Abécédaire érotique

Drapeau-qc.svg Zipper

Zipper2-4.jpg

Volume 2 — Numéro 4

Texte d'archive:


Archivé de: Zipper – Volume 2 – Numéro 4
Date de parution originale: Septembre-Octobre 1995

Date de publication/archivage: 2012-04-11

Auteur: JacquesLamoureux
Titre: Abécédaire érotique
Rubrique:

Note: Ce texte a été reproduit sur l'archive avec l'autorisation de Zipper (2000 - Contact: jeandenis@microtec.net)

Ce texte a été lu 5077 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)


Ah! oui, je me souviens du grand Paul, mon petit voisin d’enfance et avec qui j’ai joué à «Qui est-ce qui pisse le plus loin?»...

Bien oui, je me souviens aussi de Robert que je trouvais si beau dans son accoutrement de scout... Et avec qui j’ai joué «au docteur et au docteur»...

Ça aussi je m’en souviens, Daniel et son petit copain Roger qui me demandaient toujours de lui montrer ma bizoune... Une fois même, Daniel l’avait mise dans sa bouche au grand désespoir de Roger... Ils ont vite aimé ça...

De Jacques aussi et des petites vues du samedi...

Et puis, il y a eu Koko, mon premier sodomiseur, avec sa moto...

François avait du charme, tellement de charmes qu’il finit par vendre ceux qu’il avait dans ses culottes...

Gaston avec qui j’aurais tant voulu coucher... Une fois, il m’avait montré sa queue; mon désir n’a cessé d’augmenter depuis ce soir de janvier...

Hélas! J’ai dû en refuser quelques-uns moi-aussi.

Ironiquement parfois...Parfois, innocemment...

Je m’en souviens comme si c’était hier; mes premiers joints avec le trop beau Pierre avec qui je n’ai pas couché assez souvent...

Kosse-ça donne, sinon d’émouvants souvenirs?...

Louis et Michel ou

Michel et Louis, un beau duo pour un super trio...

Normand... Une queue comme celle-là, ça ne se fait plus...

Oh!... Mais toi, lecteur, tendre vicieux, mon frère, t’en souviens-t-il de tes amours adolescentes, tes premières bizounneries, tes premières passions interdites et tes peines d’amour ou de sexe...

Paul, Pierre et Patrick...

Que te reste-t-il de tes plus beaux moments, de tes plus beaux amants...

Rappelle-toi, lecteur, du plus excitant de tes amants...

Souviens-toi... sauf si tu n’en as eu qu’un, évidemment; le verbe aimer ne se conjugue qu’au présent...

Tu as peut-être fait le meilleur choix...

Un homme à vertus en vaut deux... peut-être trois...

Voilà peut-être un remords ou un enchantement, un désir assouvi ou une passion à venir; une vie à vivre avec son sexe à soi... Et parfois avec celui d’un autre...

Wow!!!

Xénophon avait sans doute raison de préférer les garçons, et Socrate, et Michel-Ange, et combien de papes, de rois, de princes, reines d’un jour ou star de soir? D’autres frissons, nobles, gueux, riches et pauvres, heureux comme malheureux, beaux et laids...

Y a-t-il d’autres raisons de bander, d’autres garçons pour bander, une main comme une caresse; une douceur dans certains gestes; une chaleur en caressant les fesses; une tendresse qui te fasse porter ton phallus comme un enfant de choeur porte un Saint-Sacrement!!!

Zut!


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!