Rapport des utilisations (05)


Rapport des utilisations (05)
Texte paru le 2019-03-24 par Servus49   Drapeau-fr.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 185 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 3003 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Servus49.


Après la tonte effectuée samedi par Maître Charles, Maître JM me convoque jeudi. Voici le mail que je lui ai adressé dimanche matin, jour fixé par lui lors de mon départ de chez lui.


Voici Maître comme Vous me l'avez demandé un petit rapport avec quelques sensations et pensées de ma part.

Vous m'aviez convoqué Maître (je ne sais si je dois dire Mon Maître ? Suis-je toujours en test après cette séance ?) à 17h17 précise, je devais arriver avec pinces à linge sur mes tétons, mais je pouvais les mettre juste en arrivant, j'ai profité des toilettes publiques pour les installer juste à l'arrêt de Votre station de métro.

Arrivé chez Vous, mise du cache yeux, palpation, déshabillage sauf le slip kangourou. Mise au travail ensuite pour lécher, lentement, lentement, Vos chaussures. Vous me reprenez plusieurs fois, car j'allais trop vite : lentement, lentement… Puis les chaussettes retirées par mes soins, léchage directement de Vos pieds en passant bien entre les orteils… Vous gémissiez, Maître, de plaisir (super, je fais bien mon travail). Interruption…

Je reprends ma position d'attente à genoux… Vous revenez et me passez au cou le collier que j'avais dû acheter et apporter… (Est-ce un signe d'appartenance ? Je ne sais pas… je n'ai rien à penser !) puis Vous sortez de mon sac le gode et le gel que je devais apporter… et avec douceur, mais énergiquement tout de même, Vous m'enculez avec (j'ai horreur de cela) en pénétrant à fond les 20 cm du gode que Vous fixez avec les lanières de la nouvelle ceinture de chasteté (que je venais de recevoir de "encagé14", mais hélas comme je l'appréhendais trop petite pour moi au niveau de la contrainte des couilles : la gauche fait 7 cm de diamètre dans sa partie la plus large) Introduction difficile et douloureuse (un esclave doit admettre cela si cela correspond au plaisir du Maître), mais effectuée ; j'ai dû m'asseoir sur le lit pour bien enfoncer le gode… Un petit intermède pour faire mon rapport de ma prestation lors du troc de mon rasage. Vous en profitez pour Vous donner du plaisir en me fustigeant de coups de martinet, sur le dos, sur le buste avec un coup qui atterrit sur la pince sur mon téton droit… Aïe, aïe… c'était voulu, me dites-Vous… Alors Merci Maître (ces coups sont-ils pour montrer qu'un esclave ne doit pas ordinairement parler ?) Vous semblez satisfait et trouvez beaucoup de similitudes entre le Maître "raseur" et Vous… (Qu'est-ce que cela peut préfigurer ? Ce n'est pas mon problème.)

Vous me présentez Votre Verge pour un petit échauffement préliminaire, j'obtempère… lentement, lentement.

Je dois appuyer mes mains sur le lit et tendre mon cul… à nouveau les coups pleuvent sur le dos et le cul… Vous étant échauffé de la sorte, Vous Vous positionnez ensuite sur Votre lit pour effectuer le feu d'artifice final… Avec auparavant le retrait des pinces… Wahoou ! Je les avais depuis environ une heure… quand le sang revient… gentiment, Vous me faites respirer dix fois à fond pour atténuer la douleur… Merci Maître. Au moment où je me mets à genoux entre Vos jambes, le gode tombe… "ce n'est pas grave"…

Je me mets au travail ("c'est surtout pour cela que je t'ai fait venir"), je travaille avec ma langue lentement, lentement, surtout sur le frein me demandez-Vous… quelques va-et-vient en gorge profonde (j'ai du mal à m'y faire… il faut que j'y arrive, c'est, parait-il, très jouissif pour le sucé). Puis des petits gémissements, des petits cris et… Vous jouissez, Maître (Votre émission de sperme ne se fait pas à l'extérieur). Encore superbe sensation d'entendre jouir. Un petit repos de l'esclave appuyé sur la cuisse de son Maître.

Ayant refais surface… je dois me positionner de nouveau pour une sanction méritée : La verge du Maître était sortie une fois de ma bouche… Dix bons coups, oui des "bons" coups, avec différents matériels je pense (ayant toujours les yeux obstrués) Wahoou ! De nouveau… la prochaine fois, je ferai gaffe de pas échapper Votre verge… Punition terminée, je dois me rhabiller, reprendre mes petites affaires (gode, pinces et gel), un verre d'eau offert gentiment par Vous et dehors avec le collier… Je n'ai pas eu le courage de le garder dans la rue et l'ai retiré avant de sortir de l'immeuble… Maître, Vous ne m'aviez rien dit à ce sujet… ai-je fauté ? Je ne sais pas… Le plan a duré une heure et demie. J'espère que Vous avez été satisfait de ma prestation Maître. Une bonne nuit là-dessus…


À suivre, car un évènement va survenir et va bouleverser les choses.