Mise à dispo (09)


Mise à dispo (09)
Texte paru le 2013-11-09 par Manuel1   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 248 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 13771 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Manuel1.


Template-Books.pngSérie : Mise à dispo

Une fois dans ma piaule il m'a attaché les genoux écartés pour pas que le tatouage sur la raie des fesses frotte et il m'a mis un oreiller sous les reins. J'étais offert à tous les regards puisqu'il a pas fermé la porte de ma piaule et j'avais encore le plug dans mon cul. Il est allé s'occuper de Ludo avant de descendre manger. Au bout d'un moment c'est Nicolas qui est entré. Il est resté un moment avec le plateau à la main à me détailler. Je voyais ses yeux qui brillaient mais avec le collier je pouvais pas voir plus bas. Quand il s'est approché j'ai vu sa bite raide.

— Au moins avec ça de marqué sans tes poils tu pourras pas draguer de meuf!

— Dis moi ce qu'il y a Nico. Cyrille me l'a pas dit!

— Devant on peut lire sans problème "bite de PD". Sous les couilles c'est moins évident et à l'envers. Je vois juste PUTE en gros caractères, le reste est encore boursouflé. Et la base du plug fait des plis dans la peau. T'as faim?

— Pas trop non

— T'as quand même besoin d'une dose de protéines, je pense!

Il est grimpé sur le lit, s'est accroché au montant, m'a frotté son gland sur la gueule.

— Allez le PD pompe moi la queue comme je sais que tu sais faire!

J'ai ouvert la gueule à sa petite bite et serré les lèvres dessus, le salaud en profitait, se retenait et me tripotait les couilles, je bandais comme un fou dans le vide. Il l'a senti et après avoir salivé sa paume, il l'a frotté sur mon gland à me faire gueuler sur sa queue ce qui l'a fait jouir.

— Cyrille m'a donné aussi une ceinture pour toi.

Il l'a passée autour de mes hanches, y avait un anneau de chaque coté. Il m'a détaché un poignet du collier pour l'attacher à la ceinture puis l'autre.

— Tu fais vraiment salope offerte comme ça. En plus t'as un peu de mon jus qui a coulé sur ton menton. Impossible de l'enlever, ceux qui vont passer te voir sauront que t'a encore la bouche pour servir en attendant. Devine ! Y a Ric qui m'a demandé pour te voir! Le black que t'as dressé à la queue. Il va surement avoir envie de voir ton tatouage!

— Heu! Non, pas lui s'il te plait! Lui c'est une vraie lope maintenant!

— Tu rêves mec! Il bande souvent, il respecte les consignes et il aime bien la bite mais je suis sur que ton cul ira très bien pour qu'il se vide quand t'auras un peu récupéré et que tu sortiras! Cyrille a dit que tu seras exposé pour servir dans quelques jours!

Le salaud me racontais ça pour me rendre fou et ça marchait! Je bandais comme un âne!

— Ce matin ils ont amenés deux poneys. Si tu voyais la queue qu'ils ont! Sur que ça doit faire des dégâts dans un cul ça! Bon je te laisse faut que je m'occupe de Ric!

— Attends! Pars pas en me laissant comme ça!

— Il a rit, mais si!! T'es très bien comme ça! Et il m'a laissé.

Je voyais pas ma queue mais la sentais hyper raide, tendue à me faire mal. De pas savoir ce que le maître avait fait marqué m'affolait littéralement. Sans poils ça serait bien visible tant que je serais là! Cyrille est rentré, a rit de me voir dans cet état.

— Hé ben tu tiens la forme on dirait! Ludo est dans le même état que toi! Il bande comme un fou. Je vais te retirer le plug pour que tu te soulages et en mettre un autre après.

Il a tiré le plug un peu et en poussant je l'ai éjecté de mon cul. Il m'a aidé à me lever pour que j'ailles me vider les boyaux et c'est lui qui a mis la canule et réglé l'eau avant de me réinstaller sur le lit. Il a graissé un truc pire que j'avais jamais vu.

— Celui là je te le mets mais je te l'enlèverais dans 1 heure. C'est juste pour habituer ton cul au bon diamètre.

— Mais!!!!! ça existe pas des bites comme ça!

— Peut être que si!

À vue de nez et il s'est pas gêné pour le passer sous mes yeux, le plug avait la taille de mon poing au bout et se poursuivait par 5 centimètres comme mon poignet.

— Allez pousse, ça l'aidera à rentrer dans ton cul. Même si je force je t'assure que je le ferais rentrer, alors autant que tu aides pour pas avoir trop mal!

J'ai poussé quand il a mis le bout sur mon trou, lui aussi de son coté à poussé et d'un coup le truc m'a pénétré! Bloqué par la base, mais je le sentais bien dans mon cul! J'avais débandé, pas fier du tout de recevoir ça dans les fesses. Je sentais ma rondelle serrée sur le manche du plug, j'avais envie d'expulser ce truc étranger à moi mais il était trop gros pour sortir sans aide.

— Je vais aller mettre le même à Ludo. Je reviens dans 2 heures le retirer un moment.

Il est parti et j'ai entendu Ludo grogner 2 chambres plus loin. Je comprenais bien pourquoi! Le truc me remplissait le cul, dilatait l'entrée et n'importe qui qui passait pouvais voir la base entre mes fesses puisque la porte n'était pas fermée. C'est moi qui ai fermé les yeux pour pas voir qui matait. Je repensais à tout ce qui s'était passé depuis que j'étais là, aux bons moments (qui dépassaient de loin les quelques mauvais qui devenaient avec le recul de bons moments eux aussi), à l'apprentissage de ma sexualité de jeune pervers, de la perte d'intimité par laquelle j'étais passé et j'ai décidé de garder les yeux ouverts. J'ai eu un sursaut, un mec inconnu matais entre mes cuisses, sans gêne, avec un petit sourire.

— Ca va? c'est confortable petite pute! On apprécie les bons gros diamètres?

D'instinct j'ai voulu refermer les cuisses mais je pouvais pas. Immobilisé comme ça.

— Comment vous savez que c'est gros?

— Ho , je le sais. Encore un peu juste mais ça sera juste ce qu'il faut.

Il a tiré un peu sur la base, faisant glisser le manche du plug et le bout dans mon cul. Puis l'a relâché.

— On devrait se voir demain après midi ou après demain. Repose toi t'en auras besoin.

Il est parti en hochant la tête et sourire aux lèvres. Cyrille est repassé au bout d'un moment, Je n'avais pas vu l'heure n'ayant pas de montre pour enlever le plug de mon cul.

— Détends toi! Il faut que ça sorte.

Il m'a claqué les fesses en tirant doucement pour que j'ai de petits sursauts et que la tête du plug sorte, cette fois ça a été plus dur que pour l'entrée mais il a réussi et il a rit.

— T'as un cul comme une vieille chatte fripée bien ouverte petite pute. Tu vas pouvoir dormir un peu jusqu'à demain matin. Nicolas t'amèneras ton déjeuner et je te mettrais un plug moins gros pour faire un tour prendre l'air.

La journée avait été pleine de surprises et je me suis endormi comme un bébé, les poignets attachés le long du corps.

En me réveillant j'ai voulu bouger mais impossible et j'avais encore mal en dessous des reins, au début des fesses. Le jour était levé mais j'entendais pas de bruit. Le temps est passé, je me demandais dans quel état était mon anus avec ce qu'avait dit Cyrille et rien que d'y penser j'ai commencer à bander. Comme par magie il est arrivé dans ma piaule.

— En forme dis donc!

Il a maté mon cul, m'a juste détaché pour que je me lève et que je me vide avant de me nettoyer à la canule. Il a regardé mes fesses , les a écartées debout.

— Le maître va être content de voir le résultat du tatouage.

— Dis moi ce qu'il y a Cyrille s'il te plait!

— Rien d'anormal. Simplement ce que t'as entre les fesses. Trou de pute. Impossible de rater la vue.

Il a glissé un doigt puis deux .

— Cool, tu t'ouvres bien mieux. Ludo et toi vous serez gâtés tout à l'heure. Allez regrimpe sur le lit, mets toi sur le ventre et tends tes fesses que je t'attache le cul relevé. Appuie toi sur la tête et les genoux. Là! Comme ça! je vais préparer Ludo et ça sera l'heure d'aller manger. J'irais après réveiller le maître qui viendra vous voir, toi et Ludo et après tu auras Nicolas qui t'amèneras un café léger.

Je l'ai entendu sortir, je voyais plus la porte ouverte, il s'activait dans la chambre de Ludo pour le préparer comme moi pour la visite du maître. J'avais la tête dans m'oreiller de coté pour respirer, les fesses tendues vers la porte. La cloche a sonné, y a eu du bruit de tuyauteries et de pas puis le silence pendant un bon moment. J'ai senti une présence au bout d'un moment et des doigts qui écartaient mes fesses et ma fente de mec.

— Bien!! Joli travail.

Le maître est monté sur le lit à genoux derrière moi et m'a enculé d'un coup à fond me faisant gémir comme une femelle mais plus crier comme avant, au début quand j'étais arrivé.

— Bon, Cyrille tu sortiras Eric dans le parc mais juste à 4 pattes, tu lui mettras une barre entre les genoux pour pas qu'il les ferme et un bout de chaîne du collier aux poignets pour bouger sans se branler. Que tous voient ce que j'aime. Allons voir Ludo.

Il avait pas joui mais il disait qu'il aimait comment j'étais!! J'ai entendu des coups et des cris à coté puis le silence avant que Nicolas vienne avec un bol de café et un tuyau plastique trempé dedans.

— Aspire le tuyau la pute. Ça doit pas te changer d'aspirer un tuyau pour avoir du liquide! T'as une vraie chatte de pute! Même sans le tatouage on devine que t'es faite pour la queue! Il faut que je sorte Ric dans le parc, je te verrais là bas il paraît. Tout le monde attend de vous voir toi et Ludo.

Il a remballé le bol vide après m'avoir claqué une fesse.

Cyrille est revenu me détacher et me relever avant de me mettre une barre entre les genoux et d'attacher mes poignets avec un peu plus de liberté au collier. Juste pour que je puisses avancer sur les genoux à 4 pattes et il m'a tiré vers la piaule de Ludo qu'il a harnaché pareil, lui avait des marques sur les fesses, genre coups de cravaches et toujours le bout de calgut qui passait dans le trou de ses tétons. Il a eu un méchant sourire quand il m'a vu à 4 pattes. Cyrille nous a tiré par le collier dans l'escalier jusqu'au parc et nous a relié avec une chaîne d'un collier à l'autre. Les mecs qu'on voyait s'arrêtaient pour détailler et lire les mots qu'on avaient tatoués, ça ricanait pas mal. Et quand Cyrille a annoncé qu'on ne devait rien refuser à personne, ça a poussé les mecs à passer les mains partout, à lire à haute voix et a commenter. Benjamin s'est avancé toujours bandé et m'a fixé.

— Alors le baiseur de mon frangin! Tu fais moins le fier!

— M'en fous le maître aime comme je suis!

— Ouais, une pute à queue. Viens me la bouffer comme il faut avant que je t'encule comme tu le mérites devant tous!

J'ai léché sa queue et il m'a enculé sans problème après le plug que j'avais eu la veille.

— Putain t'es ouverte pour plus gros calibre, je nage dans ta chatte! Il a changé et s'est enfilé dans celle de Ludo mais il l'a aussi trouvée trop ouverte.

Les mecs rigolaient de voir la queue de Benjamin passer de l'un à l'autre si facilement, laissant nos culs béants.

— Cyrille? T'as prévu une chasse avec le nain ou quoi?

— Pas encore prévu par le maître mais je dois les amener vers les poneys.

Hoooo! Tous ont été surpris et même nous on a eu un mouvement de recul. Mais Cyrille nous a entraîné vers l'enclos où ils étaient et il nous a montré ce qui pendait entre leurs pattes arrières.

— Ludo! À toi d'entrer en premier pour sucer un des poneys!

— Non!!! Pas les poneys!

— Tu veux que je te pousse avec les orties? Allez va en sucer un! Profites-en ils sont pas encore en manque.

Je ne sais pas comment ils ont senti ce qui se passait mais ils ont commencé à bander et leur bites frappaient leur ventre, épaisse et longue! Bien trop longue pour nos chattes. Ludo a penché la tête sous le premier et en chialant à commencer à lécher le gland du poney, ça lui déformait la gueule. Le problème avec un poney est que quand il a la verge dans ce qu'il suppose être la chatte d'une jument c'est qu'il se retient pas et en 3 ou 4 coups de reins il s'est vidé dans et sur la tronche de Ludo qui a été littéralement recouvert de foutre épais. Cyrille m'a regardé souriant.

— Tu le fais cette fois ci dans la gueule ou tu attends demain qu'on ai monté ce truc pour qu'il se soulage dans ta chatte?

— J'étais comme hypnotisé par la queue du poney et la dose de jus que Ludo avait reçu sur la gueule.

— Le nain, comme tu l'appelles t'as remarqué et il est question que tu sois mis à son service exclusif. Autant avoir la chatte bien ouverte avant non?

J'ai baissé les yeux, vaincu d'avance et un peu excité aussi.

— On verra demain Cyrille.

— Ok, On va préparer ce qu'il faut pour que le poney puisse t'enfiler la bite sans te blesser demain.

Il nous a ramené à 4 pattes. Ludo avait le jus qui lui coulait du visage sans pouvoir s'essuyer et j'ai vu Nico ricaner de plaisir de me voir demain, de savoir que j'aurais plus un cul mais une chatte de jument. Il a fait arrêter Cyrille pour qu'on le pompe et Ric après pour qu'il puisse se vider dans une gueule de pute. Le petit salaud prenait son pied à jouer les dominateurs avec sa petite bite. Ludo avait avancé le visage mais il a voulu que ce soit moi qui le pompe avant de pomper Ric, bien à fond. J'ai sucé les deux bites, Nico a été long a jouir il avait tout le temps Ric de disponible et a pas giclé beaucoup. Par contre Ric lui a pas tenu longtemps avant de m'arroser de son jus dans la gueule et sur la gueule avec plaisir de sa part. "On viendra demain te voir te faire défoncer le cul par le poney!" Cyrille nous a promené, on a servi plusieurs mecs avec le cul à leur demande avant d'être ramené à nos piaules.

— Je vais vous installer le plug spécial de la maison pour ce qui vous attend. Il y a plus gros mais c'est pour le fist. Le gland des poney est moins gros qu'un poing.

Il a aidé Ludo a monter sur le lit à 4 pattes pour me faire la même chose sur le lit après que je me sois lavé le cul. Il a graissé mon trou et après avoir positionné le plug, il m'a relevé la tête en arrière pour que je m'empale moi même dessus. Le pire ça a été la tête du plug! Après il s'est bloqué dans mon fondement, assez loin mais supportable et me gardait les muscles décontractés sur la hampe du plug. Il est allé faire la même chose à Ludo et nous a laissé porte ouverte cul tourné vers la porte avec la base du plug bien visible pour qui passait. Il y a eu pas mal de passage pour voir les futures juments et je garantis que je bandais pas trop quand l'un ou l'autre tirait un peu le plug pour apprécier le diamètre d'ouverture en commentant l'état de nos chattes de putes. J'entendais dans le parc des bruits de moteurs électriques, scies, perceuses dont les bruits m'indiquaient que le maître comme Cyrille allaient tenir parole et dans ma tête repassais l'image du sexe du poney collé à son ventre.

Plusieurs fois dans la journée Cyrille est venu retirer le plug un moment pour le remettre en place, jugeant de l'ouverture de ma chatte de mec, me faisant gueuler puis grogner et puis gémir quand il le retirait puis après le replaçait dans mon cul. On a passé la nuit avec le plug dans le cul et Cyrille n'a pas eu à trop forcer pour le retirer le matin, nous détachant sauf le collier pour qu'on se lave à fond puis nous replaçant une barre entre les genoux et une autre entre les chevilles. Fixant nos poignets sur le collier pour avancer sur les coudes, fesses relevées bien ouvertes vers le parc. Tout le monde était la pour voir nos 2 culs se faire détruire un maximum. Cyrille nous a amenés devant une sorte de cage en bois avec des anneaux à l'intérieur et deux trous de chaque cotés. Il nous a fait entrer dedans, on avait la tête qui sortait à peine d'un coté et les fesses collées à l'autre ouverture, la cage était arrondie pour que le poney puisse monter dessus sans nous blesser avec les sabots mais sans qu'on puisse bouger de coté, exhibant nos gueules et nos fentes de mecs avec la base du plug qu'il a enlevé sous les couinements des mecs, nous laissant le trou béant.

Il a attendu que le maître arrive pour amener les poneys, excités par je ne sais quel instinct, leur membre battait sur leur ventre. Il a attendu le signal du maître pour faire monter les poneys sur les cages et il a guidé leur queue dans nos ouvertures naturelles. Les poneys ont pas hésité à s'enfoncer dans nos culs, nous faisant gueuler, plus de peur que de douleur, habitués à la taille depuis par le plug mais quand même pas pareil qu'un bout de caoutchouc! Ça n'a pas été long, ils ont pas remués beaucoup, en 3 ou 4 poussées j'ai eu le cul inondé de leur jus. À déborder sur les bords et surtout quand ils se sont retirés. J'ai vu le maître sourire, les mecs rester bouche ouverte mais pas mal de bites dressées de voir nos jeunes culs accepter la bite aussi épaisse des poneys. Cyrille a ouvert la cage en rigolant et m'a viré toutes mes attaches. Pour la première fois depuis longtemps j'étais libre de bouger et de marcher normalement.

— Belle performance petit, a dit le maître. Digne successeur de Cyrille!

Je l'ai regardé stupéfait, Cyrille a hoché la tête en souriant. Il s'est penché en avant et j'ai vu tatoué "cul de chienne" entre ses couilles et sa fente de mec! Le maître a tapé dans ses mains.

— Il reste Ludo dans la cage. Profitez en après je l'emmènerais chez un petit ami qui a besoin d'un bon esclave très ouvert et disponible pour tout sévices! Cyrille tu ramèneras les poneys dans leur enclos avec Eric si il veux marcher un peu.

J'ai eu un sourire parce que j'avais compris de quel petit ami le maître voulait parler. Ludo allait morfler pour être à la hauteur des besoins sexuels du nain de la chasse. J'ai accompagné Cyrille en marchant doucement après l'ouverture anale que je venais de subir.

— Alors toi aussi t'es passé par là où on passe, Cyrille?

— Oui. J'ai même été le premier à venir ici et me mettre aux ordres de Richard. Depuis y a pas mal de lopes comme toi ou comme moi qui viennent se faire un peu de fric avant de se lancer.