Mathieu la pute de l'équipe


Mathieu la pute de l'équipe
Texte paru le 2022-04-30 par Servus49   Drapeau-fr.svg
Ce récit a été publié sur Gai-Éros avec l'autorisation de l'auteur

MMM.jpg

Cet auteur vous présente 166 texte(s) sur Gai-Éros.

Ce texte a été lu 2968 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)

(ne fonctionne qu'avec les auteurs qui sont des usagers validés sur l'archive)

© 2022 — Tous droits réservés par Servus49.


Mathieu savait qu'il était destiné à être une pute. Il savait que sa petite bite de garçon n'était tout simplement pas assez grosse pour faire plaisir à un autre homme ou à une femme non plus, d'ailleurs. Mais pourquoi Damien devait-il le baiser cinq, six fois par jour. Ouais, il avait une chatte entre ses jambes - une chatte conçue pour faire plaisir aux hommes à grosse bite qui méritaient d'être appelés "Hommes", mais même les chiennes ne se faisaient pas baiser aussi souvent que Damien le baisait ; même les chiennes n'avaient pas à rester allongées là jour après jour, se tordant de douleur. Son trou de chatte si douloureux qu'il hésitait à s'habiller, craignant que le frottement même d'un slip en coton sur son trou tendre ne le fasse gémir d'agonie.

Mais, bien sûr, voir Mathieu nu semblait juste stimuler Damien, lui donner encore plus envie de baiser Mathieu, faire souffrir la pauvre chatte de Mathieu bien plus que la chatte de l'étudiante la plus salope de l'école ne l'a jamais été. Mais il y a une semaine, quand Mathieu n'a finalement plus pu supporter d’être utilisé de la sorte, quand ses supplications pour que Damien ne le baise pas autant à plusieurs reprises ont été ignorées et que pour cela Mathieu a finalement décidé qu'il devait s'habiller quelle que soit la douleur de sa chatte abrasée ses lèvres pouvaient souffrir du frottement contre le tissu de son boxer, Damien lui avait impérieusement ordonné de se déshabiller.

- Je me suis habitué à te voir nu, mon garçon, et je m'attends à ce que tu sois comme ça à partir de maintenant chaque fois que tu es dans l'appartement.

À contrecœur, Mathieu avait retiré et posé son boxer sur le sol. A peine était-il à nouveau nu que Damien l'a brutalement forcé sur le coin du canapé et l'a brutalement baisé à nouveau, ignorant les gémissements et les cris du garçon.

La rigueur avec laquelle Damien avait l'intention d'appliquer sa nouvelle règle lui a été rappelée à la maison, plus tard dans l'après-midi, lorsque Gilbert et Paul, les amis les plus proches de Mathieu de l'équipe de lutte, y sont venus. Damien a catégoriquement refusé les supplications de Mathieu pour qu'il soit au moins autorisé à s'habiller pendant que ses amis étaient dans l'appartement. Mathieu a été forcé de s’agenouiller à côté d’eux pendant que ses deux amis discutaient du match à venir contre State. Ses amis l'avaient, bien sûr, vu nu plusieurs fois dans les vestiaires et les douches, mais assis là dans le salon de son propre appartement, leur parlant alors qu'ils étaient entièrement habillés et qu'il était complètement nu et à genoux, était incroyablement humiliant. Une humiliation qui s'est considérablement aggravée lorsque Damien est entré dans la pièce, s'est assis sur le canapé à côté de Mathieu, puis a atteint le cul nu de Mathieu et a commencé à caresser l’anus endolori de Mathieu avec son doigt juste devant les amis de Mathieu.

Alors que tout le monde dans l'équipe de lutte savait que Mathieu était gay - il n'avait même jamais essayé de cacher son attirance pour les autres hommes - Mathieu avait tenu à ne pas leur jeter son homosexualité à la figure. Et maintenant il était là, à genoux tout nu dans son salon, se faisant doigter juste devant ses deux amis les plus proches. Mathieu pouvait sentir son visage brûler alors que ses amis essayaient d'ignorer ce qui se passait si manifestement - Mathieu se faisait sonder juste devant eux.

L'embarras de Mathieu est devenu une mortification abjecte lorsque Damien a soudainement demandé à Gilbert et Paul:

- L'un de vous deux mecs a déjà baisé la chatte de la chienne?

Mathieu pouvait voir le choc que cette question provoquait chez ses deux amis. Rapidement, ils ont tous les deux nié avoir déjà baisé Mathieu.

- C'est dommage,

a immédiatement répondu Damien en ajoutant un deuxième doigt dans le trou de Mathieu, provoquant un gémissement audible du garçon.

- La chienne a une chatte de dynamite - plus serrée que la chatte de n'importe quelle étudiante que j'ai jamais baisée et j'ai baisé bien plus que ma part. Je le baise tout le temps. Et vous les gars, ajouta-t-il avec un sourire sur le visage, vous devriez vous sentir libres de le faire aussi, chaque fois que vous en avez envie. Je ne suis pas un mec égoïste. Cela ne me dérange pas de partager ma chienne, surtout en voyant à quel point vous êtes proches tous les trois. Je suis sûr que Mathieu mourait d'envie que vous le baisiez, mais il était juste trop timide pour demander.

- N'est-ce pas, mon garçon,

demanda Damien en se tournant vers Mathieu.

- Tu aimerais que tes amis, tes frères même, te baisent quand ils ont besoin d'être excité. N'est-ce pas, mon garçon? N'est-ce pas?

- S'il vous plaît, Raf. S'IL VOUS PLAÎT!!

Mathieu a supplié, bien que son deuxième « s'il vous plaît » se soit terminé par un cri perçant alors qu'un troisième doigt se frayait un chemin dans son trou à bites douloureux.

- Oh, mon garçon,

Rit Damien, clairement amusé par l'embarras complet de Mathieu,

- ne sois pas timide. Tu sais que tu veux qu'ils te baisent. Regarde à quel point ton petit zizi en parle.

Abasourdi, Mathieu baissa les yeux et vit que Damien avait raison. Son « petit zizi », comme Damien faisait toujours référence à la bite de Mathieu, était dur comme du fer et sortait tout droit de son entrejambe. Mathieu ne pensait pas que c'était possible mais son visage commença à brûler encore plus qu'il ne l'avait été. Mais Damien n'avait pas fini d'embarrasser Mathieu devant ses amis. Il reporta son attention sur Gilbert et Paul.

- je sais et vous aussi que vous le voulez, les gars

A-t-il dit, mettant un point d'honneur à regarder leurs deux entrejambes où la preuve évidente de leurs érections était visible à travers le coton fin du short qu'ils portaient.

- Vous savez que vous le voulez. Allez, continua-t-il, je vais vous montrer. Je vais le prendre en premier et ensuite, après l'avoir réchauffé, vous pourrez chacun essayer sa chatte par vous-même.

Presque avant qu'il ne puisse pleinement comprendre ce qui se passait, Mathieu sentit Damien le forcer à se lever puis à le manœuvrer pour qu'il soit à genoux sur le canapé avec son ventre et sa poitrine reposant sur le dossier, montrant son petit cul à ses amis dans toute sa splendeur. Un instant plus tard, il sentit Damien s'agenouiller derrière lui et quelques secondes plus tard, Mathieu gémissait bruyamment alors que Damien forçait sa grosse bite dans l’anus attendrie du garçon.

Damien ne s’est pas retenu. Au contraire, avoir un public semblait inciter Damien à être plus brutal que la normale lorsqu'il a baisé Mathieu. Et, comme si ce n'était pas assez humiliant d'être baisé devant ses deux meilleurs amis, Mathieu s'entendit bientôt couiner comme un cochon égorgé pendant que Damien battait son trou de garçon.

- Ne faites pas attention à lui ,

rassurait Damien aux deux lutteurs qui attendaient alors qu'il baise violemment sa chienne,

- il crie toujours comme ça quand il se fait bien baiser. C'est une façon de me dire que je lui donne ce qu'il veut - il couine comme une petite fille mais son petit zizi est toujours dur comme un roc.

Damien se pencha autour de la taille de Mathieu et attrapa la bite dure de Mathieu.

- Comme vous voyez maintenant.

- Ton petit zizi est dur comme de la pierre, n'est-ce pas mon garçon ? N'est-ce pas, salope ?

Damien serra fort le zizi de Mathieu, assez fort pour faire hurler le garçon jusqu'à ce qu'il admette finalement d'une voix étranglée, en serrant les dents :

- Oui, c’est vrai. Mon petit zizi est dur comme un roc, monsieur.

- C'est vrai, mon garçon. Ton petit zizi est dur comme un roc. Mais tu ne vas pas jouir, mon garçon, n'est-ce pas ? Tu ne vas pas jouir jusqu'à ce que je te donne la permission, n'est-ce pas ?

- Non, monsieur,

grogna Mathieu alors que Damien déplaçait sa main et commençait à serrer ses couilles.

- Je ne vais pas jouir jusqu'à ce que vous me donniez la permission, monsieur.

- C'est vrai, salope,

acquiesça Damien, relâchant finalement son emprise sur le bric-à-brac du garçon.

- Tu ne vas pas jouir tant que je ne te donne pas la permission et ça n'arrivera pas tant que tes deux amis n'auront pas fini d’ensemencer ta chatte de pute.

Ayant fait valoir son point de vue, Damien s'est concentré sur le défoncement du pauvre cul de Mathieu. Il a baisé profondément le garçon pendant cinq bonnes minutes, puis, après une dernière rafale de coups de piston, Damien a tiré une charge de sa verge bouillante au fond de la chatte de sa chienne. Il s'effondra sur le dos en sueur de Mathieu et resta là à reprendre son souffle. Finalement, il se releva et se tourna vers les deux lutteurs qui regardaient.

- Alors,

demanda-t-il,

- qui est le prochain?

Tout espoir que Mathieu aurait pu nourrir que son calvaire soit terminé s'est évanoui lorsqu'il a entendu Gilbert dire:

- Moi, moi.

Mathieu a passé l'heure suivante penché sur le dossier du canapé alors que Gilbert, puis Paul le montaient et le baisaient, les deux garçons s'exclamant encore et encore à quel point

- la chatte de la chienne est serrée, une véritable chienne

Paul l'a finalement crémé. Avant même qu'il ne puisse faire un geste pour se lever du canapé, Damien s'était reculé entre ses jambes et a recommencé à le baiser.

Quand, une demi-heure plus tard, Damien a mis sa noix dans le trou brutalisé de Mathieu, son cœur s'est serré quand il a entendu Damien demander:

- L'un de vous, les mecs, veut il encore le baiser?

Heureusement pour Mathieu, ses deux amis ont hésité, bien qu'ils aient fait l'éloge de la "petite chatte chaude" de Mathieu. Ce n'est qu'à ce moment-là que Damien a dit à Mathieu qu'il pouvait se lever. Lentement, son anus meurtri envoyant des éclairs de douleur dans tout son corps à chaque mouvement, Mathieu se leva. Et alors que Mathieu se retournait pour regarder ses deux amis, il ne pouvait qu'imaginer ce qu'ils pensaient de lui maintenant. Mais Damien n'en avait toujours pas fini avec lui.

- Eh bien, c'était vraiment amusant, mon garçon

gloussa-t-il,

- au moins pour nous. Mais tu n'es jamais été humilié autant, n'est-ce pas ?

- Non, monsieur,

admit Mathieu avec méfiance, craignant de savoir ce qui allait arriver.

- Je ne l'ai jamais été autant. Mais ça va. C'est bon.

- Non, mon garçon

n'était pas d'accord avec Damien.

- Ce n'est pas bien. Ce n'est pas sain pour un jeune garçon costaud - même s'il est une garce – d’être avec ses couilles qui grouillent de sperme. Ce n'est tout simplement pas sain. Pourquoi ne prendriez-vous pas votre petit zizi en main et vous branlez pour nous afin que nous puissions être sûrs que vous éjectiez vôtre jute comme nous avons éjaculé.

- Ça va, monsieur. Ça va,

A plaidé Mathieu, ne voulant pas avoir à subir l'embarras supplémentaire d'être forcé de se masturber devant Gilbert et Paul.

Mais Damien n'avait rien à faire de tout cela.

- Prends ce petit zizi en main, salope, et vas-y. C'est un ordre.

Mathieu a pris sa petite bite de garçon en main, parfaitement conscient que même le bout de son pénis n'était pas visible, et a commencé à travailler. Il n'a pas fallu longtemps avant qu'il ne soit récompensé par trois poussées de graines de garçon.

- Je sais que ce n'est pas grand-chose,

entendit-il expliquer Damien, tandis que les oreilles de Mathieu brûlaient dans son embarras,

- mais c'est le mieux que le garçon puisse faire - petite bite, petites couilles, petite charge. Mais il a une belle chatte pour compenser ses autres défauts, n'est-ce pas, les gars ?

- Bon sang, il a une belle chatte,

a convenu Gilbert.

- C'est la chatte la plus serrée que j'aie jamais baisée.

Juste à ce moment-là, un pet bruyant déchira l'air et Mathieu put sentir une partie du sperme d’homme qui avait été gonflé dans son cul courir le long de ses jambes. Il regarda Damien d'un air suppliant. Damien sourit et hocha la tête et Mathieu se précipita vers la salle de bain, trop douloureusement conscient du rire grivois qui accompagna son départ précipité.

Au moment où il a réussi à faire en sorte que son trou de garçon draine la majeure partie du sperme qui y avait été pompé et qu'il soit revenu dans le salon, Gilbert et Paul s'étaient habillés et étaient sur le point de sortir.

- Les garçons,

entendit-il Damien leur dire,

- n'hésitez pas à baiser la chienne quand vous voulez. Et cela vaut aussi pour toute l'équipe. Une garce comme Mathieu a besoin de tout ce qu'il peut avoir.

- Merci, Damien,

entendit-il Paul répondre.

- Nous ferons exactement cela. Ils ne vont pas croire à quel point la chatte de Mathieu est serrée jusqu'à ce qu'ils l'essaient par eux-mêmes. Je suppose qu'on aura une putain d'équipe maintenant. Merci beaucoup Damien. Merci beaucoup.

Et c'est exactement ce que Mathieu est devenu, comme il l'a découvert après l'entraînement suivant lorsque chaque gars - chacun de ses coéquipiers et les trois entraîneurs aussi - lui ont baisé la chatte dans les douches. Mathieu était maintenant la pute de l'équipe et pouvait prévoir de se faire gangbanger après chaque entraînement. C'était comme ça depuis la semaine dernière. Damien baisait Mathieu deux ou trois fois le matin avant de laisser Mathieu aller à l'école, puis, après l'entraînement, cinq ou six de ses coéquipiers faisaient de même. Et puis, son cul déjà douloureusement étiré et ouvert, Mathieu rentrait chez lui tard dans l'après-midi où il pouvait s'attendre à trois ou quatre autres perforations avant que Damien n'arrête pour la nuit. La pauvre chatte de Mathieu était si douloureuse, tant douloureuse tout le temps qu’il en était arrivé au point que le simple fait de se doucher le matin le faisait pleurer.

Mathieu savait qu'il était une pute et il savait que cela signifiait que d'autres gars pouvaient le baiser quand ils le voulaient. Mais pourquoi fallait-il qu'ils le baisent autant. Tellement! Entre Damien et maintenant l'équipe de lutte, Mathieu était à peu près toujours à l'agonie. Mathieu ne savait pas combien de temps il pourrait le supporter. Mais il savait aussi qu'il n'avait pas non plus son mot à dire sur la question. Il était foutu. Il était vraiment foutu. Et pour toujours