Pute à blacks (5)


Pute à blacks (5)
Texte paru le 2012-10-18 par Eric74   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été expédié via courriel par l'auteur pour sa publication sur l'archive

MMM+.jpg

Cet auteur vous présente 7 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 23628 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Eric74.


Template-Books.pngSérie : Pute à blacks

… une chienne, j'allais le devenir et pas qu'au sens figuré, mais bien en réel. Shooté au poppers, gazé à l'odeur de bite qui se développait dans ma bouche et à l'odeur de skets et de pieds qui se dégageait du baraquement, les mecs de chantier devaient se dévêtir et changer leurs shoes ici, mais ils devaient avoir laisser traîner quelques skets daubantes, à moins que ce soit les deux arabes qui puaient des pieds, mais j'étais servi en odeurs…

Les deux arabes me défonçaient et Mohamed me gazait, pendant ce temps, on préparait les chiens. Il y avait deux dobermans présents dans le baraquement, le berger allemand dehors servait pour éloigner les curieux. Le mec dehors aussi. Mais j'allais avoir droit à sa queue en fin de soirée. Je ne sentais plus mon cul, le plaisir montait en moi et je me sentais souillé au plus profond de moi. Je me sentais pute, femelle à blacks et rebeus. Une vraie lope, et je me donnais à fond, je couinais comme une femelle…

— Allez couine bien ma salope, je vais te faire voir que la queue d'un arabe c'est aussi bon que celle d'un black ! Après tu vas vouloir y regoûter… Hahahahahaha !

Oui j'aimais me faire monter dessus, je n'avais plus le choix. Je me sentais un vrai vide-couilles, aucune précaution n'était nécessaire, les Blacks m'avaient violé au jus, et là j'allais être tassé au jus… et au jus de cleps. Les mecs finirent par jouir, l'un dans mon cul, l'autre dans ma bouche et Mohamed gicla sur ma gueule… Je nettoyais les trois queues, quand l'autre black approcha un cleps de mon trou. Celui-ci renifla mon trou de balle avec sa truffe, froide et je sentais l'haleine de l'animal sur mon anus. Celui-ci se mit à frétiller et la croupe en chaleur, j'appelais le mâle sans m'en apercevoir et le vouloir… J'étais tellement conditionné à leurs queues, que mon cul appelait à se faire mettre à la seconde.

Il posa une serviette sur mon dos et je sentis deux pattes monter dessus et une truffe me toucher le cul puis une langue me passer sur mon trou, le chien me léchait l'anus. Enfin un des arabes trouvait le temps long et prit la bite du chien en main et me la pointa vers mon trou. Le chien dans un mouvement saccadé m'entra sa tige au fond du trou direct… Je ne sentis qu'un flop, car m'ayant bien fait bourrer avant, j'avais le trou bien gonflé et écarté. Je devenais une chienne. J'allais être rempli par un clébard d'arabe, et je kiffais total. Une bite en bouche une queue de chien dans le cul, j'étais une sous-merde… Les autres mecs se branlaient tout autour de moi… Ils tournaient dans ma bouche de lope que j'étais devenu… Le doberman donnait de la vigueur. Il me limait comme si j'étais sa femelle. D'un seul coup, il se mit à me lâcher une rasade de sperme dans le trou, cela me remonta dans les intestins, j'étais rempli, mais aussitôt une boule me bloqua l'anus et le chien resta ainsi bloqué en moi durant quelques minutes, pendant lesquelles je me prenais d'autres doses de jus dans la bouche.

— Dis donc Mohamed, tu en as fait une belle lope de celle-là. Elle est plus chienne que l'autre qu'on avait chopé il y a deux ans.

J'aurais aimé savoir ce qu'était devenue cette lope d'il y a deux ans…

— Ouais une sacré chienne, je crois qu'on va la garder longtemps et bien s'en servir, et la faire tourner… Elle adore être tournée cette salope et regarde la s'activer sur nos bites pendant qu'elle se fait niquer par un cleps, une vraie pute, sous-merde… Notre esclave maintenant. Tu as bien tout filmé Karim ?

— Ouais j'ai tout en vidéo, t'inquiète, cette chienne peut plus rien nous refuser maintenant, et si elle se plaint, on enverra cette cassette à qui de droit… Tu verras cette gonze filera doux et avalera du jus au kilomètre. On a trouvé notre urne à jus maintenant… Hahahahaha…

J'étais abasourdi… filmé, violé et maintenant j'allais être exploité comme une vraie pute… Qu'allait-il encore m'arriver ? Mohamed allait de toute façon me mettre au parfum… Ce sera l'occasion de vous raconter de nouvelles aventures…


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!