Frankie Muniz et Justin Berfield


Frankie Muniz et Justin Berfield
Texte paru le 2002-06-25 par Quentin   
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 2 texte(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 8962 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© 2002 — Tous droits réservés par Quentin.


— Coupé, c'était parfais les gars.

Justin et Frankie sourièrent, c'était très rare que le metteur en scène de leur série "Malcolm In The Middle" soit autant satisfait. Mais, parfois, à force de peine et de longues heures de travail, les deux adolescents parvenaient à lui arracher quelques compliments.

— Bon, ajouta-t-il, j'en ai fini avec vous deux pour le moment. J'vous rappelerai tout à l'heure, restez dans vos loges, pas comme la dernière fois!

Justin et Frankie sourirent. La "dernière fois", ils étaient sortis et avaient essayé d'entrer dans le cinéma porno à côté de leur studio. Malheureusement pour eux, la loi étant très stricte aux États-Unis, ils n'étaient pas parvenus à entrer. Ils se dirigèrent donc vers leurs loges respectives quand Justin, s'assurant que personne ne les écoutait, murmura à Frankie:

— Si tu viens dans ma loge, j'ai une petite surprise!

Frankie, habitué aux blagues incessantes de Justin, demanda l'air méfiant:

— Quel genre de surprise?

— Le genre de surprise que tous les ados aiment...

Comme tous les ados de son âge, Frankie était obnubilé par le sexe, c'est ainsi qu'il demanda:

— Un porno?

— Pas si fort, on pourrait t'entendre.

— Mais, c'est ça?

— Ouaip, tu veux venir alors?

— Évidemment!

Les deux garçons se précipitèrent alors dans la loge de Justin. Frankie s'assit sur le divan en face de la télé tandis que Justin alla chercher la cassette planquée dans sa valise.

— Où est-ce que tu l'as eue?

— Un pote qui l'a volée à son grand frère.

Sans un mot de plus, Justin pressa le bouton play et s'assit à côté de Frankie. Durant toute la durée du film, les deux garçons n'osèrent dire un mot et regardèrent avidement la vidéo. S'ils avaient pu arrêter de cligner des yeux, ils l'auraient faits pour ne pas perdre une goutte du spectacle. À la fin de la cassette Justin, taquin, lança à Frankie:

— Je vois que ça t'a plu, lui dit-il en pointant son doigt en direction de la bosse qui était très visible au niveau de son entrejambe.

— Toi non plus, répondit Frankie.

— Heu... justement, dit Justin hésitant, je me demandais si heu... t'aurais accepter de te... soulager avec moi...

— Quoi? Tu veux dire se branler ensemble?

— Oui... mais juste le faire ensemble, pas se toucher...

Frankie baissa le regard à terre, il semblait plongé dans une profonde réfelxion. Finalement, il lâcha une réponse:

— Je veux bien essayer mais il faut que tu me promettes de jamais rien dire à personne!

— Pour qui tu me prends, j'aurais l'air de quoi si je le disais hein?

— Ok, bon alors, comment on le fait?

— Ben on repasse le film et on le fait sur le divan.

— Ok!

Justin, après avoir rembobiné la cassette, appuya sur le bouton play et s'assit à côté de Frankie. Il dit alors:

— On y va?

Frankie aquiesça. Les deux garçons desendirent alors pantalons et caleçons jusqu'aux chevilles. Ils ne purent s'empêcher de se regarder l'un l'autre. Frankie possédait une queue de 14 cm, circonsise surmontée de poils bruns. Ses couilles étaient normales et très peu poilues. Justin, quant à lui, possédait une queue de 16 cm, non circonsise surmontée de poils noirs. Ses couilles, plus grosses, étaient également plus poilues. Les deux garçons commencèrent alors à faire des mouvements de va-et-vient, les respirations commencèrent à devenir plus fortes et bientôt ils ne regardaient plus le film mais ils se regardaient l'un l'autre. C'est alors que Frankie dit:

— Je ne suis plus très loin.

Il eut à peine le temps de terminer sa phrase que son sperme retomba en trois grosses gouttes sur sa chemises et coula sur sa main. À la vue de ce spectacle, Justin ne put retenir son propre orgasme; tout comme Frankie, son t-shirt fut moucheté de sperme.

— Ouah, c'était marrant, admit Frankie. Bon ça fait chier! À chaque fois, j'men fous partout!

— Ouais, moi généralement je le fais dans un mouchoir pour éviter ce genre de problème, j'vais en chercher!

— Attends, j'ai entendu dire que certain gars le... enfin tu vois...

— Le bouffe?

— Ouais...

— Tu veux essayer?

— Ouais.

— Ok, ben allons-y.

Et les deux garçons goûtèrent alors pour la première fois à leur propre sperme...

Fin de la prmière partie