Jeu d'hétéro


Jeu d'hétéro
Texte paru le 2006-02-19 par inconnu   
Ce texte a été reçu d'un internaute anonyme. Il a été impossible d'en vérifier la source et/ou confirmer à l'adresse email reçue.



Cet auteur vous présente 209 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 12865 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. inconnu.


J'ai enfin réalisé un rêve.

Nous sommes une bande de potes: Stéphane, 25 ans, marié, grand, brun, un peu musclé, qui se vante d'avoir une bite assez remarquable. David: moyen, costaud avec de beaux pecs poilus, bon niqueur de gonzesse. Jean: petit mais musclé à mort, style Lizarazu, réputé par sa femme pour avoir une petite bite mais un cul superbe, châtain, un sourire de surfeur à fondre. Benoît: 1m83, 80 kg, bien foutu et lui réputé pour avoir une sacré bite. Philippe: grand, footballeur, un cul et des cuisses comme je les aime, des beaux yeux et une bouche à croquer, doux et certainement bien monté vu la bosse qu'il a.

On se voyait tous les samedis matins car nous faisions partie depuis notre adolescence d'un groupe de natation. On finissait à l'apéro après l'entraînement.

Un soir, nous sommes invités par Philippe qui fête ses 25 ans. Soirée très arrosée, pas mal picolé à outrance et moi je me lèche les babines à voir tous ces mecs à portée de mains; mes copains qui me font tant triquer! Je pense que Benoît aime les mecs même s'il est marié et que Stéphane a déjà dû faire des branles au foot avec des potes car il est très tactile et assez exhib.

C'est d'ailleurs lui qui lance le jeu des gages. Chacun a un verre et deux jetons devant. On lance deux dés et celui qui fait "1" doit enlever un jeton à un verre. Quand il n'y a plus de jetons, le joueur doit boire le verre, quand il n'y a plus de verres, on a un gage. On commence peinard, chacun choisi son alcool. On joue, les jetons disparaissent un à un et le premier gage tombe sur Stéphane.

Il est trop content et c'est Jean qui choisi le gage: "Mets ta bite sur la table." Steph qui est exhib sort sa bite tout en disant que c'est pas un gage bien difficile et là on voit une bite bien poilue, non circoncise, qu'il décalotte et pose dans le verre. Elle est de taille moyenne mais il a une bonne paire de couilles qu'il tient vulgairement. Il fait un peu la gueule car le jeu ne prend pas la tournure qu'il voulait, il voulait des gages difficiles qu'on ne veuille pas faire. Comme il serait le prochain à décider du gage, il pourrait nous faire voir ce qu'il veut.

C'est Philippe qui tombe sur le "1" et les yeux de Steph s'illuminent. Il dit avec un sourire: "Roule une pelle pendant une minute à David." Éclats de rire général. Philippe, timide, rougit mais ne peut s'empêcher de sourire. Ils hésitent l'un en face de l'autre puis s'embrassent, avides, ouvrant la bouche et l'on voit les langues s'emmêler. Stéphane chronomètre et se régale du spectacle. Je commence à croire de plus en plus qu'il est un peu pédé.

Puis le gage retombe sur Steph et c'est Philippe qui choisit le gage. Comme pour se venger, il lui dit: "Branle-toi et bouffe ton sperme." Ni une ni deux, Steph s'astique la bite qu'il avait bien bandée avec le spectacle d'avant. Et là on comprend quand il dit qu'il est bien monté! Ses couilles on presque disparu mais sa bite a pris des proportions magnifiques. Je me sens triquer mais je me contrôle.

On continue de jouer pendant qu'il se branle sous notre nez et c'est Jean qui a un gage. Steph lui dit en se branlant: "Mets pendant une minute la bite et les couilles de Jacques dans ta bouche." Je me sens défaillir. Jean est catastrophé et moi je sens que je vais bander comme un âne. Les mecs rigolent jaune car ils voient le jeu tourner en pugila. Je me lève et me place devant Jean. Il me débraguette, je ne le regarde pas car un seul sourire de lui me fait bander et là, je sens qu'il me gobe avec lenteur toute ma bite et les autres chronomètrent. Au lieu de rester sans bouger, il me malaxe les couilles avec sa langue et je sens que je gonfle malgré moi; tellement vite qu'il ne peut plus contenir que mes couilles. Ma bite se dresse au-dessus de son visage. J'ai un peu honte et là, Steph vient se mettre la bite à côté de la mienne et la prend pour la branler. Je m'ôte, l'air vexé, et je retourne m'asseoir alors que j'en mourrais d'envie.

Benoît a un gage et Jean lui dit de me sucer. Là c'est la fin des haricots, tout le monde regarde ma bite et commence à se toucher. Steph nous dit qu'il a envie de lécher un cul et se jette sur Jean qui se laisse faire. C'est l'orgie très vite! Voyant que tout le monde se suce et se touche mutuellement, je me jette sur la bite de Benoît qui est vraiment la plus grosse. Je me concentre sur ma pipe pendant que Benoît est couché sur moi à me sucer. Je ferme les yeux et je sens du sperme qui me jute à la gueule: c'est Steph qui se vide avant de lécher mon visage.

Suivra des enculades et des giclées. Tout le monde goûtera à tous les plaisirs entre mecs. Le sperme de Benoît est monstrueux tellement il y en a, le cul de Philippe est ramoné par David pendant un bon moment. J'ai sucé toutes les couilles que j'ai pu goûter, à tous les spermes et me suis vidé dans le cul de mon surfeur. Steph, nous ayant tous chauffé, aura le droit de se faire prendre à tour de bras par nous cinq et s'en suivra une ultime giclée sur sa gueule.

Depuis, nous ne nous voyons plus. Je fréquente toujours un peu Benoît mais il a l'air gêné. Peut-être m'aime-t-il autant que moi je l'aime mais il y a sa femme. Fais chier! Quelle belle histoire trop courte nous avons eue...