La petite amie du grand frère (01)


La petite amie du grand frère (01)
Texte paru le 2012-07-24 par Cosmic Charlie   Drapeau-us.svg
Ce texte a été traduit et publié sur l'archive avec l'autorisation expresse de l'auteur original.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 5 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 23028 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Cosmic Charlie.


Template infotrad.pngInfos


Du haut de ses seize ans, Mitch se réveilla au milieu de la nuit avec une érection. Il dormait sur son estomac, si bien que sa queue dure était pressée entre le matelas et son estomac. Il bougeait ses hanches et masturbait sa queue avec le matelas. Son membre palpitait, et la première chose à laquelle Mitch a pensé était de savoir s'il allait pouvoir jouir maintenant. Son frère plus âgé, étudiant à l’université, venait de revenir à la maison pour l'été, et ils étaient forcés de partager la chambre. Mitch n'avait pas pu se branler durant trois jours maintenant car son frère était toujours dans la chambre avec lui quand il voulait se branler.

Pendant qu'il venait, il s'est rendu compte que les couvertures étaient poussées et son boxer se trouvait en dessous de son joli et ferme petit cul. Au moment où il commençait à se demander comment cela était arrivé, il senti que quelque chose de chaud frappait son cul et qu’il y avait une pression sur son anus. Un doigt ou quelque chose comme ça.

— Mmm, c’est un joli trou, a-t-il entendu d’un chuchotement de voix profonde.

Mitch a sursauté et s’est retourné sur le dos.

— C’est quoi cette merde ? Dit-il fort.

Il senti une main sur son épaule pendant que la lampe de sa table de nuit fut allumée. Le frère de Mitch, qui avait vingt ans, se tenait à côté du lit. Sa chemise était sortie et on pouvait largement deviner le contour de sa queue à travers son jeans.

Tandis que Mitch avait hérité des gènes de sa mère, Jase semblait avoir tous les gènes de son père. Mitch avait un corps bien développé, mais il ne l’avait pas aussi développé qu'il l'espérait. Mitch était quelconque – taille moyenne, poids moyen, et ainsi de suite – tandis que Jase était un colosse. Il mesurait 1,87 m et possédait une ossature imposante. Jase passait une quantité importante de temps au gymnase universitaire, et il s’était construit un corps incroyablement musculaire. À la différence de Mitch, qui avait les cheveux châtains et les yeux marrons, Jase avait les cheveux foncés et les yeux bleus. Quand ils étaient enfants ils s’aperçurent que la différence la plus importante entre eux se trouvait entre leurs jambes. Mitch avait un sexe normal de 16 cm tandis que Jase avait un monstre 25 cm entre les jambes. Il y a quelques années Mitch avait espéré que le sien deviendrait aussi grand que celui de Jase, mais cela n’est pas arrivé.

— Hé frérot, dit Jase.

— Putain, qu’est-ce que tu fais ? Demanda Mitch pendant qu'il tirait sur son boxer jusqu’en haut de ses fesses.

Jase s'était assis sur le lit, à côté de lui. Mitch pouvait sentir son souffle alcoolisé alors qu'il commençait à parler.

— Après que nous sommes allés au match de baseball, je suis allé à une soirée. J'espérais marquer avec cette gonzesse, mais je n’ai pas pu la rapporter ici parce que vous y étiez. Je suis chaud comme de la braise, frérot.

— Ainsi vous avez pensé que vous pouviez rentrer et jouer avec mon cul ? Demanda Mitch.

Sa colère montait.

— J'ai vu ton cul excitant, et je devais juste le toucher, dit Jase. Tu ne peux pas comprendre. Un type comme moi a besoin de sexe tout le temps. Je vais éclater.

Mitch essayait toujours de comprendre ce qu’il venait d’arriver quand Jase a commencé à défaire la fermeture éclair de son jean.

— Si tu ne me crois pas, sens ceci, dit Jase.

Jase a saisi la main de Mitch et l'a mise dans l’échancrure de son jeans. C’était la première fois que la main de Mitch touchait un autre sexe autre que le sien. Il senti la chaleur et l’humidité de l’entrejambe puis les poils courts et raides de Jase sur le dessus. Jase a déplacé sa main le long de l'axe de sa queue et Mitch s'est instinctivement emparé d’elle pour la serrer. Le membre palpita en réponse. Jase a haleté :

— Tu vois frérot ?

Jase a poussé la main de Mitch plus bas. Ses doigts ont serpenté autour des grandes boules de Jase. La peau de son scrotum était collante et chaude. Jase avait des noix énormes, comme des œufs. Mitch a tassé les boules avant de retirer sa main du pantalon de son frère.

Mitch a dû admettre qu'il était excité. Lui et Jase s’étaient amusés quand ils étaient plus jeunes. Jase avait appris à Mitch à se masturber lorsqu’il avait douze ans, et ils s’étaient touchés mutuellement avant que Jase soit allé à l'université. Ça n’a jamais vraiment été très loin, juste une exploration sexuelle normale. Puisque Jase était revenu à la maison, Mitch pensait constamment à la façon que son frère avait de dégager une certaine sexualité ou masculinité. Il avait tout de l'homme, et Mitch s'était interrogé sur les femmes qu'il baisait et comment Jase bougeait son corps quand il les baisait. Maintenant, sa main avait touché le membre énorme de Jase et il avait tassé ses testicules. Imaginant toutes les chattes que le monstre avait écartelé, la queue de de Mitch se mit à palpiter et à couler.

Jase a sorti sa queue hors de son pantalon. Le monstre de 25cm a cogné contre ses abdominaux, relâchant du liquide séminal entre les plis de ses muscles.

— Tu vas dépanner ton grand frère ? Demanda-t-il.

Avant que Mitch ne put répondre, Jase a saisi sa main et l'a mise autour de son membre. Mitch a commencé à masturber son frère, appréciant réellement la sensation d’avoir un barreau chaud dans la main. La combinaison de la dureté et de la douceur était quelque chose qu'il n’avait jamais vraiment apprécié quand il se masturbait. Il observait le prépuce de Jase glissé sur le gland, ce qui permettait au liquide séminal de sortir et de couler le long de la queue.

Jase s'est penché en arrière contre le mur et il a détendu son corps en entier. Il a lâché un long soupir et a dit :

— C’est bon, bébé.

Ses yeux étaient fermés, et Mitch pensait qu'il s’imaginait qu'une certaine gonzesse l’astiquait au lieu de son petit frère.

Pendant que son frère continuait de le masturber, la main de Jase errait sur l'aine de Mitch. Il a tiré vers le haut la ceinture du boxer de Mitch et atteignit son slip. Celui-ci s’est pressé contre la main, espérant obtenir une peu d'action, mais Jase se rendit plus bas. Les doigts de son frère voyageaient sous ses testicules et de nouveau atteignirent ses fesses. Jase a légèrement joué avec son trou, poussant dessus et le chatouillant. Mitch gémit.

— Tu aimes ça, bébé ? Demanda Jase.

Mitch a soufflé un long oui et a continué de tirer sur la queue de son frère.

— Tu as une chatte chaude, bébé, dit Jase.

De sa main libre, Jase saisi sur la main qui branlait son membre et la serra fort.

— Branle-moi avec plus de vigueur. Je veux jouir.

Mitch l’a serré davantage et a continué de le masturber. Il n'avait jamais vu la queue d'un homme éjaculer avant, mais il appréciait le spectacle. Il observait les boules de son frère se resserrer et se ramasser dans le scrotum et il était envieux de ses muscles crispés. Comme son frère commençait à gémir et à souffler fort, il sut que Jase allait bientôt jouir. Il a vu les boules énormes et suspendues se lever littéralement de quelques centimètres jusqu'à ce qu'elles aient été serrés contre le corps de Jase.

— Viens ici, bébé, chuchota Jase.

Il a saisi son membre par-dessus la main de Mitch et a serré fermement.

Mitch a senti la queue de son frère s'enfler dans sa main. Soudainement, des jets de sperme ont jailli hors de la queue pour atteindre les abdos de Jase. Avec chaque jet, le membre de Jase palpitait avant de répandre un filet de sperme. Les derniers jets ruisselaient sur la main de Mitch. Il était étonné de la chaleur du sperme. Lorsqu’il eut fini de faire jouir son frère, lentement l'odeur de sexe a frappé ses narines. Il a senti les effluves du corps de son frère et l'odeur piquante du sperme.

Jase a enlevé sa main du boxer de Mitch et la plaça sur son épaule. Il a tiré son frère à lui et l'a étreint. Il s'est alors penché davantage et l’a embrassé légèrement sur le front.

— Merci frangin, dit-il..

Jase a pris une chaussette au hasard sur le sol et a essuyé le sperme de ses abdos avant de s'effondrer sur son lit de l'autre côté de la chambre. En une minute, Mitch pouvait entendre sa respiration s’accentuer alors qu'il dérivait vers le sommeil.

Mitch n'était pas sûr de ce qui c’était passé avec son frère, mais il était excité comme un fou. Il a tiré ses seize centimètres non circoncis en dehors de son boxer et a commencé à se masturber. C’est ainsi qu’il employa une partie du sperme reçu sur sa main gauche comme lubrifiant. Après seulement quelques secondes de va-et-vient, il ajouta le sien au mélange. Il essuya sa main sur son boxer avant de l’enlever et de le jeter sur le plancher. Totalement épuisé, il s’est rapidement endormi.

* * * * * * * *

Quand les deux frères se réveillèrent le lendemain matin, ni l'un ni l'autre ne dirent quoi que ce soit au sujet de la nuit précédente. Mitch se figurait que Jase ne pourrait même pas se rappeler de l'incident. Il n’était pas trop gêné d’avoir fait bander Jase en le branlant. Ça lui semblait assez bénin. Mais de se réveiller au milieu de la nuit avec les mains de son frère sur ses fesses, qui jouaient avec son trou, lui semblait bien plus étrange. Il ramassa la chaussette et le boxer enfoutrés et les jetai tous les deux dans le linge sale.

Quand ils se virent plus tard, Jase calcula à peine Mitch alors qu’il partait pour le travail dans une société de déménagement. Mitch en fut tracassé. Il recherchait la compagnie de Jase depuis sa plus tendre enfance et il l’en était devenu à l’adorer complètement alors qu'il était au lycée. Si dorénavant Jase allait l'ignorer, c'allait être un long et triste été pour Mitch. Il voulait encore parler à son frère et feindre qu’il ne s’était rien passé, mais il n'était pas certain que Jase allait faire de même. Il fut soulagé lorsque Jase lui envoya un texto afin de lui proposer d'aller voir un film tard dans la soirée après qu'ils soient tous les deux sortis du travail. Ce qui signifiait au moins que Jase ne le boudait pas.

Ils arrivèrent pour la séance de 20h15 et s’installèrent l'un à côté de l'autre. Ils virent une nouvelle comédie. Tout se passait assez normalement jusqu'à ce qu'ils assistent à une scène de nudité gratuite. Une jeune fille flânait torse nu pour assouvir les fantasmes des mecs plus âgés du lycée qui venaient voir ce genre de films. Mitch se sentait excité par les seins et sentait qu’il commençait à bander. Bien entendu, Jase a saisi la main de Mitch posée sur le reposoir et l'a mise sur son entrejambe. Mitch a senti son membre dur se tendre sous le tissu de son jeans. Il a regardé davantage Jase qui souriait de toutes ses dents. Mitch a serré le sexe de Jase une seule fois avant de replacer son bras de nouveau sur l'accoudoir.

Quand ils arrivèrent à la maison, ils se sont dirigés jusqu'à leur chambre. Il était tard, et s'ils allumaient la TV, ils réveilleraient leurs parents. Mitch a enlevé son boxer et s'est assis au bord de son lit. Quand Jase est arrivé dans la chambre, il portait seulement boxer gris.

Mitch ne put faire autrement qu'être impressionné par le corps de son frère. Jase avait des épaules larges, une taille étroite, et des muscles ciselés et dessinés. Même les muscles de ses jambes étaient saillants et développés. Tandis que son torse était imberbe, il y avait une ligne de poils au bas de ses abdos et ses cuisses et mollets étaient couverts d’une fourrure brun foncé. Mitch enviait le corps de son frère. Il souhaitait être plus grand, vraiment plus grand, plus fort, et plus sexy. C’est ça dont il s’est rendu compte à propos de son frère – il était sexy. C’était un sexe sur pattes et il devait probablement obtenir toutes les nanas qu'il a voulait.

Jase s'est assis sur le bord du lit face à Mitch en écartant ses jambes. Mitch aperçu rapidement la protubérance imposante entre les jambes de son frère. Le boxer de Jase paraissait bien rempli par son gros sexe. Alors qu’il regardait et qu’il se rappelait la taille du sexe de son frère, sa queue commençait à enfler.

Jase a ajusté sa quincaillerie ce qui détourna les yeux de Mitch. Jase a soupiré.

— Putain, frérot, je suis excité sans arrêt.

— Trouve-toi une copine, répondit Mitch.

— J’y ai pensé toute la journée, Jase dit. Mais regarde, je ne peux pas vraiment en avoir une car aucune nana ne me laisserait la baiser avec toi dans la chambre. Maman et Papa s’affoleraient probablement plus si je commençais à emmener la première venue à la maison.

— Ne peux-tu pas la ramener chez elle et la baiser là ? Demanda Mitch.

Il aimait parler de sexe avec son frère. Jase était tellement plus expérimenté que lui, et il voulait apprendre tous ses secrets avant d’arriver à l'université.

— Ça va pas ? J'aime les jeunes chattes. Les lycéennes.

Jase déplaça sa main et saisi son entrejambe.

— Cette bite a dépucelé tellement de chattes vierges que je ne peux m’en rappeler, mais si je vais chez elle me fait attraper, je vais en prison.

— J’imagine que tu vas devoir faire sans, ajouta Mitch.

— Je préfère mourir que rester célibataire tout l'été, répondit Jase en retour.

Jase s’est tu pendant une minute et Mitch a continué à se préparer à aller au lit.

— Tu sais, puisque qu’à cause de toi je ne peux pas ramener de nana ici, tu devrais me dépanner.

— Tu veux dire comme la nuit dernière ? Demanda Mitch.

Il y avait pensé toute la journée, et la pensée de baiser de nouveau avec Jase l’excitait. De plus, il n’était pas gêné de branler Jase si celui-ci le branlait de temps en temps en échange.

— Quelque chose comme ça, dit Jase.

Jase s'est levé et marcha jusqu’au lit de son frère. En s'approchant, sa queue balançait sous le tissu de son boxer. Chaque bosse et pli étaient visibles à travers le mince tissu.

— Je ne sais pas… dit Mitch. J’aime les filles, tu sais.

— Je sais, dit Jase pendant qu'il s'asseyait à côté de Mitch. Ce n’est pas de baiser un petit peu qui va te rendre homosexuel ou je ne sais quoi d’autre. Tu serais juste comme ma petite amie de remplacement.

Jase a pris la main de Mitch et l'a placée sur son entrejambe. Mitch commençait à s'habituer à la sensation de la queue dure et de la chaleur incroyable qui émanait de l’aine de Jase. Le tissu du boxer était humide du fait de la sueur de la journée. Ce fait nouveau l’effraya et il retira sa main.

— Allez, ne prends pas peur, dit Jase. Ta petite queue tend ton short. Tu ne peux pas feindre que tu es excité par mon corps. Caresse maintenant ma queue.

Le commentaire sur la taille de sa queue n’a pas gêné Mitch. Au lieu de cela, il se comparait à Jase, il n'était pas encore un homme. Jase de nouveau saisi la main de Mitch et l'a placée sur son sexe. Cette fois, Mitch ne s’est pas écarté. Il a doucement massé le membre de son frère au travers du tissu, membre qui durcissait sous sa main. Jase mis sa main sur l'épaule de Mitch et massa sa nuque. Mitch se détendit pendant qu'il sentait la main de son frère toucher sa peau.

— Ahh, c’est bon, frérot, dit Jase pendant qu'il s’arquait en arrière et poussait son aine contre la main de son frère. Mais une gentille copine fait plus.

Soudainement, Jase s'est levé. Il a tourné son corps afin de faire face à Mitch. Sa bite de 26 cm tirait le tissu le long de sa jambe, et Mitch pouvait voir les deux testicules sortir le long de la couture de l’entrejambe.

Jase a mis les deux mains sur les épaules de Mitch et a commencé à tirer son frère en avant. Mitch a résisté.

— Jase, mec ! Qu’est-ce que tu fais ?

— Détends-toi, bébé, roucoula Jase, tu vas aimer ça. Tu as juste à faire confiance à ton homme.

Mitch continua de résister, mais Jase était plus fort. Il a tiré le visage de son frère sur ses abdos. Quand il a senti Mitch abandonner, il a réduit la pression assez pour que Mitch s’écarte un peu.

— Embrasse mon ventre, bébé. Montre à mon corps le respect qu'il mérite, dit Jase.

Mitch a hésité. Le jeu auquel Jase jouait était devenu plus étrange encore. En même temps, sa queue était aussi dure que de l'acier. Il n'avait avant jamais pensé au sexe avec d’autres hommes. Il ne s’était jamais même interrogé s’il avait voulu autre chose que de baiser avec un bon nombre de femmes. Mais maintenant, avec le corps de son frère à quelques centimètres, il n'en était pas aussi sûr.

Il embrassa les abdos dur de son frère et senti les muscles trembler sous ses lèvres. Alors il continua de les embrasser. En quelques secondes, il adorait la tablette de Jase, la suçait et léchait la peau qui couvrait les muscles de Jase, ceux que son frère avaient tellement travaillé pour les développer.

— Bébé, plus bas, Jase a dit et Mitch a abaissé sa bouche à la ceinture de Jase. Non, plus bas encore.

Mitch a senti la pression sur ses épaules encore et soudainement a compris où cela le menait.

— Hors de question, Jase, dit-il en s’écartant.

Jase ne dis rien. Il a juste maîtrisé son frère et a poussé son visage sur son entrejambe. Jase avait passé la journée à travailler dans sa société de déménagement, et sa l’odeur de sueur de son entrejambe était intense. Mitch luttait pour se libérer, mais il était alors forcé de reprendre son souffle. Son nez pouvait sentir la moiteur ou l’odeur piquante émanant du sexe de Jase. Ca le dégoûtait, et il força davantage pour s’écarter. Jase ne s'est pas radouci, mais conservait une pression régulière sur le crâne de son frère.

— Je peux utiliser la manière forte si tu veux, bébé, dit Jase.

Il commença à déplacer le visage de son frère tout autour de sa fourche. Mitch a senti la queue dure de Jase sous le tissu qui se pressait contre les os de son visage. Comme il respirait plus profondément, il a lentement commencé à apprécier l'odeur. Ce n'était pas tout à fait mauvais, et ça lui a rappelé comment son frère était viril et que lui ne le serait jamais. Il a commencé à remuer son visage tout seul, appréciant la sensation de la queue de Jase contre son visage. Il était encore plus dur que ce qu’il n’avait jamais ressenti avec son frère, et cela l’excitait. Jase a écarté la tête de Mitch qui apparue à la lumière et ébouriffa ses cheveux de ses mains.

— Je t’ai dit que tu le voudrais, bébé, dit Jase.

Il a déplacé son genou vers l'aine de son frère et a pressé le sexe de Mitch.

— Votre petite queue dure m'indique que tu apprécies. Tu veux sucer ma queue et rendre ton homme heureux ?

La résistance de Mitch avait disparue. Il a incliné la tête.

— Laisse-moi m’allonger, dit Jase.

Il bougea sur le lit et s’allongea en écartant les jambes.

— Tire sur mon pantalon.

Mitch tira les vêtements de Jase et fixa le corps de son frère. Ses abdominaux durs se trouvaient au haut de son membre, qui était entouré par des poils denses et courts. Son sexe reposait à plat contre son estomac et palpitait au rythme de son cœur. Un peu de liquide pré-séminal coulait déjà sur ses muscles. Au moment où Mitch a baissé le pantalon, son nez a été de nouveau rempli du parfum de Jase. Cette fois, au lieu d’une sensation de dégoût, il fut pris d’un désir de mettre son visage dans la fourche de son frère.

— Approche et goûte la, frérot, dit Jase.

Mitch s'est penché au-dessus du sexe de son frère pour y coller sa langue. Lentement il la déplaça vers le haut de la hampe de son frère et jusqu’au gland. Il lécha le peu de liquide qui s'était rassemblée sur les abdominaux de son frère et fut étonné par sa douceur.

— Suce la maintenant, bébé.

Mitch a placé le membre de Jase dans sa bouche et a commencé à le sucer et à le lécher. Il avait déjà été sucé par quelques nanas, ainsi il avait une idée de ce qu’on pouvait ressentir. La douceur veloutée du sexe de Jase l'a étonné même s’il lui était difficile d'entrer ce monstre dans sa bouche. Il lui a semblé encore plus grand pendant qu'il essayait d'enrouler ses lèvres autour. Comme Mitch entourait son sexe de sa bouche, Jase se pencha en arrière et mis ses mains derrière sa tête. Il commença à gémir et à marmonner.

— Ouais jeune fille, suce-moi, a-t-il dit, tu aimes ma grosse queue ?

Mitch regardait toujours Jase avec sa queue entre ses lèvres et a incliné la tête. Il n'était pas sûr d’apprécier que Jase le traite de jeune fille, mais il savait qu'il aimait sucer sa queue. Il aimait le fait de rendre son frère heureux.

— Mon Dieu, bébé, tu me fais du bien, gémi Jase.

Jase a commencé à bouger doucement ses hanches dans la bouche de Mitch, forçant à entrer ses premiers centimètres. Mitch faisait de son mieux pour s’adapter a la circonférence du membre de son frère. La bave coulait le long des côtés de la queue de son frère jusqu’à son pubis. Mitch a écarté sa bouche et a commencé à lécher le barreau jusqu’à la base. Le pubis de son frère avait une odeur musquée et un gout salé alors que Mitch passait sa langue dessus.

— Viens ici, bébé, je veux jouer avec ton trou, dit Jase en tapotant sur le lit à côté de lui.

Mitch a sauté sur le lit et a laissé Jase manœuvrer son corps. Sa tête planait maintenant au-dessus du sexe de Jase et son torse se trouvait à côté de son long corps. Jase a baissé le boxer de Mitch et l’a jeté sur le plancher à côté d’eux tandis que Mitch retournait sucer la hampe de son frère. Pendant que le boxer descendait, la queue de Mitch a été tirée de ses abdos jusqu’à ses jambes.

— Ta petite queue est dure et coule sur ton lit, bébé. Je suis heureux de te faire sentir bien comme ça.

Jase a fait courir ses doigts dans les cheveux de Mitch pendant que sa tête faisait des va-et-vient sur le sexe bandé.

Après avoir caressé le crâne de son frère, Jase est allé travailler le cul de Mitch. Il a écarté les fesses et a regardé fixement le trou rose qui était palpitant et qui lui faisait un clin d’œil. Il y avait quelques poils sur les fesses de Mitch, mais le trou lui-même était lisse et imberbe. Jase cracha un bon coup dans la fente de Mitch et poussa sur le trou avec son doigt. Il cracha quelques fois de plus et glissa finalement son doigt dans l'entrée offerte.

Mitch haletait pendant que le doigt l'envahissait et il se tordait sur le lit. Jase a commencé à le baiser agressivement avec son index. Il poussa le doigt à l’intérieur jusqu’à la deuxième articulation, l'a agité dedans, et l'a alors retiré. Plus il jouait avec le cul de Mitch, plus le sexe de son frère palpitait et répandait de liquide. Mitch a pris le pas sur la queue de Jase, le suçant plus avidement et avec plus d'intensité. Il essayait d'exciter autant la queue de son frère que Jase le faisait avec son cul.

— Qu’est-ce que ça te fait avec mon doigt, frérot ? Demanda Jase.

Mitch a relâché la queue et a soulevé ses fesses pour aller à la rencontre du doigt.

— Du bien, dit-il.

— Tu sais pourquoi tu te sens si bien, frérot ? A-t-il demandé. Tu as une chatte entre les jambes. Dieu t'a donné une petite queue, une chatte et cette bouche chaude afin de rendre les hommes comme moi heureux.

Mitch a fait une pause pour prendre conscience de la situation dans son ensemble – la mauvaise odeur du sexe en sueur de Jase, le liquide s’écoulant du membre monstrueux dans sa bouche, le doigt épais s’introduisant dans son cul Rien de cela ne devrait exciter un type comme lui, mais il l’était. Il ne pouvait pas nier qu'il était plus excité et plus chaud qu'il ne l’avait jamais été avant. Jase caressa doucement la tête de son frère avec sa main libre.

— C'est bon. Tu as trouvé ta vocation, a-t-il dit. Suce maintenant mes boules.

Mitch a hésité, mais la grande patte de Jase lui a dirigé la tête là où c’était nécessaire. Il a prise l’une des deux testicules dans sa bouche et l'a roulé entre ses lèvres. La peau du scrotum semblait salée et chaude. Il a changé de testicule et lui a fait subir le même traitement. Puis, de la main, Jase l'a poussé sous ses testicules. En même temps, il a plongé un deuxième doigt dans la chatte de Mitch, en doublant la pression sur son sphincter. Mitch a inspiré brusquement, remplissant ses poumons de l'odeur forte et âpre du sexe de son frère. Ce fut comme un feu d'artifice dans sa tête et il commença à lécher, et même laper les testicules comme un chien.

Jase bougeait ses hanches de haut en bas et sa grande queue frappait la tête de Mitch. Mitch a pu sentir le liquide s'égoutter du gland de Jase et s’écouler le long de son cou. En se déplaçant, Jase replaça sone entrejambe contre le visage de Mitch.

— Génial, bébé, il est temps d’obtenir ce pour quoi t’as travaillé, dit Jase.

Mitch souleva sa tête et regarda son frère. Il ne comprenait pas de ce dont il parlait.

— Prends ma queue en bouche, salope, et branle moi en me suçant, précisa son frère.

Mitch obéi, étonné par la rudesse du ton de Jase. Soudainement, il senti une main sur sa queue. Jase le branlait. Bien entendu, Jase en temps normal ne touchait pas les queues, mais il savait que s'il le faisait à son frère pendant qu'il jouissait dans sa bouche, cela solidifierait la connexion entre l'orgasme de Mitch et les besoins à satisfaire de Jase.

Mitch baisait littéralement le poing de Jase. Jase pouvait par les palpitations de la queue de Mitch sentir qu'il était proche de l’orgasme, ainsi il a cessé de se retenir et a laissé son propre orgasme traverser son corps.

— Ça vient, bébé, dit Jase en commençant à tirer son jus chaud dans la bouche de Mitch.

Après que le premier jet, Mitch s’est écarté et recracha le sperme sur la cuisse de Jase. Les trois jets suivants atterrirent sur ses abdominaux. Jase a apprécié son orgasme, bien que Mitch n'ait pas avalé son sperme. C'était quand même une bonne pipe, et il aurait de nombreuses autres occasions d'enseigner à son frère comment l’avaler.

Jase s’est penché et a ébouriffé les cheveux de Mitch et a gratté autour de ses oreilles.

— C’était bon, bébé, mais tu as gâché mon sperme.

— Jase, je suis désolé, répondit Mitch, je juste…

— Je sais, l’interrompit son frère. Tu as été surpris. Pourquoi ne me nettoies-tu pas tandis que je fais jouir ta petite queue.

Il savait que Jase s'attendait à ce qu'il le fasse avec sa bouche, mais il n'était pas sûr de pouvoir. La pensée même d’avaler le sperme d’un homme le dégoûtait. Tandis qu’il pensait à ça, Jase commença à frotter sa queue. Des vagues de plaisir parcouraient son corps. Tout ce qu'il voulait faire en ce moment c’était de jouir.

Jase enleva sa main de la queue de Mitch. Mitch a gémi et s'est tortillé pour essayer de replacer de nouveau son membre dans la paume de Jase.

— Allez, jeune fille. Lèche le jus de ton homme, dit Jase.

Mitch n'a pas hésité plus longtemps. Il a collé sa langue et a léché le sperme qui avait atteint la jambe de Jase. Immédiatement, la main de Jase est revenue à sa queue. Il était sur le point de jouir. Il lapa plus vigoureusement et Jase augmenta sa pression sur sa queue. Après que Mitch ait surpassé son dégoût de manger le sperme d'un autre homme, il n'a pas été si gêné par le goût. Le sperme de son frère avait un goût salé et un peu étrange, mais pas mauvais. Il était tellement pris par son excitation qu'il ne pouvait vraiment dire si cela provenait du sperme de Jase ou de la main qui le masturbait. Tout fusionnait ensemble dans son esprit.

Il se redressa vers les abdos de Jase et suça les morceaux éparpillés entre les ondulations des muscles. Il était si raide, si pris par la tourmente, qu’il pressait son visage contre le liquide afin de tout lécher. Le sperme luisant et collant couvrait sa lèvre supérieure, son menton, et le bout de son nez, et l'odeur âpre du sperme l’entourait. Il lécha et suça la peau de Jase, alors qu'il baisait littéralement la paume de son frère.

Soudainement, l'orgasme le plus intense de sa vie commença à déchirer son corps. Son corps entier tressaillit en même temps que sa queue éjectait des jets de sperme épais. Le sperme s’écrasait sur la main de Jase et sur le lit. Mitch mordait de toutes ses forces les draps à côté de la cuisse de son frère alors qu'il branlait son membre dans le poing de Jase. Jase approcha sa main du visage de Mitch et lui a indiqué de nettoyer son désordre. Mitch l’a fait sans se poser de question. Son propre sperme lui semblait plus familier que celui de Jase, il avait léché son sperme deux ou trois fois depuis qu'il avait commencé à se masturber, mais il préférait celui de son frère. Manger celui de Jase l’avait fait bander et tourner la tête, alors que lécher le sien semblait une corvée.

Quand il finit de manger sa propre semence de la main de Jase, celui-ci l'attira vers le haut du lit et lui planta un baiser sur le visage. Jase était un embrasseur agressif. Ses lèvres sont restées dures pendant qu'il poussait sa bouche contre celle de Mitch, puis il poussa rudement sa langue entre les lèvres de son frère. Il embrassa Mitch pendant une longue minute avant d'interrompre le baiser.

— Tu as été vraiment gentil, bébé. Tu m’as rendu heureux, dit Jase.

— Merci, répondit Mitch en posant sa tête sur le torse de Jase.

— Est-ce que tu aimes me rendre heureux, Mitch ?

En disant cela, la main de Jase parcouru la hanche de Mitch et atteignit le pubis en caressant la peau sous les poils.

Mitch ne savait pas quoi dire et devait y penser. Tandis qu'il y pensait, l'arôme incessante du corps de Jase se développait tout autour de lui. Un mélange intensément masculin de sperme, de sueur, et de son odeur corporelle se dégageait du corps de son frère. Les muscles de Jase étaient durs et forts sous sa tête. Il se sentait bien, il aurait pu rester comme cela, sur le corps de Jase, toute sa vie.

— Oui, dit Mitch.

NDT : Même s'il s'agit d'une traduction, n'hésitez pas à faire des commentaires
soit pour améliorer la traduction soit pour dire ce que vous pensez du texte.


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!