Mon suédois (02)


Mon suédois (02)
Texte paru le 2021-05-16 par Marc31   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.



Cet auteur vous présente 119 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 1882 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Marc31.


Template-Books.pngSérie : Mon suédois

Mais en contre partie, il se posait un problème de place. J’occupais beaucoup trop la chambre… Bien sur j'avais parfois des rencontres en extérieur, mais cela n’était pas toujours évident, bien que le charme bucolique de m’agenouiller dans l’herbe et prendre, plutôt donner du plaisir avec le chant des oiseaux… Il me revient en mémoire, un robuste bucheron, avec qui nous avions des jeux.. Lui préférait me pénétrer. Il me collait contre un arbre, jupe retroussée à la taille, mes jambes autour de ses hanches, il fallait que je l’aide un peu, mais il trouvait toujours mon ‘petit trou’. Là pas question que je joue à la prude, que je joue avec son gland… Il me pénétrait d’un seul coup et me pénétrrait entièrement. Heureusement Il avait un sexe ‘robuste’ ses mains sous mes fesses pour me tenir en place… il avait des yeux de fou, lorsqu’il me baisait. Veuillez pardonner le mot, mais c’était cela… La plupart du temps avec mes autres amants, nous faisions l’amour, mais là… Heureusement, il se vidait assez vite, me reposait sur le sol et s’éloignant sans un mot… J’en avais parlé à Mon ‘mari’, Sven, mais il s’occupait de l’aspect financier, je n’en doute pas. Il aimait l’argent…

Mais la situation évolua… Les mandats, s’arrêtèrent et j’appris que les parents d’Ula étaient décédés et que je devais aller en Suède, à Lunde pour l’ouverture du testament et autres administratif…. J’avais vécu, jusqu’à présent sous l’identité d’Ula, mais avec une carte d’identité, à la photo délavée Et Sven, n’envisageait pas de laisser perdre tout cet argent. Et il me fallait un passeport ! Je savais déjà que Sven, avait des relations ‘douteuses’ et il me procura un passeport… Ce fut ‘présentable’ que je me rendis à l’aéroport, petit tailleur, presque sage, bas clair, peut être un peu trop maquillé, mais j’aime. Première angoisse au passage de la douane française, le douanier semblait hésiter, mais il me laissa passer. Je serrais contre moi, la mallette que Sven m’avait demandé de porter à son ami sur place. Le début du voyage sembla bien se passer, j’étais décontractée, peut être trop, car je me rendis compte lorsqu’un homme me demande de le suivre, que je découvrais beaucoup mes jambes… J’hésitais à le suivre, mais il demanda à ‘Marc’ de ne pas faire se scandale et de prendre la mallette ! Je le suivis donc, il me présenta une quelconque carte militaire et m’ordonna de retirer mon tailleur, pour une fouille au corps… J’aurais du demander à être fouillée par une femme, mais il m’avait bien appelé Marc… Il savait.

J’obtempérais donc et je me retrouvais en petite tenue, string, bas, soutien-gorge devant l’homme qui arracha mon petit cache sexe. (Un triangle de velours noir qui cachait ma petite verge)

« Eh bien ‘Ula’ que vois je ? Une bite…. Voyons si tu ne caches pas autre chose ! »

La fouille corporelle, passait par une fouille anale… Je m’attendais à ce qu’il me doigte, pour celle-ci, mais alors que sur son ordre, j’étais penchée en avant, ce fut une verge vigoureuse qui s’introduisit sans douceur en moi ! Fort heureusement depuis le temps que je pratique l’amour anal, je suis bien ouverte et il arriva à ses fins sans difficulté, ce dont il me félicita en souriant en ne manquant pas de m’insulter. Mais je ne relevais pas, j’avais l’habitude depuis le temps. C’est vrai que j’étais une ‘salope’, cela ne me vexait plus…. Par contre, il semblait avoir du mal à éjaculer et pour être tranquille, j’appliquais ce que je savais faire de mieux, rouler des hanches, serrer puis relâcher mon anneau…. Et cela marcha (comme toujours…) La première fois que je me faisais prendre dans un avion…. Ce n’était pas désagréable, de toute façon j’adore me faire prendre et la situation était intéressante…. Après qu’il se fut vidé dans mon ventre, je dus naturellement prendre sa verge en bouche, pour la nettoyer. Une verge redevenue molle… beurk… au moins Sven assurait même après ! Mais ce n’était pas la première fois que cela m’arrivait, et pour le consoler, comme il semblait déçu de lui même et que je n’étais pas en position de le vexer, je lui fis un ‘extra’, je lui caressais les bourses, les embrassais et bientôt il reprit un peu de vigueur. Je me rhabillais, non sans oublier de m’introduire un tampon… Il n’est rien de plus désagréable que ne pouvoir se nettoyer en sentir du sperme s’échapper de mes fesses en marchant. Mais il me colla contre la paroi, ma jupe troussée jusqu’aux hanches, mes petits seins en exposition… Sa verge entre mes cuisses. Et il m’expliqua, qu’ils savaient tout de moi et Sven et qu’il me souhaitait un bon séjour en suède… Que nous étions appelés à nous revoir…

Je regagne ma place dans un état… Les autorités savent qui je suis… Fausse identité, Marc recherché en France… Je me sens mal. Et j’ai raison, je me fais interpeler à la douane suédoise. Salle de fouille… Me déshabiller… On m’arrache mon cache sexe, vision de mon tempax. Je n’ai naturellement pas eu le temps de me laver… Ce qui ne semble pas déranger ces messieurs, car ils sont deux ! A quatre pattes comme une …, comme e que ils font de moi, l’un se fait sucer, pendant que l’autre me pénètre. Positivons, j’ai le ventre encore plein du sperme de mon précédent agresseur et la pénétration se fait avec facilité…. Ils éjaculent à tour de rôle dans mon ventre… Mais après le problème : je n’ai pris qu’un seul tampon… L’autre après trois heures dans mon ventre est gonflé, nauséabond… Avec tout ce sperme en moi, je sens déjà le liquide couler le long de mes jambes… Je n’ai qu’une solution et couverte de honte, je leur demande l’autorisation de prendre dans ma valise un plug anal….. J’en ai pris deux et naturellement ils choisissent le plus gros, mais c’est aussi bien il tient bien mieux en place. Mais vu la taille et comme il est acier, je voudrais bien le faire entrer en douceur, mais ce n’est pas leur avis, l’un me saisit, m’écarte les cuisses, pendant que l’autre m’enfonce le ‘monstre’ d’un seul coup ! Heureusement que je suis bien ouverte, mais quand même ! Il prend une place dans mes fesses…, je dois avoir une démarche… Puis on s’assoit, pour parler, le positif c’est que le ‘monstre’ se met bien en place, cela va mieux. C’est même sympathique. La suite, moins… On me confisque mon passeport, je serais convoqué ultérieurement et je ne dois rien dire de ce qui m’est arrivé, naturellement je dois rester Ula… et remettre la mallette à mon ‘copain’ qui m’attends dehors. Maintenant que le Plug, est bien en place, je peux marcher presque normalement, mais avec mes talons hauts.. je me déplace en roulant trop des hanches, je dois avoir une allure !

Mon contact Bjorg, un ami de Sven, m’accueille en souriant, je ne sais pas ce que mon ‘mari’ à dit de moi, mais je dois vraiment faire ‘fille de mauvaise vie’… Mais il est bien sage… Bises sans plus. Mais en dehors de la foule, il me coince dans un coin et là un vrai baiser, il ouvre la veste du tailleur, me prend un sein en pleine main. L’autre sous ma jupe, mes fesses… Et là, il découvre ce bout de métal. Regard interrogateur… Je suis vraiment une vraie ‘chaude’ qui se fait du bien ? Alors je lui dis presque tout, en omettant le coup de la valise. Oui, je suis pleine de sperme, mais ce n’est pas de ma faute…. Il semble comprendre et me dit de le suivre, il va s’occuper de mon problème. Je pensais maison, mais non. Nous allons dans le quartier rouge… Une sorte de club, un box. Je dois tout lui redire. Il m’indique les toilettes des dames et me donne une pièce.

? « Tu verras en rentrant un distributeur… »

Effectivement, de très belles toilettes, et à l’entrée un distributeur de linguettes ‘intimes’… Les stalles sont superbes, assez grandes et surtout à coté de la cuvette des WC, une douchette, pour lavage intime ! J’adore ces gens ! Je peux enlever mon plug. Beurk, sale ! Nettoyage intime, plus lingettes et même une serviette périodique ! Dommage, dans mon cas, j’aurais préféré un tampon, mais… Par contre en me voyant dans le miroir… J’ai une tête, et mon tailleur ! Je me fais peur. Un peu de maquillage, je n’ai pas grand-chose dans mon sac… et je rejoins mon compagnon. Il a déjà commandé à boire, pour moi un thé, plus un petit verre d’alcool local. Cela fait du bien, mais c’est vraiment fort. ‘Une boisson d’homme’ ! Nous sommes au calme, seuls… Il se fait entreprenant. Un bon technicien… il fait sortir un sein de mon soustif… Il m’embrasse merveilleusement bien, sa langue se glisse jusque dans ma gorge… Je me donne bien sur. Il sait y faire et je devine que désormais c’est ‘mon homme’. Sa main se glisse entre mes cuisses, tout en haut, en haut des bas, là ou la chaire est nue… Il fait voler mon cache sexe…. Il caresse bien. Je suis en feu ! Je pose une main sur sa braguette, mais elle est déjà ouverte. Une superbe verge, bien droite, je sens le sang passer le long de sa grosse veine…. Une main sur ma tête et je plonge, je la prends en bouche. Enfin presque, il me retient par les cheveux…. ‘Pas si vite’ !

Je comprends, et je fais mieux.  Ma langue sous le gland, ‘petits serpents’… J’attends que la première goutte arrive, avant de l’avaler…  en entier, tout au fond de ma gorge, puis remonter, presque l’enlever de mes lèvres, puis l’engloutir de nouveau…. Il me guide par la tête, mais nous nous comprenons, le battement de sa veine me dit tout. Et enfin, il m’enfonce sa verge jusqu’à la gorge et il éjacule merveilleusement… quel homme ! Je ne peux tout avaler et c’est la bouche encore pleine que je reprends mon souffle, enfin un peu car il m’embrasse langoureusement.

Comme Sven…. Le partage du sperme, j’adore !

Les consommations ont été renouvellées… en fait trois fois, et je suis un peu ivre. J’ai envie de plus ! Mais sa verge, n’est plus vraiment… Il comprend ma déception et fait un signe. Apparition d’un athlète africain. Qu’il est beau et fort ! Il s’assied à coté de nus, sa bite est merveilleuse… Droite… et j’adore les noirs ! De merveilleux amants. Bjorg me fait signe de m’ouvrir et de m’assoir…. Ce que je fais sans hésiter, je trousse ma jupe jusqu’à la taille et je m’empale sur cette bite. Dieu que c’est bon ! Il me tient par la taille, contrôle mes émotions….. Je peux la sentir vivre dans mon ventre, la faire glisser sur mon point G…. et lorsqu’il éjacule enfin, je suis morte de plaisir. Un signe du doigt et je comprends que je dois terminer mon travail. Lui nettoyer la verge, qui est propre, je sors d’un ‘lavage vaginal’… mais c’est une tradition, que j’aime bien. Ainsi doit faire ‘la femme’. Mon homme me laisse me ressaisir et nous sortons. Je marche comme un rêve, je suis comblée, j’en oublie presque ma situation….

Marc, passeport, la mallette…

Je suis heureuse et je me love contre mon homme dans le taxi qui nous emmène. J’en oublie presque de serrer les jambes et je m’amuse même à m’exhiber devant le chauffeur qui n’n perds rien dans son rétro…. Si il voulait voir une ‘chatte’, là il peut voir ma minuscule. Ce qui ne semble pas lui déplaire. Arrivé sur place, il murmure à l’oreille de Bjorg qui lui glisse une carte de visite.

Mon premier client ?