Un weekend à Bale


Un weekend à Bale
Texte paru le 2003-12-11 par Luc2   
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 10 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 5773 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Luc2.


Étant en déplacement dans la ville de St Louis et ne sachant que faire le soir, je suis parti en chasse dans les toilettes de la ville.

Près d’une place, j’avais remarqué un va et vient d’hommes fréquents et les mêmes revenaient souvent. J’entre dans ces toilettes et plusieurs personnes étaient là se masturbant et s’observant du coin de l’œil. Ayant sorti ma queue, je fis de même et commençait à me branler, ma queue se mit en érection rapidement et le résultat ne se fit pas attendre: mon voisin me pris la queue et commença à me caresser. Celui à côté voyant que je n’étais pas farouche s’enhardit et baissa mon jeans; en moins de deux je fus à poil dans ce toilettes et une personne faisait le guet à la porte d’entrée.

Je fus sucé divinement et mon cul pénétrer par une multitude de doigts. Puis je fus sollicité pour sucer une belle queue bien raide. Je ne me fis pas prier! Plié en deux, j’avalais goulûment cette belle queue et tout naturellement je sens sur mon trou une queue impatiente d’entrer. D’une poussée, il fut au fond de moi. Ils m’ont baisé l’un après l’autre, j’avais les fesses remplies de sperme et la bouche aussi. À la fin de cette partie, un monsieur m’invita chez à Bale en me disant que je serais gâté. Si je veux?

N’ayant rien a faire je suivi ce monsieur dans sa maison.

Il avait une villa très jolie avec deux majordomes à son service. Ces deux quand ils m’ont vu se regardés avec un drôle d’air.

Nous entrâmes dans la villa, je fis la visite et il me dit d’aller faire ma toilette. Vu la séance des toilettes j’en avais besoin. J’avais à ma disposition peignoir et baignoire. Je me déshabille pour entrer dans mon bain, voila un des deux hommes qui entre et me demande si il peut m’aider à me laver. Je prends cela comme une invite et accepte volontiers. Aussitôt il se met nu, son sexe énorme tendu a l’extrême. De suite je le prends dans ma bouche et le suce ardemment. Il en profite pour me laver partout et bien sûr en insistant sur mes fesses. Moi je reçois son sperme dans ma bouche et sur le visage. Je finis ma toilette. Il me dit de me parfumer et me propose de me lubrifier le trou avec une pommade apaisante, cela va me servir pour après. Sur ce, le deuxième arrive se met nu aussi avec une queue aussi grosse que son frère et il me prend debout sans rien dire. Heureusement que son frère m’avait préparer.

Il me baissa à grands coups de queue, puis me retourna pour me décharger dans ma bouche. Je dus tout avaler et il avait de la réserve.

Nous partons rejoindre le maître des lieux, il me demande si ma toilettes s’est bien passée. Je lui dis que oui et je lui demandai ce qu’il attendait de moi. Il m’expliqua qu’il avait convié quelques amis et que je serais le clou du spectacle. Le soir venu, il me fit habiller avec un pantalon de mousseline fendu sur le devant et sur le derrière, me mit un collier autour du cou avec une laisse. Je devais servir les invités dans cette tenue.

Le repas terminé, un majordome vient prendre ma laisse pour m'emmener sur un grand lit au milieu de la pièce. Son frère vint le rejoindre et le spectacle commença d’abord par une série de suçage de leurs belles queues. Pendant que je suçais l’un, l'autre me godait le cul avec un gode de belle taille. Tout le monde regardait et s’approchait de nous. Les ayant sucés tous les deux, ils m’installèrent sur un trapèze qui avait la particularité de tenir le dos à plat, les fesses bien dégagées, les genoux très relevés. Ils se sont installés en face de moi et m’ont pénétré de leurs énormes queues chacun leur tour, les spectateurs se branlaient et je jouissais comme une folle. Après m’avoir déchargé dans les fesses, je dus parcourir le lit pour montrer aux invités mon cul très ouvert et ils en profitait pour me baiser avec leurs queues toutes prêtes ou se faire sucer.

Les deux ayant rechargés leurs accus revirent à la charge. Cette fois, le plus dur commençait: l’un se mit sur le dos, il m’obligea à m’empaler sur sa queue, tout le monde regardait puis il m’attira à lui et son frère vint pousser sa queue sur mon cul et entrer aussi. Il y arriva et m’ont baisé tous les deux. Ce fut l’orgie: les invités me déchargeaient dans la bouche et partout sur le corps, les deux frères m’inondaient de sperme les fesses. Je n’en pouvais plus tellement j’avais joui sans que l’on touche.

Le maître des lieux dit aux invités que je méritais une récompense. Il prit laisse et l’attacha au pied du lit puis il me demanda de m’agenouiller devant lui. Les fesses bien relevés, l’un des frères arriva avec un chien superbe en laisse. Le maître me dit: "Ta récompense tu verras: il va te lécher le cul à fond." J’eus un peu peur et je sentis la truffe du chien contre mon trou puis sa langue râpeuse me lécha partout. Je peux vous dire que c’est un vrai bonheur. Je suçais le maître en même temps. Puis le chien s’arrêta et mit ses pattes sur mes épaules et d’un coup, sa queue entra dans mon cul. Quel coup de rien! Je n’eus même pas le temps d’avoir mal tellement il limait et mon ampoule était ravie jusqu’au moment où il se mit à décharger. Je sentis une énorme boule me défoncer le cul et ses jets de sperme m’inonder le cul. Mon maître déchargea dans ma bouche et je jouissais sans arrêt.

Ce week-end fut pour un révélation et je savais que j’allais mettre à profit cet enseignement.

Celui qui a déjà essayé un chien m’écrive!