Embrasse-moi, idiot!

Drapeau-fr.svg Nouveau HH

NHH20.jpg


Numéro 20

Texte d'archive:


Archivé de: Nouveau HH – Numéro 20
Date de parution originale: Juillet 2000

Date de publication/archivage: 2017-08-23

Auteur: Jordan
Titre: Embrasse-moi, idiot!
Rubrique: Chaud devant

Note: Le magazine Le Nouveau HH ayant disparu, nous vous présentons alors sur l'archive des textes y ayant paru au fil des ans, à titre d'archive, le but premier de l'archive étant que la littérature homo-érotique se préserve au fil du temps. Si vous êtes l'auteur de ce texte, ou si vous détenez des droits légaux sur ce texte, veuillez communiquer avec nous sans délais.

Ce texte a été lu 3243 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)


Chers lecteurs, je vous écris cette lettre-annonce en espérant pouvoir la lire un jour dans mon magazine. Je vis dans un foyer de jeunes travailleurs masculins en Seine-Maritime (76). Au foyer, il y a quelques étrangers qui ne parlent pas bien le français, mais avec qui on arrive à peu près à communiquer par gestes.

Il y a quelque temps de cela, en mars, je me suis retrouvé seul avec un jeune mec de vingt-trois ans dans la salle de télé. On se connaît un peu, mais sans plus, à un moment je me suis levé, il m’a saisi la taille par derrière et a essayé de me caresser, je l’ai repoussé gentiment... Un peu plus tard, je suis passé le voir dans sa chambre, et là, il m’a saisi par-derrière et a touché ma braguette... Comme l’environnement était plus intime, je me suis laissé faire, je savais qu’il en mourait d’envie... Mais j’ai été un peu surpris quand je me suis retourné vers lui et qu’il a refusé ma bouche... Moi, cela me dérange, car j’adore embrasser.

Et puis, lorsque je l’ai sucé, une autre surprise peu agréable m’attendait... À peine avais-je commencé à le sucer en me branlant que j’ai senti qu’il venait et, d’un coup, il a éjaculé, me laissant seul en pleine excitation, frustré et furieux. Je n’avais plus qu’à rentrer dans ma chambre et à me branler en pensant à tout ce que j’aurais pu faire avec ce garçon. Du coup, pour me venger, je l’ai pris en rêve par le trou du cul dans toutes les positions possibles, je l’ai embrassé, il m’a roulé des pelles et j’ai joui dans sa bouche...

Embrasse-moi, idiot!.png
Mais tout cela est vraiment trop frustrant, c’est pourquoi je vous écris pour vous dire ce que je cherche : un homme, d’origine étrangère parlant couramment le français, entre vingt et trente ans, bien monté, pas trop gras et pas éjaculateur précoce, s’il vous plaît, et qui aime se faire prendre par le trou du cul. Il faudrait aussi qu’il aime bien embrasser. Je cherche un vrai complice, discret, pas fofolle et pas gros crade non plus.

Je m’appelle Chris, dit Jordan, je mesure 1m70 pour 60 kilos, yeux verts, impulsif mais très doux, j’aime les gens poilus là où il faut, et les beaux corps. Si vous êtes comme ça, j’attends votre lettre. Réponse garantie à 100% si photo, peu importe qui vous êtes et d’où vous venez du moment que vous n’êtes pas barbu...

Je vous envoie ma photo pour que vous voyiez un peu à quoi je ressemble.

Jordan, Rouen.