De A à Z: (G)uillaume


De A à Z: (G)uillaume
Texte paru le 2010-09-01 par Patrice   Drapeau-qc.svg
Ce texte est publié en exclusivité sur l'archive Gai-Éros.



Cet auteur vous présente 212 texte(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 4726 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© 2010 — Tous droits réservés par Patrice.


Copyright: © 1992 Gaynet Canada
Copyright: © 2010 Patrice
La série "De A à Z" fut la première série d'histoires érotiques à être publiée sur le babillard électronique de Gaynet Canada il y a plus de 18 ans déjà, bien avant que Gai-Éros ne voit le jour en 1998. Nous avons pu les récupérer sur de vieilles disquettes souples retrouvées dans nos boîtes d'archives. À l'époque, Patrice écrivait sous le pseudonyme "Marty B". Patrice a bien voulu revamper les textes et nous les présenter sur internet.
Template-Books.pngSérie : De A à Z

— Tu sais bien que je craque pour tes beaux yeux!

Encore une fois! Qu'essaye-t-il de faire? Me provoquer? Depuis le début de l'année, à chaque fois qu'il en a l'occasion, il vient vers moi dans le couloir de l'école et me lance des phrases de la sorte. Je pense qu'il m'a spotté et bien que je m'efforce de l'ignorer, il est vrai que j'en pince pour lui ! J'ai donc deux options: 1. continuer de l'ignorer et 2. jouer le jeu et risquer de me faire dévoiler à toute l'école. Il n'est pas question que cette seconde option n'arrive, je ne suis vraiment pas prêt à cela. Je continue mon chemin comme si de rien n'était...

Les cours étant terminés, je retourne donc chez moi tranquillement, comme à tous les après-midis. J'arrive chez moi et je me rends directement au sous-sol. Je jette mon sac à dos par terre et je m'élance sur le sofa pour regarder un peu la télé avant que ma mère revienne du travail. C'est mon moment de paix dans la journée et j'apprécie toujours cette détente avant d'aller souper.

Alors que je zappe, cherchant quelque chose d'intéressant à regarder, j'entends un gros splouch dans la piscine. Ni d'une, ni de deux, je me relève et j'accoure vers la fenêtre pour voir ce qui se passe dans la cour. J'aurais dû m'en douter, c'était Guillaume! Il m'avait suivi et là, il s'amusait dans notre piscine. J'allais quitter mon poste d'observation pour me rendre derrière la maison quand je le vis tout à coup sortir de l'eau complètement à poil ! "Il est complètement cinglé !" que je me dis intérieurement. Malgré tout, je ne peux m'empêcher de reluquer son corps svelte à la musculature faible mais finement dessinée. Alors que je suis encore ébahi par la petitesse de son tour de taille par rapport à la largeur de ses épaules, ce que je vois pendre entre ses deux jambes me coupe le souffle! Un long pénis au repos, reposant lourdement sur ses couilles bien pendantes, et d'une longueur à donner un complexe à un étalon!

— Hey ! Tant pis pour toi, mais tu manques tout un show ! cria Guillaume avant de s'élancer dans l'eau dans un plongeon parfait.

Un show, un show... Il commence à me taper royalement sur les nerfs! Outré, je m'élance vers la sortie, bien intentionné à lui balancer mon poing à la figure et à l'expulser de chez nous. À peine ai-je franchi le seuil de la porte-patio qu'il stoppe net sa nage et entreprend de sortir de l'eau.

— Tu en as mis du temps dis donc ! J'pensais que tu viendrais jamais te rincer l'œil !

En colère comme jamais, je m'élance vers lui. Je vois rouge! Il s'en est aperçu car dès que je suis assez proche, il me bloque de ses bras et me fait perdre l'équilibre vers la piscine. Je tombe dans l'eau, éclaboussant Guillaume dans ma chute. Je n'ai même pas le temps de reprendre pieds dans la piscine que Guillaume saute sur moi. Sur le coup, je crois qu'il va tenter de me frapper mais non, ses bras font le tour de mon torse, se contentant de m'immobiliser.

— Criss que t'es twit ! T'es taré ou quoi ?

Sous le choc de son étreinte qui m'empêche de bouger et également de sa question, je n'ai aucun temps de parer à ce qui s'ensuit ! Ses lèvres charnues prennent possession de ma bouche et sa langue s'impose dans ma bouche en tournoyant autour de la mienne. J'adore ce baiser masculin, mon tout premier, mais je n'ai que quelques secondes pour en profiter. Je n'ai d'autre choix que de le repousser fermement. Mon secret devait demeurer un secret !

— C'est quoi ton problème ? Je ne te plais pas, c'est ça ? Dis-le, moi j'en peux plus de te lancer la perche et d'être ignoré par toi. J'ai eu un coup de foudre pour toi... Tant pis si tu me stooles à l'école au complet mais assez c'est assez... J'ai fini de me faire mal en espérant un geste de ta part.

Je suis scié par sa déclaration! Moi qui croyait qu'il me niaisait depuis le début de l'année scolaire, au contraire, il me draguait et ce, presque ouvertement... Je me jette sur lui, bien décidé à profiter pleinement d'un nouveau baiser. Ses bras m'entourent avec puissance et nos bouches unies se débattent avec la furie propre à notre fougue adolescente.

Le temps de le dire, il m'arrache littéralement mes vêtements détrempés et ses mains partent à la découverte de mon corps, palpant au passage mes pectoraux, mes abdos, mes fesses et me soulevant à bout de bras, il m'assied sur le rebord de la piscine et sa bouche se rue sur ma queue raide. Il ne faut que très peu de ses aller-retours sur mon membre pour goûter à ma liqueur qui gicle avec force dans le fond de sa gorge.

Je reprends mon souffle quelques secondes pour pouvoir déguster ma première bite et c'est alors que j'entends une voiture dans l'allée.

— Merde ! Ma mère !!!

Pendant que je me relève sous la panique, Guillaume sort hors de l'eau, et empoignant ses vêtements au passage, me donne un petit baiser sur la bouche et s'éloigne rapidement en me disant:

— Demain, même heure, même poste !

Cette phrase a pour effet de me faire rebander sur-le-champs, malgré l'effroi causé par ma mère qui va arriver d'une seconde à l'autre. Une chance que la fenêtre de ma chambre au sous-sol soit ouverte...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!