Un couple coquin


Un couple coquin
Texte paru le 2016-12-22 par Ptitcochon   
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MMM.jpg

Cet auteur vous présente 6 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 8642 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Ptitcochon.


C'était lors d'une soirée chez des amis de mon chéri. Petite présentation: je m'appelle Robin, 21 ans, 1m75 pour 72 kg, épaules larges, quelques muscles, un peu de poil sur le torse et un joli pénis de 16 cm épais. Mon chéri s'appelle Julien, 24ans, 1m92 pour peut-être 100kg, imberbe, épaules larges et quelques formes que je trouve fort séduisantes (les crevettes ne me plaisent pas trop, on a toujours peur de les casser...) et complètement passif.

Heureux au lit et en amour, couple costaud comme l'acier.

Bref, nous étions à cette soirée, où je savais que se trouvait un hétéro qu'il avait autrefois détourné, appelons-le Jeremy. Ledit Jeremy était le genre relax, à tout essayer « pour voir ». On ne va pas parler de canon selon mes standards de beauté, mais il avait un certain charme, et j'admets que lorsqu'il s'agit de faire du sexe peu m'importe la tête pourvu qu'il soit gentil et agréable.

Les cheveux châtains clairs, mi-longs, rasés sur le côté et une petite barbe taillée, pourquoi pas ? J'avais espoir ! Et mon chéri bu jusqu'à être bien échaudé et draguer tous les hétéros de la fête.

Pour un petit frustré du plan à trois tel que moi, ça faisait plaisir à voir. Je le regardais de loin, étant peu doué pour les approches. Et le voilà qui arrive devant Jeremy... Ça papote, ça papote, et puis voilà Ju qui me fait un signe pour le rejoindre. Noooon, enfin ? me dis-je.

— Mon chéri, Jeremy m'a dit qu'il avait beaucoup apprécié la dernière fois avec moi, et qu'il réessayerait avec plaisir, me dit-il.

— Oh bah c'est vendu ! dis-je, trop content que mon chéri accède à mon fantasme.

J'en aurais presque tapé dans mes mains comme un gosse.

— Dans la chambre du haut, dans quelques minutes ? Me dit Julien.

Après avoir demandé s'il avait des capotes (la sécurité, toujours !!), nous décidâmes de nous retrouver dans cette chambre. Ça n'a pas traîné : Julien, échaudé par l'alcool et l'interdit, se mit à embrasser Jeremy, pendant que je caressais le dos de mon chéri. Ce n'était pas de grosses pelles baveuses, mais des petits bisous sensuels. Mon chéri tendit la main derrière lui et empoigna ma queue déjà raide à travers mon short, ce qui le fit redoubler d'attention auprès de Jeremy, qui lui caressait doucement ses formes. Ju, sans lâcher mon sexe, descendit sa main le long du torse imberbe de Jeremy et s'arrêta sur la bosse du pantalon, qui semblait prometteuse.

Après quelques minutes de masturbation à travers le tissu, il se mit à trifouiller la braguette de Jeremy pendant que j'enlevais carrément mon short. Jeremy avait un caleçon uni, bleu marine, tendu comme une toile de tente par une bite finalement plus que prometteuse.

Julien étant toujours habillé, je me chargeais de lui enlever son jeans le plus sensuellement possible. Le coquin avait mis le boxer moulant rouge qu'il sait que j'adore. Après avoir joué à mordiller doucement ses fesses, je lui baissais l'arrière du boxer et retournais voir ce qui se passait à l'avant : mon chéri avait sorti la queue de Jeremy et était en train de la sucer avec application. Ne voulant pas rester en reste, j'arrivais pour partager le membre qui, lorsque mon chéri le lâcha pour me laisser y goutter, m’apparut dans son intégralité : c'était une bien jolie bite, d'environ 18 cm et épaisse. Mais pas autant que la mienne, ce qui réconforta ma petite fierté au passage. Le goût était légèrement âcre ; mon chéri avait fait disparaître sans broncher les traces de pisse qui auraient pu rester.

Je suçais avec plaisir, faisant courir ma langue le long de sa hampe, et poussant sa bite au plus profond de ma bouche (je n'ai jamais pu réussir les gorges profondes) tout en jouant avec ma langue le long de son frein. Mon chéri, lui, était descendu au niveau de mon pénis et me suçait avec toute la vigueur dont je le savais capable, me montrant une fois de plus que lui arrivait très bien à faire des gorges profondes. L'hétéro curieux, qui semblait apprécier cette nouvelle expérience, en voulu plus. Mon chéri retourna alors sur sa bite, façon de me dire de le préparer. Après un rapide anulingus, je tentais un doigt à l'entrée de son anus, qui s'ouvrit sans problème et en accueillit rapidement un deuxième puis un troisième.

Mon chéri, toujours à son affaire, se contentait de gémir doucement, histoire de n'alerter personne dans la maison. Mon chéri prêt, je lui enfonçai doucement mon engin. Étant clean tout les deux, nous ne mettons plus de capotes depuis longtemps. Professionnel, il ne s'arrêta à aucun moment de sucer Jeremy, qui me regardait le pénétrer en levrette avec des yeux brillants. Une fois au fond, je commençai à baiser mon mec, qui cette fois interrompit sa fellation pour gémir dans le matelas. J'en profitais pour lui donner de grands coups de reins, ce qui le fait toujours hurler de plaisir, puis ralentis et laissa la place à Jeremy. Capote mise, il poussa doucement sur l'anus de mon homme, et voyant que le terrain était bien préparé, s'enfonça rapidement.

Mon chéri, qui n'était plus habitué à ce qu'on le fouille aussi profond (eh...), eu un petit cri de douleur qui fit arrêter Jeremy. Décidément, il était bien cet hétéro ! Puis, doucement, il se mit à faire des va-et-vient dans l'arrière-train de mon chéri, qui cette fois affichait clairement son plaisir. Ne voulant pas lui imposer de me re-sucer après être passé derrière lui, j'empoignais ma bite et m'éloignait un peu pour satisfaire mon plaisir voyeur. À présent, Jeremy pilonnait mon homme comme celui-ci l'aimait, c'est à dire comme un bourrin. Je voyais sur son visage qu'il se retenait très fort de hurler son plaisir. Au bout d'un moment, Jeremy fit retourner Ju pour le prendre de face, me faisant secrètement sourire car c'est sa position préférée, et continua son travail de mâle hétéro qui ne ménage pas le mec qu'il se tape.

À ce moment, Julien n'en pouvant plus se mit à hurler à chaque coup de rein, ce qui motiva encore plus Jeremy qui soufflait comme un bœuf, et qui se mit à râler en même temps. Sachant la fin proche je retournais auprès de mon chéri pour l'embrasser, ce qu'il fit cette fois à grand coup de langue gourmande.

Jeremy, dans un dernier coup de rein, juta dans la capote et resta planté dans mon chéri un moment, avant de sortir délicatement. Mon chéri me fixa alors et me dit amoureusement :

— À toi...

Pas la peine d'en dire plus ; je mis les jambes de mon chéri sur mes épaules et m'enfonça d'un coup, ce qui le fit gémir une fois de plus, et le baisait à fond, sauvagement, profitant de la présence de l'hétéro qui s'était allongé et nous regardait pour m'exciter encore plus. Après quelques minutes de coups de reins, je sentis monter la sauce ; j’accélérais alors, faisant claquer mes cuisses sur son cul rebondi, ce qui nous excitait d'autant plus, et juta au fond de son cul une bonne dose de sperme. Puis je me retirais doucement, et m'allongea également.

— Wow, dis-je, je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas faire ça plus souvent mon chéri...

— Ne gâche pas ce moment s'il te plait...

— Donc ça vous a plu ? dit Jeremy. À moi aussi ! Vous êtes vraiment un super couple. Un peu bizarre, mais super.

— Merci Jerem', lui dit Julien.

On discuta encore quelques minutes, le temps de récupérer, puis on descendit. La musique était à fond, et personne ne nous regarda en particulier, sinon un gay qui était invité aussi, que nous n'apprécions pas et qui nous le rendait bien, regardant Jeremy avec frustration.

Ma seule préoccupation étant à présent : est-ce que Ju serait prêt à le refaire un jour ? La question reste entière.

J'espère vous avoir excité et peut-être même fait juter avec cette histoire !

Ju et Robin ne sont bien sûr pas nos vrais noms, mais nous sommes un couple réel et nous nous aimons énormément. Nous ne nous autorisons pas à faire d'échange de photos avec d'autre personnes. En revanche, si vous avez un petit côté exhibo, rien ne nous empêche de regarder...

ungaycannais@hotmail.com

Bonne lecture !