Le secret du Prince William


Le secret du Prince William
Texte paru le 2000-08-24 par FabioRavelli   
Ce texte a été traduit et publié sur l'archive avec l'autorisation expresse de l'auteur original.



Cet auteur vous présente 1 texte(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 6315 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© 2000 — Tous droits réservés par FabioRavelli.


Template infotrad.pngInfos



AVERTISSEMENT: L'histoire qui suit est un texte de pure fiction. Elle
n'implique ou ne prouve nullement l'orientation sexuelle des personnages.

Il était deux heures du matin. Le Palais était dans la noirceur, toutes les lampes étaient éteintes. Dehors, les soldats faisaient doucement leurs patrouilles de garde comme à toutes les nuits. Tout le monde dormait. Tout le monde sauf le Prince William, le futur héritier du trône, et indiscutablement le pin-up royal! Avec son look ravageur, ses cheveux blonds et ses yeux bleus, sans oublier son magnifique corps de jeune homme, inutile de chercher de midi à quatorze heures ce pourquoi tout le monde meurt d'envie! Mais alors que les jeunes superstars telles Brtiney Spears rêvent de mettre la main sur ses caleçons, le Prince avait un secret: il est gai.

Et maintenant, seul dans sa chambre, il était sur point de s'adonner à son activité nocture régulière. Un jeans bleu foncé et un t-shirt recouvrait son corps finement musclé et bronzé et alors que sa main gagnait tranquillement la bosse que formait son sexe à son entrejambe, William se promenait sur une page web pour trouver des photos de beaux jeunes hommes à regarder.

Il ferma les yeux et retira son t-shirt, exposant ainsi ses poils sous les bras et ses bras bien développés et bronzés. Langoureusement, il caressa ensuite son torse glabre et doré en prenant soin d'exciter doucement ses mamelons et son nombril. Il rouvrit les yeux et fixa une photo nue de JTT (ndt: Jonathan Taylor Thomas, dans le film Pinnochio et la série télé Home Improvement) à l'écran tout en soupirant...

Ses mains descendirent sur son jeans Tommy, et un à un, en défit les boutons. Il fit glisser son jeans le long de sa fine taille et sur ses longues jambes d'adolescent. Il ne restait qu'un boxer Calvin Klein couvrant ce corps en manque de jeune étalon. Alors qu'il se concentrait sur l'image, William commença à frotter sa queue royale au travers de son sous-vêtement.

Il se regardait de temps à autres dans le miroir à côté de son bureau. Son regard montait de ses pieds jusqu'à son boxer, en passant par ses jambes légèrement poilues. Il continua son chemin vers ses magnifiques abdominaux bien découpés, ensuite son torse, jusqu'à se fixer droit dans ses yeux bleus et pétillants. Qu'il aurait aimé pouvoir baiser un double de lui-même! Il descendit son boxer, libérant ainsi sa jeune queue de 20 cm. En fermant les yeux, il agrippa son sexe avec ses deux mains, et se masturba tout doucement. Son petit cul serré se souleva de sa chaise, alors qu'il se menait lentement vers l'extase.

Il commençait à gémir alors que les sensations à l'intérieur de son corps excité l'électrisaient - "Aaaaaaaaahhhhh oui!" Ses mouvements de va-et-vient sur son membre devinrent plus rapide, jusqu'à ce qu'il atteigne le point de non-retour. Tout en sueur, son corps parfait frissonnait alors que ses muscles abdominaux ondulaient sous le plaisir. Gémissant de plus en plus fort, il ne put retenir un: "Ah oui! Je viens... Ahhhh... OUI!!!" Sa queue gonflée projeta 5 longs jets de sperme partout sur son torse découpé, mais il n'avait pas vraiment la tête à faire attention.

Après que sa jouissance eut laissé la place à la réalité, William remonta son pantalon autour de sa taille fine. Il se sentait bien et satisfait... du moins, jusqu'au lendemain soir!