Les aventures du chevalier Tristan (2)


Les aventures du chevalier Tristan (2)
Texte paru le 2012-04-16 par Gigi xxx   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur



Cet auteur vous présente 13 texte(s) et/ou série(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 3730 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© Tous droits réservés. Gigi xxx.


Template-Books.pngSérie : Les aventures du chevalier Tristan

Résumé de l’épisode précédent : L’histoire se passe en l’an 1100. Le chevalier Tristan de Montnoir, âgé de 24 ans, a couché avec son écuyer et confident Gaston pour la première fois. Tristan étonné du plaisir qu’il a ressenti en parle avec son écuyer qui lui avoue que de son côté, ce n’est pas sa première fois et se propose de lui raconter pendant qu’ils prenaient un bain.

— Tu te souviens de Hubert et Bernard, les petits pages de 16 ans que tu m’as passé l’an dernier pour qu’ils m’aident ? Eh bien, je les ai surpris une fois dans l’écurie. Hubert était cambré à quatre pattes sur la paille. Bernard était à genoux derrière lui et le sodomisait avec vigueur. Hubert poussait des petits gémissements et Bernard lâchait de grands soupirs de plaisir. Je me suis approché et j’ai dit : « Eh bien mes cochons que faites-vous ? » Ils se sont décollés, Hubert a essayé de se cacher dans la paille et Bernard a attrapé un caleçon pour cacher son intimité. Palsambleu, qu’ils étaient beaux, nus et transpirant. « Je devrais vous dénoncer au prêtre pour ce que vous étiez en train de faire ! » Bernard m’a supplié de ne pas le faire, qu’ils n’avaient rien fait de mal et que c’était simplement une prise de plaisir naturelle. « Naturelle, tu rigoles, maraud ! Quel plaisir dans le péché ! » ai-je dit. Mais au fond j’étais excité par la situation.

Gaston avait le regard embrumé par le souvenir. Tristan sentit son érection revenir et vit que du côté de Gaston cette érection semblait revenir aussi. Gaston continua :

— Bernard s’était relevé et s’est approché de moi. Il avait laissé tomber le caleçon avec lequel il cachait son intimité. Il a alors glissé ses mains sur mon corps et m’a embrassé à pleine bouche. En passant sa main sur mon paquet, il remarqua que j’étais en érection. « Eh bien, Hubert je crois que notre cher Gaston veut goûter à nos petits plaisirs. » Hubert sortit de la paille et commença à me caresser à son tour. Mes vêtements furent rapidement enlevés, et je fus jeté sur la paille. Hubert prit mon sexe en bouche. Sa langue s’agitait autour de mon gland et le long de mon chibre. Bernard me léchait les tétons et m’embrassait de temps en temps. Hubert se releva soudain, écarta ses jambes et vint s’asseoir sur mon sexe fièrement dressé. Il glissa mon sexe dans son fondement et commença à faire des allées venues. J’ai ressenti un immense plaisir, différent de celui d’avec les petites servantes. Bernard approcha son sexe de ma bouche et je commençai à lui faire une fellation. Je découvrais des plaisirs que je ne m’imaginais pas. Hubert se retira et se mit à quatre pattes. Je me plaçais derrière lui pour le sodomiser encore tandis que Bernard commença à glisser ses doigts dans mon fondement. Puis il me stoppa pour me pénétrer à son tour puis il me fit recommencer à bouger. Mon plaisir était décuplé...

Gaston souriait à l’évocation de son souvenir. Tristan se rapprocha de lui et le fit se mettre debout pour lui prodiguer une fellation. Gaston glissa sa main dans les cheveux noirs de Tristan.

— Nous avons continué comme ça puis Bernard se mit à quatre pattes à son tour pendant que Hubert me sodomisait à son tour. J’ai libéré ma semence dans le fondement de Bernard. Hubert se dégagea et se libéra sur le visage de Bernard puis soulagea Bernard dans sa propre bouche. Nous avons recommencé à plusieurs reprises depuis, mais avec toi tout à l’heure, je n’ai jamais reçu autant de plaisir.

Gaston jouit alors dans la bouche de Tristan. Celui-ci se releva pour partager la précieuse semence avec Gaston en l’embrassant. Gaston se retourna, prit appui sur le bord de la baignoire et guida le sexe de Tristan dans son fondement. Celui-ci commença une sodomie vigoureuse faisant pousser des cris à lui-même et à Gaston. Il jouit finalement dans le trou de Gaston. Les deux se replongèrent dans le bain et s’embrassèrent tranquillement.

À suivre...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!