Le père de mon voisin (2)


Le père de mon voisin (2)
Texte paru le 2003-08-15 par Jill   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 81 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 21066 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Jill.


Template-Books.pngSérie : Le père de mon voisin

Vincent vit que j’avais aperçu Romain.

— Approche fiston, viens prendre ta part.

Alors comme ça, Romain lui aussi baisait. Il se déshabilla vite fait, il avait une petite bite mais très ferme, il commença par m’embrasser voluptueusement.

— J’en avais envie depuis si longtemps, mais papa goûte toujours avant moi.

— Je vous laisse! a dit son père. Je ramène Prince à sa niche, il a été assez soulagé pour aujourd’hui.

— T’as aimé avec le chien? C’est lui qui m’a dépucelé. Papa l’a choisi exprès il y a 3 ans a ajouté Romain.

— Il va falloir que tu me racontes.

— OK mais pas avant qu’on soit allé plus loin.

On est monté dans sa chambre et on a fait l’amour tout en douceur, après les durs mais chauds moments que je venais de vivre. On a été chacun à notre tour actif et passif. Au rayon des surprises, j’ai vu qu’il y avait une caméra assez discrète au plafond. Romain m’a dit que son père faisait des films, que c’était comme ça que tout avait commencé, qu’il adorait baiser mais que Vincent était très strict, il fallait toujours qu’il soit sûr du mec et qu’il l’essaie lui ou le chien avant de lui laisser. D’ailleurs, il laissait souvent Romain voir, en cachette ou par d’autres caméras pour qu’il se fasse une idée. Tous les deux avaient vite deviné ce que j’avais en tête mais ils avaient voulu faire monter mon excitation et avaient très bien réussi.

Le lendemain a été l’occasion d’une partie mémorable à trois. Ainsi, mes habitudes reprenaient, décidément la maison de mes voisins me portait chance... Jusqu’au jour où je commis une bêtise: j’avais emporté une cassette de moi et Romain en plein ébat et par inadvertance, je me suis trompé de boîtier pour la ranger. Je n’ai pas eu le temps de m’en rendre compte. Le même soir, on frappa à ma porte, c’était mon père, rouge de colère. Avant de m’expliquer, il me balança une grosse claque qui me fit éclater en sanglot.

— Tu n’as pas honte, petit salaud d’avoir des rapports sexuels avec le fils des voisins.

— Je n’ai rien fait de mal!

— Menteur! Tu vois cette cassette, je viens de tomber dessus.

J’ai failli me sentir mal. Mon père m’a alors enfermé et m’a juré qu’il me ferait mettre dans une pension ultra stricte avec traitement médical et psychologique, il connaissait un établissement spécialisé. Je dus rester enfermé plusieurs jours, mais la colère de mon père se relâcha, et je réussis à m’échapper quelques fois pour rejoindre Romain et Vincent; ça ne durait jamais longtemps hélas.

Un jour que nous étions Romain et moi dans les bras l’un de l’autre, nus, on frappa à sa porte. Qui cela pouvait être? Vincent rentrait sans frapper. Romain mit un peignoir et ouvrit pendant que je me cachai dans un placard, c’était mon père! Il le fit entrer à sa demande et mon père se mit à lui parler.

— Tu sais Romain, je sais tout pour vous deux. J’ai été dur pour lui mais c’est pour son bien. Je veux qu’il se marie et me donne des petits enfants.

— Mais Monsieur, on s’aime!

— Ce n’est pas de l’amour, c’est physique. Vous êtes jeunes tous les deux, tu es bien formé, c’est explicable. Vous faisiez ça souvent?

Mon père a posé plein de questions, j’étais assez gêné pour Romain qui a bien répondu, assez discrètement. Mon père s’est alors montré plus insistant.

— Tu lui as fait du bien?

— Je pense...

— Tu es bien monté alors?

— Je n’ai pas de point de repère.

— Et par rapport à moi?

Là j’ai vu mon père prendre la main de Romain, la mettre sur son pantalon qui avait une grosse bosse. Comment allait réagir ce dernier? Je vis également la caméra du plafond légèrement pivoter, Vincent devait donc tout voir. Allait-il laisser Romain contrairement à son habitude? Quelques minutes passèrent et on frappa à nouveau. C’était Vincent qui dit à Romain:

— Mon fils, le père de ton copain estime que tu es allé trop loin, il m’en a parlé et demande un dédommagement, tu vas donc t’exécuter.

Vincent est ressorti et mon père a ôté son pantalon. Je le voyais pour la première fois en érection; il était presque aussi bien monté que Vincent. Romain s’est mis à le sucer pendant qu’il lui bouffait le cul. Mon père a alors enculé Romain, il avait l’air de très bien s’y prendre, d’ailleurs mon copain gémissait comme jamais je ne l’avais entendu. Quand il a eu éjaculé dans le cul de Romain, mon père lui a demandé de nettoyer sa bite en ajoutant:

— Pas un mot à mon fils!

Je suis sorti du placard estomaqué, mon père était bi et Romain et moi avions tous les deux baisé avec nos pères respectifs. Le soir venu, je ne pus m’empêcher d’en parler à mon père qui s’est mis alors à pleurer:

— Pardon mon fils, mais j’étais comme toi quand j’étais jeune, et l’établissement dont je t’ai parlé, c’est celui où mon père m’a envoyé quand il a su pour moi. Tu vois, j’ai pu me marier et t’avoir, mais maintenant grâce à toi et Romain, j’ai compris que vous avez raison de vous aimer. J’ai baisé ton copain, mais c’était si bon de retrouver ses sensations perdues.

— Merci papa, si tu veux, je peux te faire retrouver le goût de la vie.

Le lendemain soir nous nous sommes retrouvés, Romain, son père, le mien et moi... et bien sûr Prince!

Vincent a commencé par m’enculer tandis que Papa faisait de même avec Romain. Romain et moi, nous nous embrassions tandis que Prince nous léchait nos 2 queues. Ce fut au tour de Vincent d’enculer papa, pendant que Prince me sautait et que Romain me suçait. On a ensuite inversé les rôles. Le grand moment a été quand Romain et moi avons retrouvé nos 2 pères qui n’étaient pas encore rassasiés.

Mon père m’a embrassé partout, m’a sucé les seins, a fait courir sa langue jusqu’à ma bite et mon cul où il a fini de lécher le reste de sperme de Prince. Il a commencé à me sodomiser doucement puis très régulièrement assez fort, en cadence avec Vincent qui faisait la même chose avec Romain. Nos 2 couples se sont retrouvés face à face et j’embrassais alternativement Vincent et Romain, qui faisaient de même avec moi et papa. Romain et moi nous nous branlions mutuellement à la collégienne. Nous avons alors tous joui ensemble.



Dernier courriel connu de l'auteur : jill0109@voila.fr