La rue noire

Drapeau-fr.svg H pour H

HH25.jpg


Numéro 25

Texte d'archive:


Archivé de: H pour H – Numéro 25
Date de parution originale: c. 1991

Date de publication/archivage: 2021-01-03

Auteur: Daniel
Titre: La rue noire
Rubrique: Extérieurs nuits

Note: Le magazine Hommes pour Hommes ayant disparu, nous vous présentons alors sur l'archive des textes y ayant paru au fil des ans, à titre d'archive, le but premier de l'archive étant que la littérature homo-érotique se préserve au fil du temps. Si vous êtes l'auteur de ce texte, ou si vous détenez des droits légaux sur ce texte, veuillez communiquer avec nous sans délais.

Ce texte a été lu 2587 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

Cette publication vous est présentée grâce au fonds d'acquisition auquel les visiteurs peuvent contribuer. Ce fonds sert exclusivement à acquérir de nouveaux périodiques à archiver et que nous ne réussissons pas à obtenir dans les collections personnelles des visiteurs.


Résumé / Intro :

Ça lui a pris comme ça, sûrement un soir de pleine lune. Il s’en est pris par tous les trous et il en redemande... Sacré Daniel !


Je m’appelle Daniel, 32 ans, 1m70, mince, homosexuel, viril, bien monté, de belles fesses rondes, petit anus, look jean 501 moulant et vestes courtes et avec bottes, sans slip.

Un soir, excité comme une salope, je décide de sortir en fantasmant comme un malade. Je prends une rue noire et m’arrête contre un mur. Je m’adosse, enlève ma veste tout en me caressant le ventre et me met à branler ma queue à travers mon jean.

Je suis bien, seul dans ce coin désert, lorsque quatre mecs en jeans me découvrent. Ça m’excite de plus belle. Les mecs observent le spectacle, et me demandent s’ils peuvent continuer de regarder et y participer.

Des mains se mettent à me caresser les fesses et les couilles et font sauter les boutons de mon jean et le glissent à terre. On m’écarte les fesse et je me retrouve en position cul relevé, anus offert à leurs bites longues.

Je me laisse faire, l’un d’eux s’appuie sur mes épaules et me demande de le sucer. Je me mets à branler et sucer les quatre hommes. Ils jouissent dans ma gorge et me défoncent ensuite tous les quatre. Je prends un pied d’enfer.

Je recherche un mec ou deux, 30-45 ans, look jean, bien monté afin d’être son (leur) objet sexuel. Peut recevoir. Photo en jean (ouvert) souhaitée.

Daniel, 32 ans. (68)