Balèze


Balèze
Texte paru le 2012-03-22 par Gilbert   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 33 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 8971 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Gilbert.


Manu est dans un bar où ça drague. Deux gogo danseurs se trémoussent torse nu en short et bottes de cuir sur le bar. Manu va aux chiottes pour pisser : l’urinoir fait face à un miroir, histoire qu’on puisse mater la queue des autres mecs. Un mec pisse à côté de lui, il a l’air turc, il a une grosse queue brune et circoncise. Il mate la queue de Manu, Manu mate sa queue, ils se regardent, le mec sort, Manu aussi. Il retourne voir les gogo danseurs. L’un des deux lui plaît plus que l’autre : il est noir, antillais sans doute, métis, belle gueule assez angélique, torse bien musclé, pectoraux développés.

Arrive un mec balèze, carré d’épaules mais élancé. Le mec se poste devant les danseurs et aussi devant Manu, le mec s’adosse à un pilier et mate les danseurs, il met les pouces dans les poches de son jean. Son t-shirt laisse deviner un torse musclé. Manu mate le mec en se tâtant la bite à travers les poches du pantalon. Le mec lance un regard vers Manu, puis regarde de nouveau les danseurs. Au bout d’une dizaine de minutes, le mec se met torse nu. Il vire son t-shirt d’un coup et révèle un torse athlétique avec des pectoraux développés et un ventre plat, il a les tétons qui pointent et le haut de la poitrine couvert de poils tondus assez ras. Manu continue de regarder le mec, le mec regarde les danseurs, le mec regarde Manu, Manu détourne le regard vers les danseurs.

Au bout d’un moment, Manu s’approche du mec :

— Tu préfères lequel ?

— Hein ?

— Je te demande lequel des danseurs tu préfères.

— Ah ? Euh, je sais pas, ils sont tous les deux bien.

— T’en as pas un que tu préfères ?

— Saurais pas dire : peut-être le mec noir : plus musclé. Pas assez défini pour moi, l’autre.

— Je te comprends…

— Toi, lequel tu préfères ?

— Le noir : il est plus musclé comme tu dis. En même temps, l’autre, il est plus baraqué, j’aime bien, et il est poilu.

— Ouais, t’as raison, poilu c’est vrai, c’est pas mal… T’es poilu, toi ?

— Assez…

— Fais voir.

— Regarde toi-même !

Le mec se rapproche de Manu et lui passe une main sous le t-shirt :

— Ouais, pas mal côté poils. Fais voir si t’es musclé.

— Pas mal aussi mais pas autant que toi.

— Fais voir, fous-toi torse nu.

Manu se met torse nu.

— Ouais, pas mal, tu fais beaucoup d’exercice ?

— Pas énorme, je m’entretiens. Toi, c’est tous les jours ?

— Ouais, tous les jours, pour les pectoraux surtout.

— Ça marche bien on dirait.

— Merci.

— Tu te tonds les poils souvent ?

— Une fois par semaine en gros.

— C’est dommage.

— De quoi ?

— Que tu te tondes les poils… c’est plus sexe de les laisser pousser, non ?

— Non, j’aime bien quand ils sont un peu ras, ça gratte, c’est excitant, je les sens sous le t-shirt, ça m’excite, et j’aime bien l’effet brosse quand je passe la main si je suis torse nu. Y a plein de mecs qui aiment. T’as quel âge ?

— Combien tu dirais ?

— Quarante.

— Pas mal : quarante-trois.

Le mec se passe une main sur le torse, Manu lui passe une main dans le bas du dos. Le mec a un sourire en coin.

— D’habitude j’aime pas trop les vieux.

— T’as quoi ? Trente ans ?

— Pas tout à fait. J’aime mieux les mecs jeunes.

— Tu veux que je me casse ?

— Non, c’est bon.

Manu continue à lui caresser le bas du dos et lui tâte la bite à travers le jean. Le mec continue à se caresser machinalement le torse. Manu lui pince un téton, puis les deux. Le mec sourit vaguement, Manu lui passe carrément la main sur le torse, soupèse ses pectoraux bien bombés, bien fermes, puis revient aux tétons qu’il flatte du bout des pouces.

Manu sent une main se poser sur son torse : c’est le Turc des chiottes qui s’est approché et qui commence à le caresser par derrière. Pendant que le Turc lui pelote le torse, Manu passe une main sous les aisselles du mec balèze. Le mec balèze fait mine de vouloir faire partir le Turc mais Manu lui saisit la main : « Laisse, j’aime bien. » Le mec balèze tend la main vers le jean de Manu et lui palpe la queue, puis lui passe une main sous la ceinture du jean, descend les doigts dans la raie du cul, de l’autre il défait les boutons du jean, atteint le trou du cul et le masse.

Le Turc est maintenant sur le côté, il caresse le torse de Manu et celui du mec balèze. « Fous-toi torse nu, » lui lance Manu, le Turc se fait pas prier, se met torse poil, poitrail assez basané, sérieusement velu, luisant de sueur, exhalant une bonne odeur de mec. Manu lui renifle les aisselles, le mec balèze lui passe une main sur le torse : « Pas mal, » lance-t-il en lui tâtant les muscles et les poils. Manu défait la braguette du mec balèze, plonge la main dans son calebute et en sort une queue encore demi-molle qui lui dégouline dans le creux de la main. Manu lèche le jus du mec balèze puis lui passe la main sur la joue, dans les cheveux, le long du dos, sur les fesses. Le Turc commence à lui rouler une pelle humide et fougueuse.

Manu paluche tour à tour le mec balèze et le Turc, des mains lui pognent la tige et le torse, le cul, le cou. Les trois mecs se sont agglutinés, la chaleur se concentre, les odeurs aussi. Le mec balèze embrasse Manu, le Turc lèche les tétons du mec balèze, Manu tâte la queue massive du Turc ; Manu caresse le torse du Turc, le mec balèze lui sort la queue du jean et commence à la branler, le Turc soupèse et branle le pieu du mec balèze ; le Turc met la main dans le jean de Manu et lui fout un doigt dans le trou du cul, Manu branle la queue ruisselante du mec balèze en lui caressant les poils des aisselles, le mec balèze passe les doigts dans la fourrure qui couvre le torse de Manu ; le mec balèze renifle et lèche l’aisselle du Turc, le Turc caresse les tétons de Manu, Manu passe la main sur les fesses du mec balèze ; le Turc embrasse le mec balèze en branlant le pieu de Manu, le mec balèze se branle en pelotant le cul de Manu, Manu leur caresse le dos, le torse et les tétons à tous les deux.

Manu se baisse devant les deux queues et commence à bouffer l’une, puis l’autre, la queue massive et circoncise du Turc, celle plus longue du mec balèze qui lui fait couler du jus dans la gorge. Le mec balèze et le Turc continuent à s’embrasser et se caressent mutuellement le torse pendant que Manu les suce. Le mec balèze saisit Manu par les cheveux et lui tend sa bite à sucer en même temps que celle du Turc. Manu enfourne comme il peut les deux queues, quand l’une sort elle lui tape contre la joue et étale de la salive et du jus. Pendant ce temps il se caresse les tétons d’une main et se doigte le cul de l’autre.

Manu se relève, le mec balèze lui dit « espèce de cochon » et l’embrasse, le Turc lui caresse le torse en se branlant. Manu leur empoigne la queue et les branle. Le Turc se met à genoux et avale la queue du mec balèze, Manu lui fait taper la queue contre la joue en embrassant le mec balèze et en en lui caressant le torse. Le mec balèze commence à lui branler le manche en lui foutant un doigt dans le cul. À ce moment-là, le Turc commence à lui bouffer la queue, Manu paluche le torse du mec balèze en lui roulant une grosse pelle, le mec balèze continue à lui fourrer le cul avec un doigt, puis deux, puis trois. Les odeurs des trois mecs se mélangent, le mec balèze se branle en fourrant le cul de Manu avec la main, le Turc continue à le sucer, Manu plonge la main et lui tâte la fourrure, puis revient au torse vigoureux du mec balèze. Le mec balèze lui jouit sur le ventre, le Turc se prend le sperme du mec balèze sur la gueule et pompe Manu de plus belle, puis il geint en se giclant dans la main, le mec balèze caresse le torse de Manu d’une main couverte de sperme, ses doigts lui glissent sur les tétons, Manu lèche les tétons du mec balèze qui continue à lui sonder le cul et à lui caresser le torse, le Turc continue à le sucer, Manu lui lâche tout son foutre dans la gorge.


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!