De A à Z: (T)oby


De A à Z: (T)oby
Texte paru le 2014-09-15 par Patrice   Drapeau-qc.svg
Ce texte est publié en exclusivité sur l'archive Gai-Éros.

MM.jpg

Cet auteur vous présente 212 texte(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 2899 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© 2014 — Tous droits réservés par Patrice.


Copyright: © 1992 Gaynet Canada
Copyright: © 2014 Patrice
La série "De A à Z" fut la première série d'histoires érotiques à être publiée sur le babillard électronique de Gaynet Canada il y a plus de 18 ans déjà, bien avant que Gai-Éros ne voit le jour en 1998. Nous avons pu les récupérer sur de vieilles disquettes souples retrouvées dans nos boîtes d'archives. À l'époque, Patrice écrivait sous le pseudonyme "Marty B". Patrice a bien voulu revamper les textes et nous les présenter sur internet.
Template-Books.pngSérie : De A à Z

Toby sort de la salle de bain. Il est complètement nu, comme d'habitude, sa serviette sur l'épaule. Il marche nonchalamment vers la cuisine et rendu au frigo, il ouvre la porte, prend la pinte de lait et s'en enfile une rasade à même la bouche. Moi qui suis à la table de cuisine, je le vois faire et je ricane:

— Si ta mère te voyait faire!

— Oh, Jean! Désolé, je croyais que tu étais parti avec elle... répond-il en souriant, les pommettes de ses joues rosissantes.

Il remet la pinte de lait au frigo, s'approche de moi et curieux, se penche sur les plans que j'ai en mains.

— C'est quoi ça? fait-il.

— C'est un plan d'aménagement pour la piscine... Ta mère et moi avons décidé de finalement se payer un peu de luxe... À moins que tu sois contre? lançé-je, sachant très bien qu'il allait adorer l'idée.

— Wah, cool! Ça va être ben plus commode quand il fait chaud comme aujourd'hui!

— En plein ça! Juste avec l'argent qu'on va économiser sur l'eau chaude que tu ne consommeras plus, on va pouvoir faire les paiements mensuels... ajouté-je pour l'agacer.

— Gna gna! dit-il, en faisant une moue moqueuse.

— Ça va même te donner une excuse de plus pour être dehors, aussi habillé que tu l'es en ce moment! rajouté-je.

— Ah, que veux-tu, la peau c'est fait pour respirer, pas pour être caché sous une tonne de vêtements! C'est déjà assez chiant de devoir s'habiller en société sans devoir le faire en plus à la maison!

— Je sais, je sais... Ta mère m'a déjà tout dit ça quand elle est emmenagée ici avec toi et que vous avez délaissé votre maison sur le camp naturiste...

— Ouais! Le monde là-bas s'en moquait des conventions de la société... On vivait au naturel... Tu devrais le faire toi aussi, te décoincer un peu!

— Bof, moi tu sais, je suis une cause perdue... J'ai été élevé qu'il fallait porter un pyjama pour dormir... Savais-tu que la première fois que j'ai dormi en bobettes, j'avais presque 19 ans?

— Archaïque! Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours dormi à poil... On dort bien mieux!

— J'avoue...

— Enwaille, enlève tes vêtements! Sors de ton cocon un peu...

— Es-tu malade! Je ne sais pas comment tu fais pour te promener comme ça, moi je banderais tout le temps...

— Voyons! C'est l'excitation de l'interdit qui te fait bander de temps en temps au début... Quand ça devient naturel, comme ta seconde nature,