Prise de fion dans le Lubéron

Drapeau-fr.svg Lettres Gay

LG136.jpg


Numéro 136

Texte d'archive:


Archivé de: Lettres Gay – Numéro 136
Date de parution originale: Juin-Juillet 2005

Date de publication/archivage: 2012-03-05

Auteur: Marc
Titre: Prise de fion dans le Lubéron
Rubrique: Voilà l'été!

Note: Le magazine Lettres Gay ayant disparu, nous archivons sur Gai-Éros des textes y ayant été publiés au fil des ans, à titre d'archive, notre but premier étant que la littérature homo-érotique se préserve au fil du temps. Si vous êtes l'auteur de ce texte ou si vous détenez des droits légaux sur ce texte, veuillez communiquer avec nous sans délais.

Ce texte a été lu 3508 fois depuis sa publication (* ou depuis juin 2013 si le texte a été publié antérieurement)


Ce beau blond, genre 20-22 ans, je l'avais repéré à une terrasse de café dans un village du Lubéron. Il était avec son mec qui le pelotait discrètement sous la table. Il s'est vite aperçu que je le calculais salement. Et voilà que je revois mon beau blond deux jours plus tard, non loin de là. Il était allongé sur l'herbe à la lisière d’une forêt. Torse nu, il lisait, sa main droite enfouie dans son maillot de bain. Il se croyait seul, sa queue raide dépassait de son dessous taille basse. Il m'a entendu m'approcher et m'a reconnu du coin de l’oeil. Mais cette chaudasse a continué à se tripoter le manche en se concentrant sur son bouquin.

Il m'a laissé baisser son maillot de bain et explorer sa bite longue et fine et ses couilles bien lisses. Tandis que je prenais son gland entre mes lèvres, il écartait et relevait ses cuisses pour me présenter son trou de balle. Repoussant son livre, il se titillait les tétons pendant que je le pompais et massait sa rondelle. Très vite sa main droite a empoigné ma queue à l'intérieur de mon short. II a lâché un "Oh oui !" de soulagement mêlé d'excitation lorsque j'ai enfoncé un doigt dans son cul. Il s’est couché sur le côté en me présentant son cul. Je me suis mis derrière lui et il a planté mon barreau dans son anus. Je progressais lentement dans son cul en lui roulant des pelles enfiévrées. Je l’ai baisé comme ça. en le regardant prendre son plaisir, mon visage contre le sien. Ce chaud du cul me caressait les boules, il voulait que ça tape fort. Je me suis vidé puissamment sur son ventre avec son doigt qui me titillait l'anus. Ensuite je l'ai branlé en suçottant son gland. J'ai aperçu de nouveau mon beau blond à plusieurs reprises, mais hélas il était avec son mec, un garçon visiblement très possessif. Dommage pour lui, dommage pour moi...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!