que Bryan continue à me piper sans oublier de me gober les couilles !

Jordan s’est enfilé un préso et après avoir doigté le cul du gosse l’enfile sans douceur…

- Aiiiillllll ! Ça fait mal ! Arrête…

- Quoi arrête ! T’es où là ? Tu fermes ta petite gueule et tu profites Ok ?

Le pauvre ado est bousculé mais c’est trop bon ! On est comme deux carnassiers en train de bouffer un agneau…

Jordan le bourre comme un malade. Il n’est plus le gentil tonton protecteur mais un bulldozer qui lui déchire le fion…

Moi je bande toujours autant devant cette débauche et l’envie me prend de sucer le minet. Il faut bien lui donner un peu de plaisir… Sa bite est chaude, vibrante, tendue. Un délice… Plus Jordan le baise et plus je me prends son zob en fond de gorge !

Soudain, Je sens la sève me monter dans le manche. Je suis le premier à envoyer la sauce qui atterrit sur le ravissant torse de l’ex puceau. Mon foutre dégouline ! Jordan est le deuxième à partir sur la lune… J’ai rarement vu un mec avec autant de sauce ! A croire qu’il a pas juté depuis 6 mois…

Pour finir, je termine de sucer Bryan tout en le branlant. C’est de famille ou alors c’est génétique mais il crache une bonne quantité de crème !

Voilà une passe réussie ! Le bilan : Un jeune ado dépucelé et qui sait maintenant où il en est côté sexe. La preuve est son sourire qu’il me gratifie à la fin et… les billets que son tonton laisse sur la table !

- Merci mec ! Bryan est libéré et il va pouvoir vivre normalement. Il était temps !

- Pas de quoi. Tu as bien fait de me l’amener. Et n’hésites pas à revenir si besoin…

Fin du chapitre.

Des idées ou des fantasmes pour le prochain chapitre ? N’hésitez-pas à m’envoyer un mail ! Razane.