Mini rencontres (09) - Sa première pipe d'un autre homme


Mini rencontres (09) - Sa première pipe d'un autre homme
Texte paru le 2015-01-23 par Patrice   Drapeau-qc.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MMM.jpg

Cet auteur vous présente 229 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 5803 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Patrice.



Il y a un peu plus d'un mois, un jeune homme habitant la même région que moi m'a écrit ici... Il est hétéro mais a quelques fantasmes bi-curieux. Il n'a jamais touché une autre queue que la sienne, ne s'est jamais fait toucher par un autre homme, mais l'idée l'excite...

Nous avons correspondu à quelques reprises. Je tentais de connaître ce qui lui plaisait, quelles étaient ses limites, ce qu'il aimerait essayer. Peu loquace dans ses messages, il était donc un peu difficile de connaître l'étendue de son fantasme et de ses limites. Comme il n'avait jamais eu ce genre d'expérience auparavant, il n'a rien de préconçu dans son esprit, et malgré l'excitation que lui cause le fantasme, il n'est pas certain de la réaction qu'il aurait. Je le rassure, nous pouvons même nous rencontrer afin de seulement en parler... Ça semble lui convenir.

Nos horaires ne correspondant par toujours à cause de nos occupations respectives, il nous fallut plusieurs semaines avant de finalement pouvoir réaliser cette rencontre. Un soir que nous étions seuls à la maison, je lui laisse savoir que s'il désire venir faire un tour, qu'il est le bienvenu. Rien de sexuel nécessairement, toujours selon ses envies et ses limites, au moins, nous aurions la chance de faire connaissance plus facilement que par messagerie. Je lui dit d'apporter son costume de bain car nous avons une piscine intérieure ; on irait faire une saucette...

Quand il est arrivé chez nous, on s'est installé à la cuisine et on a discuté de tout et de rien... S'il était peu loquace par messagerie, en personne, notre invité discute allègrement et de tout plein de sujets. Il est beau bonhomme, un beau mélange de virilité et de tendresse s'émane de sa personne.

On décide donc d'aller se tremper dans la piscine. Je lui demande s'il veut aller mettre son maillot ou s'il se baignera sans ; il décide de le mettre. Nous, on a l'habitude de se baigner nu, alors je lui laisse décider s'il préférait que l'on porte un maillot, question de ne pas l'intimider, mais c'est correct, ça ne le gêne pas qu'on soit nus.

Une fois dans la piscine, on discute encore longtemps. C'est agréable... Je n'aime pas quand les gens viennent que pour le cul et disparaissent... De plus, il est aussi intéressant et intelligent dans ses discussions qu'il est mignon... Je suis un peu intimidé par la différence d'âge, mais heureusement, dans l'un de ses messages, il m'avait dit qu'il s'entendait bien avec les personnes un peu plus âgées que lui, alors ça me rassure.

Mon mari décide de sortir de l'eau, comme il était déjà les mains toutes "rattatinées"... Nous, nous restons dans l'eau et continuons de jaser de tout et de rien, mais les discussions deviennent un peu plus personnelles... J'en apprends un peu plus sur lui, et lui sur nous. Les sujets varient et à quelques reprises, le sexe et les rencontres se mêlent aux autres conversations et il me demande quel genre d'aventures nous avons déjà eues. Je lui raconte donc une fois, une amie à moi qui m'expliquait que son chum avait des idées d'essayer mais n'avait pas le guts de faire le saut. Elle voulait donc que nous l'initions. Je lui raconte comment mon amie, après quelques verres, commencent à être très entreprenante avec son chum et ce, à côté de moi sur le divan où nous étions installés et que dans le feu de l'action, ça s'est terminé que sa copine et moi le branlions et le sucions tour à tour. Mon invité est curieux et pose plusieurs questions, et surtout, il veut savoir si le gars l'a refait par la suite. En effet, il était revenu nous voir, qu'il avait voulu tenter la pénétration, mais que ce qu'il aimait par dessus tout, c'était parfois de nous masturber jusqu'à ce qu'on jouisse entre ses mains.

Mon beau jeune homme souriait et les pommettes rougies, m'avoue que ça l'a tellement excité, qu'il en était bandé! Je lui ai avoué que moi aussi, de me remémorer ces moments chauds passés avec un couple d'amis m'avait donné une érection. Tout timide, il me dit alors qu'il ne connaissait pas la sensation de sentir une autre queue que la sienne dans sa main, qu'il n'avait jamais touché un autre homme. Dans ma tête, je voulais lui dire "touche la mienne si tu veux" mais j'avais peur de le brusquer. Après tout, ce qu'il venait de m'avouer ne voulait pas nécessairement dire qu'il voulait, là, tout de suite, en toucher une. Je m'aventurai tout de même en lui offrant de me toucher, s'il le désirait. Il accepta, s'approcha de moi tout doucement et prit ma queue entre ses doigts. Il toucha ma queue, mes couilles, prit mon gland dans sa main. Je lui demandai alors s'il voulait ressentir les sensations qu'il m'avait données. Il accepta et retira son maillot et c'est une belle tige vivante et très raide que ma main rencontra.

Comme mon mari passait à nouveau par là, je lui demande s'il veut nous rejoindre et c'est avec empressement qu'il s'est à nouveau déshabillé pour nous rejoindre. La queue de mon mari était déjà raide au moment où il entrait dans l'eau. Nous nous sommes installés tous les trois près des uns des autres et nos mains sont parties à l'aventures. J'en profitais aussi pour caresser le dos de mon mari et de notre invité, et les caresses génitales eurent tôt fait de faire monter d'un cran le rythme respiratoire.

J'ai donc demandé à mon mari de s'asseoir sur le bord de la piscine et j'ai pris sa queue entre mes lèvres pour lui faire une pipe. Notre jeune ami regardait la scène avec intérêt, et je lui ai donc offert de prendre ma place. Il accepta, hésita quelques secondes avant de s'approcher, puis, doucement, commença par prendre le gland entre ses lèvres. L'excitation aidant, sa bouche s'est emparée de sa queue. Habituellement, les gars avec qui nous avons eu des échanges de la sorte ne pouvait jamais prendre sa queue en entier. C'est avec une surprise qui devait se lire sur mon visage que notre invité s'empalait la bouche sur toute la longueur de la bite de mon mari. C'était tellement excitant à voir! Mais, comme la piscine est chauffée, l'air ambiant a beau être très confortable, mais quand on est mouillé, le frisson prend parfois le dessus. Mon mari est revenu dans l'eau.

Je glissai à nouveau ma main sur la queue du jeune homme et comme il était encore tout fier et haut, je lui ai offert de le sucer à son tour. Il est alors monté sur le bord de la piscine, écarta ses jambes et mes lèvres s'emparèrent de sa tige chaude et palpitante. Il n'a jamais ramolli comme c'est parfois le cas. Au contraire, sa queue s'est comme allongée encore plus, au point où je pouvais à peine le prendre au complet dans ma bouche. Sa queue était parcourue de spasmes alors que je le suçais. Ce n'est jamais la position la plus confortable, j'aurais de loin préféré qu'il soit allongé sur un lit, mais il semblait néanmoins apprécier mes caresses buccales alors que mes doigts lui caressaient tantôt le torse, les hanches, les couilles. Quand mon doigt est passé sur son périnée, quelques petits mouvements de son corps on fait en sorte que ses fesses se sont écartées d'elles-mêmes et j'y ai appuyé mon doigt pour lui caresser la rosette. J'aurais aimé lui faire découvrir le rimming mais chaque chose en son temps... Je ne voulais pas le brusquer non plus. S'il désirait poursuivre ses découvertes, il serait bien libre de revenir nous voir à une autre occasion ou encore de le vivre avec quelqu'un d'autre.

J'ai donc poursuivi ma fellation quand je l'entendis dire tout bas "j'vais v'nir". J'ai cessé un peu, question de faire durer le plaisir et j'ai recommencé. Pensant faire durer encore quelques minutes ses gémissements, j'ai à nouveau arrêté mais cette fois-ci, il ne le chuchotait plus : "J'vais v'nir!!!" lance-t-il cette fois-ci. Je reprends alors sa belle queue en bouche et lui fait passer le point de non-retour. Sa queue déversa sa dèche dans le fond de ma gorge alors que je ralentissais un peu la cadence, question de lui permettre une jouissance complète sans pour autant rendre sa queue trop sensible.

Quand j'ai arrêté complètement et que je me suis reculé dans la piscine pour lui permettre de revenir se réchauffer dans l'eau, il avait le visage illuminé. J'avais trouvé son sourire aimable quand il était arrivé plus tôt, mais là, son sourire rayonnait. J'étais rassuré. Il avait aimé.

Nous avons parlé quelque peu de ce qui venait d'arriver. Il était comme sous le choc d'avoir franchi le pas. Tout ce que j'espérais, c'est qu'il ne regrettait pas. Après tout, ce n'était pas prévu... du moins pour nous, je ne peux parler pour lui. Mais je ne le crois pas. Je crois tout simplement que de fil en aiguille, il s'est senti confortable à l'idée d'essayer alors que l'occasion se présentait et qu'il avait apprécié.

Après nous être séchés, nous sommes retournés dans la cuisine où nous avons encore discuté pendant un bon moment. C'est si simple et sympathique de discuter avec lui qu'on ne voit pas le temps passer... Comme il commençait à se faire tard, il a quitté.

J'espère qu'il aura aimé son expérience autant que nous avons apprécié ce qui est arrivé. Qui sait si nous allons nous revoir... Nul ne peut le prédire. Si un jour le désir de découvrir autre chose avec nous lui prend, ce serait avec plaisir, mais une chose à la fois... L'important, c'est ce que lui a vécu, son fantasme...

Si nos chemins venaient à se recroiser, qui sait... peut-être voudra-t-il essayer autre chose? Peut-être que ce ne sera que pour une visite tout ce qu'il y a de plus amicale, sans sexe. Ce sera son choix... Mais oh! Quoiqu'il arrive, il nous aura laissé un merveilleux souvenir...