Mon jeune esclave (76)


Mon jeune esclave (76)
Texte paru le 2019-05-28 par Servus49   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur

MMM.jpg

Cet auteur vous présente 188 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 5444 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Servus49.


Template-Books.pngSérie : Mon jeune esclave




Il me caresse le corps en me lavant, une sensation très agréable, il m’embrasse avec affection toutes les parties de mon corps, il lave avec beaucoup de soin ma verge, peut-être pour bien l’appréhender avant qu’elle rentre en lui… En tout cas un lavage des plus sensuel que je n’ai jamais eu… séché… je reste nu. Je lui fais aller chercher légumes pour les laver tous les deux. Je dispose pendant ce temps la planche sur la baignoire et je lave Brutus mon labrador, qui a dormi au pied de mon lit. Quand carpette et légumes arrivent je les fais mettre assis sur leur talons les mains au niveau de leurs genoux… comme deux petits chiots…


— Chacun son tour : les Hommes, les chiens et ensuite les esclaves…


Brutus tout propre, s’ébroue comme à son habitude, mes esclaves en bénéficient pleinement. Brutus vient les sentir, surtout leurs queues, je le laisse faire… un bon moyen d’humiliation… Il lève la patte, pour marquer son territoire et pisse abondamment sur légumes , rouge comme une tomate mais qui ne bouge pas…, carpette est atteint également, lui reste en sa couleur ordinaire… il s’habitue bien maintenant à toutes sortes d’humiliation… cela ne devient plus drôle… mais cela a ses avantages…


Je fais positionner carpette à quatre pattes… comme l’était Brutus… et avec la même éponge, le même savon et de la même manière je le lave sans oublier d’insister sur ses parties génitales et son anus. Après l’avoir rincé avec la douchette, je l’essuie avec une serpillère, Brutus avait eu droit à une serviette éponge… puis je le fais descendre lui fait reprendre la position à côté de Brutus qui lui s’est couché. C’est au tour de légumes… il se laisse totalement faire… je crois que j’ai gagné…


Mes trois toutous bien propres, je les emmène à quatre pattes avec moi en laisse… Brutus qui est le dernier reniflant le cul de légumes… Je suis obligé d’intervenir, je ne suis pas du tout favorable à la zoophilie…


— Voyons Brutus, ces chiens ne sont pas de la même race que toi et si tu t’accouple avec cela tu perdrais ton pédigrée de chien de race… et ce ne sont pas des chiennes.


Arrivé à ma table, je détache Brutus qui part à l’extérieur… Je détache les laisses tout en gardant les deux autres à mes pieds. Mon petit déjeuner terminé, je me dirige à l’extérieur après avoir renvoyé légumes à la cuisine en lui demandant de faire préparer rapidement un en cas pour les stagiaires. J’envoie carpette dans ma chambre pour qu’il effectue son emploi d’esclave de ménage.




SUITE DE LA SERIE SUR FORMATION D'ESCLAVES CHAPITRE 30