Comment j'ai été débauché à 18 ans (02)


Comment j'ai été débauché à 18 ans (02)
Texte paru le 2022-03-21 par Apprenti-Matty   Drapeau-be.svg
Publié par l'auteur sur l'archive wiki de Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 12 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 3320 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Apprenti-Matty.


Nous voilà donc chez Christian. C'est fait, je suis rentré chez lui…

Son appartement est vraiment très grand, très joli. Christian a du goût et ça se voit directement !

- Tu as un très bel appartement ! lui dis-je.

- Merci beaucoup, content qu'il te plaise. Tu fais comme chez toi !

- Merci !

Christian enlève sa veste et je fais de même. À peine débarrassé, Christian s'approche de moi, m'enlace et m'embrasse à nouveau. Je le sens très excité et je crois même sentir quelque chose du côté de son pantalon. Ce qui m'inquiète et en même temps me plait ! C'est apparemment moi qui lui fais cet effet … Après un très long roulage de pelle, il m'invite à s'assoir dans le divan.

- Tu te sens comment ? Me dit-il.

- Je ne sais pas, c'est un peu bizarre.

- Que trouves-tu bizarre ?

- Ben d'embrasser un homme. Je ne pensais jamais faire ça… Je ne suis pas homo !

- Mais est-ce que tu aimes ?

- Oui…

- Donc tu n'es peut-être pas aussi hétéro que tu le penses ! Laisse-moi vérifier ça…

Et là, il met sa main sur la bosse de mon jeans.

- Ben très cher, vu comme tu bandes, je pense, en effet, que tu es plus homo que ce que tu ne crois… Certaines choses ne trompent pas !

- …

- Je vois bien que tu aimes ce qu'on fait ! Écoute, ne t'inquiète pas, ça reste entre nous, personne ne sera au courant. Laisse-toi faire, tu ne le regretteras pas, il faut faire des expériences à ton âge !

Je ne dis rien et je pense qu'il prend ça comme un accord… Sa main est toujours sur ma queue par dessus mon jeans. Il la retire et il commence à remonter mon t-shirt, de plus en plus haut pour me l'enlever totalement. Christian commence à me caresser le torse en insistant beaucoup sur les tétons, c'est plutôt agréable. Sa main passe ensuite sur mon ventre et descend de plus en plus bas… Sa deuxième main se joint à la première et Christian me déboutonne mon jeans et ouvre totalement ma braguette. Sa main se dirige vers mon boxer, il me caresse ma queue toute dure par dessus… c'est vraiment trop bon, je suis totalement à lui, je n'ai pas l'intention de l'arrêter, je ne saurais plus.

Il descend mon jeans et me l'enlève totalement. Il ne me reste plus que mon boxer qu'il s'empresse de faire tomber aussi. Je suis complètement nu, la queue en érection, à côté d'un inconnu qui pourrait être mon père… Celui-ci attrape ma queue et commence des va-et-vient d'abord très lent puis de plus en plus rapide. Je ne me sens plus, j'apprécie vraiment ce qu'il me fait.

- Oh oui tu aimes ça mon poussin… tu te tords de plaisir comme une jeune fille en chaleur !

Mon poussin, jeune fille en chaleur… ces mots me sont destinés et bizarrement m'excitent encore plus… Je continue à me tordre de plaisir, c'est tellement bon tout ce qu'il est en train de me faire !

- Allez, faisons une petite pause ! Sinon, tu veux exploser trop vite ma chérie ! Tu aimes ce que je te fais ?

- Oui beaucoup, mais ça me gêne vraiment, je pense qu'on va en rester là… Je m'amuse bien, mais je ne veux pas aller plus loin !

- T'es sûr ? Parce que, d'après ce que je vois, tu apprécies vraiment, tu risques de passer à côté de quelque chose ! On va boire un petit verre et puis on verra si tu as toujours envie de partir !

Christian se lève et va nous chercher à boire… il revient 2 min plus tard avec un verre de Rhum coca !

- Tu ne t'es pas rhabillé ?

- Heu non pas encore…

- T'as peut-être pas envie de partir en fin de compte ?

- …

Je me tais et bois le verre. Christian vient se coller à moi et prend à nouveau ma queue en main et recommence à m'astiquer. Je le laisse faire, je prends du plaisir et je lâche même un petit gémissement. Je suis pris au piège, Christian fait en sorte que je n'ai pas envie de partir et ça marche plutôt bien.

- Tu déjà vu la queue en érection d'un autre homme que toi ?

- Non jamais.

- Ça te dirait de voir la mienne ?

- Je ne sais pas trop.

- Donne-moi ta main !

Christian arrête de me branler, me prend la main et la met directement sur sa queue par dessus son jeans. Je sens une grosse bosse toute dure, ça a l'air énorme ce qu'il y a en dessous. Je retire ma main aussitôt, je crois que j'ai été saisis par cette impressionnante masse.

- Qu'est-ce que tu fais ? Remets ta main sur ma queue ! Je t'ai fait plaisir, maintenant, c'est à toi de t'occuper un peu de moi. Caresse ma queue par dessus mon pantalon puis je veux que tu la libères.

Je sens Christian tout d'un coup beaucoup plus autoritaire. Je me sens obligé d'accepter. Je place ma main à nouveau sur son entre-jambe et commence à la caresser. Après quelques secondes passées à la caresser, j'entreprends donc de lui déboutonner son jeans comme il me l'a demandé… Je commence à voir apparaître son boxer. Christian se lève légèrement pour que je puisse descendre son pantalon plus bas. Je continue à le caresser par dessus son boxer, je sens mieux la forme de sa queue.

- Enlève mon boxer et branle-moi, ma chérie !

Je m'exécute et enlève son boxer. Sa bite est énorme, je n'ai jamais vu ça ! La mienne est vraiment ridicule comparé à celle-là !! Je la prends en main, j'arrive à peine à en faire le tour et je commence des va-et-vient. Je n'en reviens pas d'être en train de masturber un autre homme, mais c'est plutôt agréable de toucher cette queue.

- On dirait que tu as fait ça toute ta vie ma puce ! Continue, c'est trop bon !

Je m'applique à l'astiquer du mieux que je peux et j'ai l'impression de faire du bon travail, Christian est très excité et pousse des petits gémissements.

- Allez, tu vas essayer de la mettre en bouche maintenant !

- Non non, je ne fais pas ça.

- Oh que si tu vas le faire et ne t'inquiète pas, je vais te guider.

- Non vraiment, je vais y aller, j'ai cours demain matin et il est déjà super tard.

- Tu peux dormir ici si tu me suces et je te réveillerai pour aller à ton cours ! On va bientôt se coucher, mais d'abord taille-moi une pipe.

J'ai bu pas mal de verres et franchement, l'idée de dormir chez lui me plait bien, je n'ai plus trop le courage de rentrer à pied cette nuit. Mais le sucer, je ne suis pas sûr que j'en ai envie. Je m'amuse bien, mais c'est un peu trop pour moi… Mais d'un autre côté, si ça me permet de dormir ici, pourquoi pas quand même essayer !

- Donc si je te suce, je pourrai alors dormir ici ?

- Oui, bien sûr !

- Bon ok alors ! Je crois que l'alcool m'a transformé en fille facile hi hi !

- Tu vois, tu te considères déjà presque comme une fille… Je crois vraiment qu'on va bien s'entendre nous 2 ! Tu as un bel avenir !

Je ne sais pas trop ce qu'il voulait dire par là. Enfin, peu importe, je sens Christian monter encore un peu plus en excitation.

- Je veux d'abord que tu me lèches les couilles, puis que tu remontes avec ta langue le long de ma queue, puis tu l'enfournes. Va-y doucement.

En même temps qu'il me parle, il me prend par la nuque et me dirige vers son gros paquet. J'arrive à hauteur de ses couilles, c'est parti. Je sors ma langue et je commence à lui lécher les boules l'une après l'autre… Il a l'air de beaucoup apprécier. Je continue encore un peu puis je remonte avec ma langue le long de sa queue. J'arrive à son gland et j'entreprends de le lécher. Christian ne dit rien, mais j'entends sa respiration s'accélérer, il a l'air aux anges ! A priori, je me débrouille bien. Mais je sens subitement ses mains appuyer sur ma nuque.

- Ouvre grand ta bouche et suce-moi petite salope ! T'es vraiment douée, ma chérie !

Je m'exécute immédiatement, ouvre la bouche en grand et je descends sur son énorme membre ! Je l'enfourne légèrement et puis je remonte et ainsi de suite. Je suis en train de sucer un homme, incroyable. Et en plus, je prends du plaisir à le faire, encore plus incroyable ! Je sens que Christian a envie que je la mette plus profond. Il appuie sur ma tête et je descends plus bas cette fois-ci. Je la sens buter au fond de ma gorge. Il me laisse remonter pour respirer et puis, je descends à nouveau le plus que je peux.

- Putain, t'es vraiment fait pour ça ! Tu suces comme une déesse. Tu as des talents qu'on va exploiter.

Je ne relève pas et je continue de m'appliquer, je monte et descend avec ma bouche sur sa queue, je le suce en gorge profonde, comme une fille.

- Attends Stop ! Me dit Christian. Viens te mettre à genou devant moi et continue à me sucer !

Je change de place et me retrouve entre ses jambes avec cette énorme queue juste en face de moi. Je recommence aussitôt à le sucer. Je le suce maintenant depuis de longues minutes et je sens qu'il se passe quelque chose. Christian gémit de plus en plus.

- Recule un peu et reste à genoux !

Je m'exécute et Christian lui se lève, vient se positionner devant moi et me fourre à nouveau sa queue en bouche. Sauf que maintenant, c'est lui que fait des va-et-vient dans ma bouche et ce, de plus en plus vite. Il pousse de petits cris, se retire et m'éjacule dans la bouche et autour. J'ai du sperme partout, dedans et dehors ! Je suis souillé, j'en ai partout et je le sens coulé.

- Avale ce que tu as dans la bouche!! Me Dit-il.

Je le fais et avale ce liquide tout chaud ! Je me sens bien et mal à la fois !

- Relève-toi ma petite cochonne ! Tu viens de me confirmer que tu es un petit pédé qui a beaucoup d'avenir. Je vais bien m'occuper de toi, on en a pas fini nous deux…

Il se place derrière moi, attrape ma queue et me branle!! Je crache rapidement sur le sol de son salon. Je suis fatigué et là, d'un coup, je me sens honteux.

- Mattéo, tu peux aller prendre une petite douche puis au dodo !

Il m'indique la salle de bain, je me douche vite fait et le rejoins.

- Voilà tu peux dormir ici, reste nu ! Je vais prendre ma douche et te rejoins…

Je me suis endormi à poil dans son grand lit avant qu'il ne revienne… A suivre!!