L'amour grâce à Grindr


L'amour grâce à Grindr
Texte paru le 2018-07-24 par EagleB   
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.



Cet auteur vous présente 8 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 3832 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. EagleB.


Cela fait maintenant deux ans que je suis inscrit sur Grindr. Et on peut dire que je suis un expert. J'ai beau avoir 21 ans, je ne compte plus le nombre de queues que j'ai sucées, que j'ai pris dans mon petit cul. Combien de bouches ma bite a-t-elle pénétrées ? Quelle quantité de sperme ai-je avalée ? Combien de fois le mec m'a-t-il dit : "suce salope", "t'aimes ça, sucer des bites", "t'as un trop bon cul sale pute", "avale mon foutre salope" ? En même temps, avec mon 1 mètre 72, ma carrure mince, mais légèrement musclée, ma faible pilosité, mes cheveux châtains, mes yeux bleus et mon piercing à la lèvre, tous les mecs me disent que je suis mignon.

Sauf que maintenant, je commence à me lasser des plans cul. J'ai envie de connaître une vraie relation amoureuse. Avec un mec qui m'aimera tel que je suis, qui me protègera, un mec à qui je pourrais confier mes secrets, mes peurs, mes doutes et qui ne me jugera pas. Je me connecte alors à Grindr et modifie mon profil. J'enlève la phrase d'accroche "Passif, bonne suceuse, en manque de grosses queues. Viens me baiser la bouche et le cul et traite-moi comme ton vide-couilles". Je la remplace par "Cherche à faire des rencontres amicales et pourquoi pas amoureuses".

Les jours passent. Malgré la modification de mon annonce, beaucoup de mecs me réclament une pipe ou une sodomie. Ça m'énerve. Par politesse, je leur réponds que je ne suis pas intéressé. Toutefois, un jour, un mec m'envoie un premier message pour me dire :

— Salut bg, tu as l'air sympa, j'aimerais bien que nous fassions connaissance.

Je regarde son profil. Lui aussi est beau gosse, avec ses cheveux blonds, ses yeux bleus et sa barbe de trois jours. Je remarque qu'il a 23 ans et qu'il habite à 15 kilomètres de chez moi. Je lui réponds ainsi :

— Salut bg, merci pour ton message. Moi aussi j'aimerais bien que nous fassions connaissance.

La réponse ne se fait pas attendre :

— Super alors. Je m'appelle Quentin et toi ?

— Moi, c'est Lucas, enchanté.

— De même, qu'est ce que tu fais dans la vie ?

— Je suis étudiant en école de commerce, et toi ?

— Je suis cuisinier dans un restaurant deux étoiles.

— Tu sais quoi ? Je pense que ce serait mieux que nous nous rencontrions en extérieur pour faire connaissance.

— Oui, je suis d'accord avec toi.

Le rendez-vous est fixé le samedi après-midi. Durant les trois jours me séparant de cette date, je pensais à Quentin. Je regardais la photo de son profil Grindr souvent et j'étais en train de tomber sous le charme.

Finalement, samedi arrive assez vite. Je ne change rien à mes habitudes matinales, si ce n'est que je prends une grande douche et que je fais particulièrement attention à ma présentation. On est au mois de juillet, il fait chaud. Je décide d'opter pour un t-shirt blanc avec un col en V, un short vert et des converses noires. Ma coiffure restera identique à celle de tous les jours : plaquage de mes cheveux sur le côté avec de la cire. Autant être le plus sexy possible.

J'arrive au café que nous avions choisi pour faire connaissance. Quentin n'est pas encore arrivé. Je m'installe en terrasse et demande une bière au serveur. Je regarde la rue dans l'espoir de le voir arriver rapidement. Puis les minutes passent, et ma bière se vide. Je commence à croire qu'il m'a posé un lapin. Puis, contre toute attente, lorsque je décide de rentrer chez moi, je le vois venir à moi.

Il est encore plus beau que sur sa photo, il avance lentement, mais toujours le regard pointé sur moi. Quand il arrive vers moi, on échange une bise :

— Salut Lucas, me dit-il. Désolé pour ce retard, j'ai dû régler un imprévu avec ma grand-mère et j'ai fait aussi vite que j'ai pu.

— Ne t'inquiète pas Quentin, c'est pas grave.

Je recommande une bière. De son côté, Quentin s'assoit sur la chaise en face de moi et demande un coca.

— Je n'ai jamais aimé l'alcool, me dit-il. Même si c'est un simple verre. Et je ne te parle pas des soirées où tout le monde boit jusqu'à vomir.

— Moi non plus, je n'aime pas ce genre de soirée. Ça n'a aucun intérêt, je trouve.

Nous restons assis presque deux heures au bar. Je constate que j'ai beaucoup de points communs avec Quentin. Nous aimons tous les deux le basketball et nous pratiquons tous les deux un instrument de musique, lui le saxophone, moi le piano. Le courant et tout de suite passé. Par ailleurs, je constate que c'est quelqu'un de serviable et de généreux : il n'a pas hésité à aider le serveur à débarrasser la table et il lui a donné un pourboire. Je crois que je commence à vraiment tomber amoureux de lui.

Le samedi suivant, je lui propose une partie de bowling, qu'il accepte avec grand plaisir. Nous nous retrouvons devant l'entrée. Nous décidons de faire une partie. Je prends le surnom LULU, tandis que Quentin se surnomme TINTIN. Nous sommes invités à jouer sur la piste 4.

Pratiquant le basketball, je suis assez à l'aise au bowling. Il en va de même avec Quentin. Après trois tours, nous avons respectivement 39 et 41 points. Puis, alors que j'exécute un troisième strike de la soirée et que je reviens vers les fauteuils, Quentin se lève et m'embrasse.

J'aurais préféré que cet instant ne s'arrête jamais. C'est la première fois que j'échange un véritable baiser d'amour avec un autre garçon. Merci Grindr pour cette belle rencontre ! Cet instant est magique. J'ai l'impression de devenir plus fort grâce à Quentin. Je ne sais même pas si les gens nous regardent, parce que je ne les vois plus. Je suis aveuglé par son amour.

Nous finissons notre partie puis nous montons prendre un dernier verre chez moi. Nous nous offrons une séance de câlins et baisers, avant que Quentin ne rentre chez lui.

Deux mois plus tard, l'amour entre Quentin et moi était beaucoup plus fort. J'étais sûr que c'était lui l'homme de ma vie. Je me suis désinscrit de Grindr et lui aussi. Pourtant, nous n'avions encore jamais fait l'amour et je le désirais plus que tout.

Un jour, alors que Quentin m'avait invité à passer la soirée et la nuit chez lui, je lui explique que j'aimerais me donner à lui. J'apprends avec plaisir qu'il souhaite en faire de même avec moi.

Juste avant d'arriver chez lui pour la soirée, j'achète un paquet de préservatifs. Puis je monte chez lui. Je sonne, il m'ouvre. Nous nous embrassons. La soirée suit alors son cours : nous dînons des bons plats préparés par mon chéri, une côte de bœuf avec de la ratatouille, puis une délicieuse tarte aux pommes. Pendant que je finis de débarrasser la table, Quentin prend sa douche. Quand il en sort, habillé d'un t-shirt et d'un caleçon, je prends sa place et il choisit un film. Ensuite, je sors de la salle de bain dans la même tenue que lui. Nous regardons le film dans le salon, l'un dans les bras de l'autre.

Quand le film se termine, nous montons dans sa chambre et nous regagnons le lit. Nous échangeons un magnifique baiser langoureux, puis je dis à mon chéri :

— Mon amour, depuis ce fameux baiser au bowling, je suis amoureux de toi. Je t'aime de plus en plus et je veux sans cesse te le prouver. Maintenant, pour te prouver mon amour, je veux me donner à toi.

— Lucas mon bébé, moi aussi je t'aime de tout mon cœur. Je sais que c'est la même chose pour toi, je le sens. Tu n'as nullement besoin de prouver ton amour. Mais moi aussi je veux te faire l'amour mon ange.

Nous échangeons encore un baiser langoureux. Je sais que les minutes qui vont suivre vont être magiques. Tout en l'embrassant, je passe mes mains sur tout le corps de Quentin. Celles-ci osent même se balader en dessous de son t-shirt. Quentin en fait de même avec moi. C'est tellement bon de s'amuser avec la personne qu'on aime. Je me décide à enlever son t-shirt. C'est la première fois que je vois mon chéri torse nu. Son ventre et ses pecs sont parfaits, assez musclés et un peu poilus comme je les aime. Je descends alors caresser, embrasser son torse, ses abdos, ses tétons.

J'arrive à la partie de mon amour qui m'intéresse le plus. Je caresse et embrasse le bout de tissu qui lui sert de caleçon. Quentin pousse quelques gémissements et le caleçon se met à grossir. Il doit beaucoup aimer. Je me décide à lui retirer le seul vêtement qu'il lui reste. Quel beau pénis ! 17 cm, assez poilu et non circoncis. Mon chéri est vraiment le plus beau des hommes. J'approche mon visage de son sexe et le suce. Que c'est bon ! Je m'applique du mieux que je peux. Je n'hésite pas à alterner entre le gland, la verge et le frein. Je suis au septième ciel et mon amoureux aussi :

— Mon chéri, oh Lucas c'est si bon. Tu suces bien. Je t'aime mon amour.

C'est la première fois qu'un mec me parle avec autant d'amour lorsque je le suce. Cinq minutes plus tard, je me retire. Quentin m'embrasse. Il m'enlève mon t-shirt, puis mon caleçon. Il me caresse le torse et la bite. Puis il me prodigue une fellation magnifique. Je suis le plus heureux des hommes.

— Oh mon bébé, continue c'est bon. Je t'aime tellement.

Nous nous mettons en 69. C'est si bon de sucer la bite de son homme pendant qu'il me suce la mienne. J'accélère le mouvement. Deux minutes plus tard, Quentin relève la tête :

— Mon amour, arrête, je vais jouir.

Sauf que je ne veux pas m'arrêter et ce sont six jets de sperme qui sont projetés dans ma bouche. Je les avale aussitôt. Quentin arrête sa fellation et vient m'embrasser. Il reprend ensuite sa pipe et accélère.

— Quentin, je vais jouir.

Comme moi, Quentin continue sa fellation malgré mon avertissement et j'éjacule cinq jets de sperme dans sa bouche qu'il avale. Nous nous embrassions une dernière fois, puis nous faisons un dernier câlin avant de dormir.

Juste avant de rejoindre Morphée aux côtés de mon bébé, je remercie Grindr sans qui cette rencontre n'aurait pu avoir lieu.